8 août 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Par manque de fonds, les Nations Unies interrompent leur aide aux sans-abris de Gaza

samedi 31 janvier 2015 - 07h:40

Maureen Clare Murphy

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Un déficit de financement a forcé l’UNRWA, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine, à suspendre l’aide à des milliers de résidents de Gaza dont les maisons ont été détruites ou endommagées lors de l’assaut militaire israélien de l’été dernier.

JPEG - 126.1 ko
27 janvier 2015 - Enfants jouant à l’extérieur des tentes installées devant leurs maisons en ruines - Photo : APA Images/Abed Rahim Khatib

C’est une nouvelle et amère épreuve pour les Palestiniens à Gaza, laissés à l’abandon après huit années de siège et une série de lourds assauts militaires qui ont transformé le petit territoire côtier en une zone sinistrée coupée du reste du monde.

L’UNRWA, a déclaré aujourd’hui subir un manque à gagner de 585 millions de dollars sur les 720 millions estimés nécessaires pour les dizaines de milliers de personnes dont les maisons ont besoin de réparations, et pour subventionner les locations des sans abri.

« Bien que certains fonds restent disponibles pour commencer la reconstruction des maisons totalement détruites, l’agence a épuisé tous les fonds pour soutenir des réparations et des subventions de location, » a dit l’UNRWA, ajoutant que le gel de l’aide peut pousser un grand nombre de réfugiés à retourner dans les écoles de l’agence pour trouver un abri.

Plus d’un quart de la population de Gaza a été déplacée pendant la guerre de l’été dernier, avec près de 300 000 personnes cherchant refuge dans les écoles de l’UNRWA.

Pas même ces abris d’urgence n’ont été épargnés par Israël - les écoles de l’UNRWA ont été touchés par des obus ou d’autres types de munitions dans sept cas et des enfants ont été tués par l’artillerie israélienne alors qu’ils dormaient sur le plancher d’une salle de classe dans un établissement des Nations Unies utilisé comme abri et pourtant clairement identifié.

Douze mille Palestiniens déplacés dans Gaza continuent de se réfugier dans les écoles de l’UNRWA, a déclaré l’agence aujourd’hui.

JPEG - 106.6 ko
Beit Hanoun, 8 janvier 2015 - Une famille réfugiée vit dans une école des Nations Unies, après que sa maison ait été détruite par l’armée israélienne - Photo : APA Images/Ashraf Amra

« L’UNRWA à Gaza a jusqu’ici fourni plus de 77 millions de dollars à 66 000 familles de réfugiés palestiniens afin qu’elles puissent réparer leurs maisons ou trouver une alternative temporaire, » a déclaré Robert Turner, directeur de l’UNRWA à Gaza.

Des 5,4 milliards de dollars promis pour la reconstruction de Gaza lors d’une conférence au Caire en octobre dernier - dont l’Autorité palestinienne basée à Ramallah s’est immédiatement attribuée la moitié - « pratiquement aucun sou n’a atteint la bande de Gaza », a ajouté Turner.

« Il est difficile de comprendre pourquoi ce financement n’a pas été assuré », a-t-il dit.

Réfugiés

Plus de 96 000 maisons de réfugiés ont été détruites pendant les 51 jours d’attaques incessantes en juillet et août, selon l’UNRWA.

La majorité des quelque 1,8 million d’habitants de Gaza sont des réfugiés qui ont été chassés des villes et villages dans ce qui est Israël aujourd’hui au cours de la création de l’État sioniste en 1948, et qui ont depuis été privés de leur droit au retour.

JPEG - 139.2 ko
Gaza, 27 janvier 2015 - Le quartier de Shujaiya, dévasté par les bombardements israéliens - Photo : APA Images/Ashraf Amra

Avec la Cisjordanie et le Golan syrien, la bande de Gaza est sous occupation militaire israélienne depuis 1967.

Plus de 2300 Palestiniens à Gaza, dont au moins 500 enfants, ont été assassinés pendant les bombardements israéliens de l’été dernier.

Des bébés morts de froid

La tâche de reconstruire le parc de logements de Gaza - au moins 5% - détruit ou gravement endommagé lors de la dernière offensive - est une question de vie ou de mort.

« Les gens sont littéralement en train de dormir au milieu des décombres. Des enfants sont morts de froid », a déclaré Robert Turner.

Deux enfants de Gaza sont morts de l’exposition au froid pendant une tempête hivernale qui a frappé la région au début du mois, et qui a également provoqué le déplacement temporaire de centaines de personnes à cause des inondations, selon OCHA, le groupe de surveillance des Nations Unies.

JPEG - 105.6 ko
Gaza, 9 janvier 2015 - Une palestinienne se tient devant ce qui était sa demeure - Photo : APA Images/Ashraf Amra}

Les Palestiniens à Gaza endurent les mois les plus froids de l’hiver avec seulement quelques heures d’électricité par jour.

OCHA a enregistré la mort de deux jeunes enfants, brulés vifs après que leur maison ait pris feu dans le camp de réfugiés de la plage le 3 janvier.

« Les premières investigations suggèrent que l’incendie a été causé par une bougie, » a déclaré OCHA. « Selon le Centre Al Mezan pour les droits de l’homme, 26 personnes, dont 21 enfants, ont depuis 2010 trouvé la mort à cause d’incidents liés à la pénurie d’électricité., »

La seule et unique centrale électrique de Gaza n’a pas fonctionné à pleine capacité pendant plusieurs mois en raison du manque de fonds pour le carburant.

Selon OCHA, la crise de financement a pour cause l’expiration d’une exemption d’impôt pour les achats de carburant accordée par le ministère des Finances basé à Ramallah. L’appauvrissement de la population de Gaza suite à la guerre de cet été, a entraîné une forte baisse des recettes perçues pour la consommation d’énergie, et c’est également une des raisons, dit le groupe.

Contrôle israélien

Tandis que l’UNRWA affirme que son programme d’aide a été gelé en raison des manques de financement, la reconstruction de Gaza est finalement sous le contrôle de la partie la première responsable de sa destruction.

Les termes secrets d’un mécanisme de reconstruction de Gaza soutenu par l’ONU « incluent des contrôles onéreux de matériaux de construction et la surveillance intrusive des familles palestiniennes qui cherchent à reconstruire les maisons détruites par Israël, » a révélé The Electronic Intifada en octobre.

Israël continue quant à lui de violer sur une base presque quotidienne le-cessez-le-feu qu’il a convenu avec les groupes armés à Gaza le 26 août.

La revendication des Palestiniens à Gaza était à ce moment-là, qu’il ne devrait y avoir aucun accord tant qu’Israël maintiendrait son blocus vieux de plusieurs années, imposé dans un acte de punition collective après que le gouvernement élu du Hamas ait pris en charge les affaires intérieures du territoire.

JPEG - 167.2 ko
16 janvier 2015 - Des Palestiniens font la prière du vendredi à la frontière de Rafah entre l’Égypte, manifestant ainsi leur volonté que l’Egypte ouvre le passage - APA Images/Abed Rahim Khatib

« Les sept dernières années, Israël a soumis la bande de Gaza à un bouclage strict. En fermant les frontières, Israël a lentement étouffé Gaza, nous soumettant à un processus de dé-développement délibéré, » a déclaré au milieu des terribles violences de l’été Raji Sourani, directeur du Centre palestinien pour les droits de l’homme.

« Un cessez-le-feu n’est pas suffisant. Il ne mettra pas fin à la souffrance. Il ne nous mettra pas à l’abri de l’horreur de la mort par bombardement, de l’horreur de la mort par une strangulation lente », avait-il ajouté.

Bien que les termes de l’accord de cessez le feu n’ont jamais été rendus publics, ils auraient appelé à l’ouverture des points de passage de Gaza pour la circulation des personnes et des biens.

Cela ne s’est pas produit, et le mécanisme de reconstruction assure que la mainmise d’Israël sur Gaza est plus resserrée aujourd’hui qu’avant la guerre de l’été.

Et une fois de plus les réfugiés palestiniens à Gaza vivent sous des tentes, comme ils l’ont fait après leur premier déplacement forcé en 1948.

JPEG - 2.5 ko

* Maureen Clare Murphy est rédactrice à The Electronic Intifada (Arts, Musique et Culture). Elle vit à Chicago.

De la même auteure :

- Huit enfants assassinés par les avions de guerre israéliens qui bombardent Gaza sans répit - 10 juillet 2014
- Avec la disparition des 3 colons, Israël a sauté sur une occasion politico-militaire - 23 juin 2014
- Les enfants Palestiniens ne sont pas que des statistiques - 31 mai 2014
- Israël prend des mesures punitives contre les prisonniers palestiniens en grève de la faim - 9 mai 2014
- Les Etats-Unis impliqués dans l’attaque de la Flottille pour Gaza - 27 mai 2011
- Le cinéma de la révolution palestinienne - 14 mai 2007
- Les arts palestiniens fleurissent en ligne dans le printemps de Birzeit - 12 mai 2006

28 janvier 2015 - The Electronic Intifada - Vous pouvez consulter cet article à :
http://electronicintifada.net/blogs...
Traduction : Info-Palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.