DERNIERE MISE A JOUR : jeudi 26 mai 2016 - 14h:03

La FIFA surveillera les violations israéliennes contre le football palestinien

mercredi 25 juin 2014 - 07h:05

Asmaa al-Ghoul - Al-Monitor

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Ville de Gaza, Bande de Gaza – Le Congrès de la FIFA a décidé en date du 11 juin de former une commission neutre pour surveiller les violations israéliennes contre le sport Palestinien. Toutefois, il a échoué à punir Israël.

JPEG - 36.2 ko
La Palestine possède son équipe de foot féminine, ici lors d’une rencontre contre la Jordanie en octobre 2009

La commission soumettra son rapport lors de la réunion de décembre au Maroc. En dépit des attentes, il s’est avéré que l’occasion ne s’est pas encore présentée pour punir Israël pour ses violations contre le football Palestinien, les autres sports, les règlements de la FIFA et la Charte Olympique.

Le Président de la Fédération palestinienne de Football, le Général-Major Jibril Rajoub avait promis à la mi-mai de ne pas hésiter à demander au Congrès de la FIFA devant se réunir ce mois à Sao Paulo en marge de la Coupe du Monde au Brésil de voter pour l’expulsion d’Israël de l’organisation. Toutefois, sa promesse n’a pas été tenue.

Dans une conversation téléphonique à partir de Sao Paulo, très tôt dans la journée du 12 juin, le Vice-président de la Fédération Palestinienne de Football, Ibrahim Abu Salim, a informé Al-Monitor : « Je vais être franc avec vous. L’atmosphère générale n’a malheureusement pas permis à la délégation Palestinienne d’introduire une résolution à voter pour l’expulsion d’Israël ou le gel de son adhésion…La délégation qui était supposée soutenir la Palestine dans le cas où la question de l’expulsion d’Israël venait à être soulevée (à l’instar de quelques délégations Arabes, Islamiques et amies) nous a conseillés de ne pas faire cette proposition de peur que le vote ne soit pas en sa faveur. Le vote exige 75% des pays participants, et s’il survient maintenant, la requête risque d’être rejetée au lieu d’être ajournée jusqu’à l’année prochaine. »

Par ailleurs, il a souligné l’importance d’introduire dans l’ordre du jour de la FIFA les violations israéliennes contre le sport Palestinien, tout en réitérant la condamnation du président de la FIFA, Joseph Blatter, à l’encontre des pratiques Israéliennes.

En effet, en s’adressant au Congrès de la FIFA le 11 juin, il a précisé : « Les problèmes qui existent entre Israël et la Palestine continuent depuis plus de 50 ans. C’est pourquoi, nous ne pouvons pas les résoudre en une seule année…néanmoins, nous estimons avoir réalisé des premiers pas positifs. »

Pour sa part, le secrétaire général adjoint de la Fédération Palestinienne de Football, Mohamed al-Amssi qui a reçu Al-Monitor dans le siège du Comité Olympique a expliqué les étapes adoptées par la FIFA et a souligné que les actions israéliennes continues contre le sport Palestinien depuis 1994 ont donné lieu à l’introduction de la question des violations israéliennes contre le football Palestinien dans l’agenda Palestinien durant la réunion du Congrès de la FIFA qui aura lieu le 30 mai à Maurice. En conséquence, Blatter a été chargé par les états membres de poursuivre l’affaire. Mais depuis, Israël n’a pas cessé ses violations, ce qui a conduit au retour de la question à l’ordre du jour du Congrès.

La décision de la FIFA a assombri les espoirs des athlètes Palestiniens sur cette question avant le début de la Coupe du Monde. Au club sportif de Gaza où les débutants s’entrainent, le joueur de football Anas Yasser al-Helou a reconnu : « J’ai le sentiment d’injustice et de frustration. Je vois défiler sous mes yeux les meilleurs moments de ma vie et de ma carrière professionnelle alors que je suis censé jouer avec une équipe et entrainer des joueurs. »

Helou, qui avait rencontré Al-Monitor juste quelques heures avant la décision du Congrès a avoué : « J’espère qu’ils trouveront une solution pour nous permettre de voyager à travers Beit Hanoun [Erez], » ajoutant qu’Israël a refusé de lui délivrer l’autorisation de participer à trois tournois, le tout récent étant l’AFC Challenge Cup aux Maldives, où la Palestine a gagné pour la première fois.

Bientôt âgé de 24 ans, Helou déplore : « Je regardais le match de la Challenge Cup avec la foule dans l’enceinte du port, et je me suis imaginé en train de jouer et mes fans de Gaza suivre mes exploits et ma victoire à la télévision. »

En fait, Helou ne peut pas voyager à travers le passage de Rafah pour participer aux jeux. Il doit d’abord rejoindre le camp d’entrainement de l’équipe de la Palestine en Cisjordanie pendant deux semaines pour ensuite pouvoir voyager de là-bas.

Appuyant la déclaration de Helou, l’entraineur adjoint de l’équipe de Palestine, Saeb Jundiyya s’est entretenu avec Al-Monitor au siège du Comité Olympique et a déclaré : « Cela fait longtemps que le joueurs de Gaza n’ont pas pu rejoindre le camp d’entrainement en Cisjordanie. Quatre joueurs devaient faire partie de l’équipe qui a joué le Championnat de l’Asie de l’Ouest au Qatar et la Challenge Cup aux Maldives, mais sans succès. »

Il a ajouté que la même interdiction s’applique également sur l’équipe de football Olympique et celle du football de plage, titulaire de la médaille de bronze en Asie. Elle a été incapable de rejoindre le championnat en mai dernier en raison du refus d’Israël de délivrer les permis. « Les joueurs sont démoralisés. Voyager dans le cadre du sport est confronté à beaucoup d’obstacles. C’est toute la Palestine qui en paie les frais, et la situation est deux fois pire concernant le sport dans la Bande de Gaza. »

Ashraf Matar est un chroniqueur sportif qui a rencontré Al-Monitor avant la réunion du Congrès de la FIFA. Il a souligné que les confédérations Européenne et Asiatique de football ainsi que des groupes Arabes sont en train d’exercer une pression sur Israël pour qu’il mette un terme à ses violations à l’encontre du sport Palestinien.

Il a expliqué : « N’importe quelle décision qui sera prise par le congrès apaisera les souffrances du sport Palestinien, mais elle ne saura les supprimer. » Il a écarté la possibilité du gel de l’adhésion d’Israël à la FIFA au vu de la puissance du lobby Israélien, malgré l’absence d’un droit de veto sur les décisions prises par le congrès.

JPEG - 117.3 ko
Le 11 juin 2014. Un manifestant Palestinien joue avec un ballon de football devant la police de la frontière israélienne durant une manifestation près de Ramallah, en solidarité avec les prisonniers Palestiniens en grève de la faim (Photo de REUTERS/Mohamed Torokman)

Publié en 2013, un livret qui chronique les violations de l’occupation israélienne contre la Fédération Palestinienne de Football regorge d’une centaine de cas au fil des cinq dernières années. Les violations sont réparties sur différentes catégories : le blocage des projets d’infrastructure et le bombardement et la destruction de plus de 14 clubs et terrains de jeux dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie ; la mise en place des restrictions sur le mouvement des athlètes entre Gaza et la Cisjordanie ; l’interdiction de voyager en dehors de la Cisjordanie et de Gaza pour les joueurs, les managers, les entraineurs et les arbitres ; et l’interdiction d’entrée sur les territoires des invités étrangers et des équipes sportives internationales.

Le livret inclut également les violations qui découlent des procédures en matière des douanes et qui empêchent l’entrée d’équipements sportifs, à l’instar des aides et des dons ; les violations des droits de l’homme, dont la mort de six athlètes par les bombardements Israéliens ; et l’arrestation d’une douzaine d’athlètes dont le plus connu d’entre eux est Mahmoud al-Sarsak, libéré en juillet 2012 après avoir atteint 90 jours de grève de la faim.

Pour sa part, Amssi affirme que le livret publié par la Fédération Palestinienne n’a pas fait mention des violations de 2014, dont l’arrestation en avril dernier du joueur Sameh Maraiba à son retour du Qatar à travers le passage de Karama. L’on enregistre également l’ouverture du feu en direction des pieds des joueurs Adam et Jawhar Halabiyya, au mois de janvier, pendant qu’ils rentraient d’une séance d’entrainement au stade Al-Husseini, ce qui les a empêchés de rejouer au football en raison des blessures contractées par la douzaine de balles tirées.

Lui aussi empêché à trois reprises d’obtenir un permis, le plus récent pour voyager assister à la réunion du Congrès de la FIFA au Brésil, Amssi a conclu : « La Palestine est un membre à part entière et c’est dans son droit de pratiquer tout type de sport. C’est un droit acquis tout au long d’un parcours sportif et d’une lutte politique qui continue depuis des années. Toute décision de la FIFA sera source d’embarras pour Israël qui invoque toujours des raisons infondées sur la situation sécuritaire pour bannir et supprimer le sport Palestinien. »

JPEG - 5.3 ko

* Asma al-Ghoul est journaliste et écrivain, du camp de réfugiés de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

De la même auteure :

- Les malades atteints du SIDA dans la bande de Gaza, face à l’isolement et l’humiliation - 20 mai 2014
- Les ruines de l’aéroport de Gaza, vestiges d’une triste histoire - 12 février 2014
- Gaza : l’UNRWA en difficulté alors que la pauvreté augmente - 11 février 2014
- Le renseignement israélien fait du chantage sur les malades palestiniens pour en faire des mouchards - 10 février 2014
- La lutte des ex-détenus palestiniens pour vivre hors de prison - 7 février 2014
- A Gaza, le café est un rituel de chagrin et de créativité - 24 janvier 2014
- Gaza : la réaction des Palestiniens face à la violente répression en Egypte - 24 août 2013
- L’Aïd apporte sa joie aux enfants assiégés de Gaza - 19 octobre 2013
- Récolte des olives en dépit des menaces sur les frontières de Gaza - 30 octobre 2013
- Tamarod à Gaza - 10 novembre 2013
- Récoltes des olives en dépit des menaces israéliennes sur les frontières de Gaza - 30 octobre 2013
- L’Aïd apporte sa joie aux enfants assiégés de Gaza - 19 octobre 2013
- Gaza : la réaction des Palestiniens face à la violente répression en Égypte - 24 août 2013
- Tandis que Hamas et Fatah s’empoignent à propos de l’Égypte, le mouvement Tamarod en Palestine prend de l’ampleur - 26 juillet 2013

17 juin 2014 – Al Monitor – Vous pouvez consulter cet article en anglais à :
http://www.al-monitor.com/pulse/ori...
br/>Traduction : Info-Palestine.eu - Niha


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.