8 août 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Massive grève de la faim contre la « détention administrative »

lundi 28 septembre 2015 - 06h:54

Patrick Strickland

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Des centaines de prisonniers palestiniens menacent de rejoindre rapidement le mouvement de grève de la faim, si Israël n’abroge pas son système de détention sans inculpation ni jugement.

JPEG - 121.7 ko
Naplouse, mai 2012 - Une palestinienne participant à un rassemblement de soutien aux grévistes de la faim, expose la photo de son fils - Photo : APA/Ashraf Amra

Les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes ont menacé de lancer une grève de la faim de masse le mois prochain, si les autorités de la prison ne les libèrent pas et ne cessent l’utilisation de la détention administrative, selon un ministre palestinien.

Un total de 17 prisonniers sont actuellement en grève de la faim, et au moins six d’entre eux ont refusé toute nourriture depuis 36 jours.

Ils sont détenus en isolement.

Ces prisonniers sont détenus sous le régime de la détention administrative, une pratique par laquelle Israël emprisonne les Palestiniens sans inculpation pour des intervalles de six mois renouvelables.

Plus de 100 prisonniers supplémentaires se sont engagés à se joindre à la grève de la faim si les autorités israéliennes ne répondent pas à leurs exigences d’ici le 10 octobre, selon Issa Qaraqe, ministre des Affaires des prisonniers de l’Autorité de Ramallah.

Depuis près de trois semaines, environ 250 prisonniers ont refusé leurs repas trois jours par semaine « en solidarité avec les détenus administratifs », a-t-il déclaré à Al Jazeera.

« Nous avons peur que les six grévistes de la faim en durée illimitée ne meurent si leur mouvement se poursuit », a déclaré Qaraqe. « Chacun d’entre eux a perdu beaucoup de poids, et quelques-uns des prisonniers ne peuvent même pas se tenir debout ou se déplacer sans aide. »

« Dans certains cas, les autorités pénitentiaires ont nié aux prisonniers l’accès aux médecins, » a-t-il ajouté.

Plus tôt cette semaine, les détenus ont rejeté une offre israélienne d’être libérés et déportés à l’étranger en échange de l’abandon de leur grève, selon les médias locaux. Un porte-parole des autorités pénitentiaires israéliennes (IPA) n’était pas immédiatement disponible pour faire des commentaires.

En juin, le ministre israélien de la sécurité publique, Gilad Erdan, s’est attaqué aux grévistes de la faim en déclarant : « Les prisonniers de sécurité aimeraient voir les grèves de la faim devenir une nouvelle sorte d’attentat suicide pour menacer l’Etat d’Israël. »

Il y a actuellement plus de 5500 Palestiniens dans les prisons israéliennes, dont 350 détenus administratifs, selon Addameer, l’organisation de soutien aux prisonniers.

« Mesures punitives »

L’avocate d’Addameer, Farah Bayad, a accusé l’IPA d’utiliser des « mesures punitives » contre les grévistes de la faim.

« Ils ont été placés en isolement le 1er septembre, comme une punition [pour leurs grèves de la faim], » a-t-elle déclaré à Al Jazeera. « D’autres mesures punitives consistent à leur refuser l’accès à des livres, des vêtements, de la literie. »

Nidal Abu Aker, un journaliste de 47 ans qui est en grève de la faim depuis 36 jours, a perdu environ 15 kilos depuis le début de sa grève, a ajouté l’avocate.

Dans une lettre qu’il a écrit derrière les barreaux, Abu Aker a appelé l’Autorité palestinienne et la communauté internationale à faire pression sur Israël pour libérer les détenus administratifs.

Il a également exhorté les autres grévistes de la faim à ne pas conclure d’accord avec Israël qui ne met pas fin à la détention administrative. « Que nous soyons tous libérés, ou alors continuons notre grève de la faim jusqu’à la mort », dit-il dans sa lettre.

Le mois dernier, Israël avait suspendu la détention administrative de Muhammad Allan après qu’il ait mis fin à sa grève de la faim longue de 66 jours. Il a pourtant été à nouveau arrêté le 16 septembre et son ordre de détention administrative d’origine, qui expire le 4 novembre, a été rétabli.

Bill Van Esveld, spécialiste pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à Human Rights Watch, a expliqué que le droit international permet l’utilisation de la détention administrative uniquement « dans des cas exceptionnels et pour des raisons de sécurité impératives ».

« L’utilisation par Israël de la détention administrative est excessive et arbitraire, » a-t-il déclaré à Al-Jazeera. « Nous ne devrions pas voir des prisonniers se laisser mourir de faim simplement pour qu’Israël mette fin à ces violations flagrantes du droit. »

Patrick O. Strickland est un journaliste et grand reporter américain indépendant spécialiste des questions de justice sociale et des droits humains au Moyen-Orient et spécialement en Palestine. Il écrit pour de nombreux médias notamment al-Jazira, Alternet, VICE News, Deutsche Welle, Syria Deeply, AlterNet, Electronic intifada, Socalist Worker etc ...
Son compte Twitter : @P_Strickland_

Lire également :

- Soutenons les 9 Palestiniens grévistes de la faim dans les prisons de l’occupation - 13 septembre 2015
- Israël suspend la détention de Muhammad Allan après qu’une IRM a montré des lésions cérébrales - 20 août 2015
- Muhammad Allan a mis Israël en échec et il devrait être libéré en novembre - 19 août 2015
- Israël refuse de libérer le gréviste de la faim Muhammad Allan, tombé dans le coma - 18 août 2015
- Le gréviste de la faim Muhammad Allan met à l’épreuve la loi israélienne autorisant le gavage - 17 août 2015
- Israël inaugure une nouvelle forme de torture : le gavage des grévistes de la faim - 17 août 2015
- Les médecins israéliens vont-il gaver de force Muhammad Allan ? - 10 août 2015
- Muhammad Allan a franchi son 49e jour de grève de la faim - 5 août 2015
- Les prisonniers Uday Isteiti et Muhammad Allan sont entrés dans leur 35e jour de grève de la faim - 24 juillet 2015
- Par son courage et sa volonté inflexible, Khader Adnan a imposé sa libération ! - 29 juin 2015

Du même auteur :

- Israël décide de nourrir de force les prisonniers en grève de la faim - 6 août 2015
- L’Autorité de Ramallah accusée de soumettre à la torture les détenus politiques - 11 juillet 2015
- Un bateau suédois a pris la mer pour tenter de briser le blocus de Gaza - 29 juin 2015
- L’Autorité de Ramallah réprime durement les militants étudiants - 25 mai 2015
- Les leçons des élections universitaires à Birzeit - 1er mai 2015
- Grève des Palestiniens d’Israël pour protester contre les assassinats commis par la police - 28 janvier 2015
- A Jérusalem, des milliers d’enfants sont privés des services publics de base par l’apartheid israélien - 5 janvier 2014

25 septembre 2015 - Al-Jazeera - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.aljazeera.com/news/2015/...
Traduction : Info-Palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.