DERNIERE MISE A JOUR : mercredi 21 septembre 2016 - 22h:59

Un siècle après le génocide, les Arméniens sont aujourd’hui la cible d’attaques en Syrie

lundi 2 décembre 2013 - 07h:28

Robert Fisk

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Il y a à peine plus de 30 ans, j’exhumais les os et les crânes de victimes du génocide arménien sur le flanc d’une colline au-dessus de la rivière Khabour en Syrie. Ces morts étaient jeunes - les dents n’étaient pas gâtées - et ils étaient quelques-uns du million et demi d’Arméniens chrétiens abattus dans le premier Holocauste du 20ème siècle, le massacre délibéré, massif et planifié, de tout un peuple par les Turcs de l’Empire ottoman en 1915 .

JPEG - 36.4 ko
30 octobre 2013 - L’église St George à Alep après les combats entre les rebelles et l’armée syrienne - Photo : The Independent

Il était difficile de trouver ces os, car la rivière Khabur - au nord de la ville syrienne de Deir ez-Zour - avait changé son cours. Par conséquent de nombreux restes pris dans son flux avaient été déplacés à l’est. La rivière avait de façon importante modifié son tracé. Les amis arméniens qui étaient avec moi ont ramassés ces restes et les ont emmenés dans la crypte de la grande église arménienne de Deir ez-Zor, dédiée à la mémoire de ces Arméniens qui ont été tués dans ce massacre industriel de masse - et honte à l’État turc « moderne » qui ne reconnait toujours pas ce génocide, ou « holocauste ».

Et maintenant - et c’est presque passé sous silence dans les médias - ces lieux de toutes ces morts horribles sont devenus les champs de bataille d’une nouvelle guerre. Sur les os des Arméniens tués, le conflit syrien s’est étendu. Et les descendants des survivants arméniens chrétiens qui ont trouvé refuge dans les vieilles terres syriennes ont été contraints de fuir à nouveau - au Liban, en Europe, en Amérique. L’église même où les os des Arméniens assassinés ont trouvé leur soi-disant lieu de dernier repos, a été endommagée dans la nouvelle guerre, même si on ne sait pas précisément qui sont les coupables.

Hier, j’ai appelé évêque Armash Nalbandian de Damas, qui m’a dit que bien que l’église à Deir ez-Zour ait en effet été endommagée, le sanctuaire était resté intact. L’église elle-même, dit-il , est moins importante que la mémoire du génocide arménien - et c’est cette mémoire qui pourrait être détruite. Il a raison. Mais l’église - qui n’est pas une très belle construction, je dois dire - est néanmoins un témoin, un mémorial de l’Holocauste des Arméniens tout aussi sacré que le mémorial de Yad Vashem aux victimes de l’Holocauste juif en Israël. Et bien que l’État d’Israël, avec une honte égale à celle des Turcs, affirme que le génocide arménien n’était pas un génocide, les Israéliens eux-mêmes utilisent le mot Shoah - Holocauste - pour désigner le massacre des Arméniens.

A Alep, une église arménienne a été vandalisée par l’Armée syrienne libre, les « bons » rebelles contre le régime de Bachar al-Assad, financés et armés par les Américains ainsi que les Arabes sunnites du Golfe [et la bande à Fabius/Hollande - N.dT]. Mais à Raqqa, la seule capitale régionale à être totalement contrôlée par l’opposition syrienne, les combattants salafistes ont saccagé l’église arménienne catholique des Martyrs et mis le feu à son mobilier. Et - Dieu nous en épargne la pensée - plusieurs centaines de combattants turcs, descendants des mêmes Turcs qui ont essayé de détruire la totalité de la communauté arménienne en 1915, ont rejoint les combattants affiliés à Al-Qaïda qui ont attaqué l’église arménienne. La croix sur le dessus de la tour de l’horloge a été abattue pour être remplacée par le drapeau de l’État islamique d’Irak et du Levant .

Est ce n’est pas tout. Le 11 novembre, alors que le monde honorait les morts de la Grande Guerre, sans donner aux Arméniens la place qu’ils méritaient, un obus de mortier est tombé en dehors de la École nationale arménienne des Saints Traducteurs à Damas et deux autres obus sont tombés sur des autobus scolaires. Hovhannes Atokanian et Vanessa Bedros, deux écoliers arméniens, sont morts. Un jour plus tard, un bus remplis d’Arméniens voyageant de Beyrouth à Alep a subi une attaque à main armée. Deux jours plus tard, Kevork Bogasian a été tué par un obus de mortier à Alep. Le nombre de morts arméniens en Syrie est aujourd’hui de 65, mais je suppose qu’ils sont plus nombreux car plus d’une centaine d’Arméniens ont été enlevés. Les Arméniens, bien sûr, comme beaucoup d’autres chrétiens en Syrie, ne soutiennent pas la révolution contre le régime d’Assad, mais ils peuvent difficilement être qualifiés de partisans du régime en place.

Dans deux ans à compter d’aujourd’hui, les Arméniens vont commémorer le 100e anniversaire de leur Holocauste. J’ai rencontré de nombreux survivants, tous décédés aujourd’hui. Mais l’État turc, qui soutient le soulèvement actuel en Syrie, organisera des cérémonies officielles la même année pour sa victoire à Gallipoli, une bataille héroïque où Mustafa Kemal Atatürk a sauvé son pays de l’occupation étrangère. Les Arméniens ont également combattu dans cette bataille - sous l’uniforme de l’armée turque, bien évidemment - mais je vais miser autant de dollars que vous voulez que leur souvenir ne sera pas évoqué en 2015 par ce même État turc qui devait bientôt détruire leurs familles.

JPEG - 4.6 ko

* Robert Fisk est le correspondant du journal The Independent pour le Moyen Orient. Il a écrit de nombreux livres sur cette région dont : La grande guerre pour la civilisation : L’Occident à la conquête du Moyen-Orient.

Du même auteur :

- Al-Sissi ferait bien d’y penser : il est dangereux de vouloir gouverner l’Egypte - 9 novembre 2013
- Le traitement réservé aux Syriens réfugiés au Liban est une honte ! - 19 octobre 2013
- Iran : Obama se dégonfle et laisse Netanyahu en pleine confusion - 10 octobre 2013
- Syrie : premiers contacts entre l’ASL et le gouvernement de Bachar al-Assad - 30 septembre 2013
- Les fusées utilisées dans l’attaque chimique du 21 août n’ont jamais été vendues à la Syrie - 23 septembre 2013
- Le comble du cynisme ! - 17 septembre 2013
- Poutine se fera un plaisir de laisser Obama suer sang et eau, tout seul, en Syrie - 9 septembre 2013
- Syrie : un bombardement de clichés ! - 8 septembre 2013
- C’est l’Iran la véritable cible de l’Occident, pas la Syrie - 1e septembre 2013
- Syrie : Obama sait-il au moins qu’il se place dans le même camp qu’al-Qaïda ? - 27 août 2013
- Moubarack se sent à nouveau chez lui - 22 août 2013
- Égypte : une répression d’une sauvagerie sans limites - 21 août 2013
- Égypte : à chaque jour son bain de sang - 19 août 2013
- Massacres du Caire : les martyrs silencieux de la Fraternité musulmane - 16 août 2013
- Massacres au Caire - 15 août 2013
- John Kerry devrait être traité pour ce qu’il est : un escroc ! - 14 août 2013
- Égypte : Al-Sisi osera-t-il commettre le massacre de l’Aïd ? - 8 août 2013
- Pour Abdel-Fatah al-Sisi, les intérêts d’Israël valent bien un coup d’état - 30 juillet 2013

1e décembre 2013 - The Independent - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.independent.co.uk/voices...
Traductions : Info-Palestine.eu - al-Mukhtar


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.