7 avril 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Plus de 80 prisonniers palestiniens toujours en grève de la faim ouverte

lundi 8 août 2016 - 07h:22

Ma’an News

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


La santé d’Ahed Abu Ghulma, prisonnier palestinien en grève de la faim, s’est fortement détériorée.

JPEG - 37.1 ko
Photo : MaanImages

La nouvelle a été diffusée dimanche, alors qu’une grève de la faim de masse a lieu, impliquant plus de 80 prisonniers politiques palestiniens détenus dans les prisons israéliennes.

Après avoir commencé sa grève sa faim il y a une semaine, Ahed Abu Ghulma - détenu en isolement dans la prison Ramon en Israël [Palestine de 1948] - a commencé à souffrir de maux de tête, de fatigue, de graves douleurs articulaires, et de vomissements, selon le Centre Handala pour les prisonniers et anciens prisonniers.

Le Service pénitentiaire d’Israël (IPS) a refusé de le transférer dans un hôpital ou de lui fournir des soins médicaux, voulant ainsi faire pression sur lui pour qu’il mette fin à sa grève de la faim, selon le Centre.

L’IPS a également tenté de faire pression sur Ahmad Saadat, secrétaire général du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP), en menaçant de le transférer depuis sa cellule où il est en isolement dans la prison Ramon, vers un lieu inconnu s’il ne met pas fin à sa grève de la faim.

Le communiqué ajoute que l’IPS a intensifié ses mesures punitives pour faire pression sur tous les prisonniers impliqués dans le mouvement de protestation, pour qu’ils cessent leur grève de la faim et pour dissuader d’autres prisonniers de se joindre à l’action.

Les forces israéliennes ont constamment envahi et ravagé les sections de prisons où se trouvent les Palestiniens dans les centres de détention israéliens, fouillant et confisquant leurs biens personnels.

Toutefois, les prisonniers affiliés au FPLP ont dit qu’ils étaient déterminés à poursuivre leur grève de la faim jusqu’à ce que leurs demandes aient été satisfaites et qu’ils aient obtenu la libération de Bilal Kayid, gréviste de la faim palestinien et membre du FPLP.

La grève de la faim de masse qui est en cours a été initialement lancée en solidarité avec Kayid, qui est resté depuis plus de 50 jours sans nourriture pour protester contre sa condamnation à la détention administrative - la politique israélienne d’internement sans inculpation ni jugement et sans limite de temps - le jour où il devait être libéré après avoir purgé plus de 14 ans de prison.

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré mardi que la santé de Kayid a continué de se détériorer, et les médecins ont averti de l’imminence d’une « mort soudaine ».

Le centre Handala a également exhorté dans sa déclaration les organisations politiques palestiniennes et de la société civile à résister à l’occupation israélienne en organisant un soutien populaire pour les prisonniers palestiniens.

Le Centre a appelé à participer à une chaîne humaine organisée par le FPLP dans la bande de Gaza, qui aura lieu près de la statue du Soldat inconnu dans la ville de Gaza ce dimanche soir.

Un autre événement devait avoir lieu le lundi matin devant le bureau du Croissant-Rouge palestinien à Gaza en solidarité avec les prisonniers palestiniens.

La Société du Prisonnier Palestinien (PPS) a déclaré dans un communiqué dimanche que plus de 80 prisonniers palestiniens étaient en grève de la faim dans les prisons israéliennes pour protester contre la détention administrative et l’isolement, en solidarité avec Kayid.

Parmi les 80 grévistes de la faim se trouvent Mahmoud Balboul qui est en grève de la faim depuis le 5 juillet, son frère Muhammad Balboul, qui est en grève de la faim depuis le 7 juillet, ainsi que Malik al-Qadi et Ayyad Hreimi qui ont commencé leur grève le 15 juillet.

Le journaliste palestinien incarcéré Omar Nazzal a également rejoint la grève de la faim le 1 août, alors que le prisonnier Walid Malluh Masalmeh est en grève de la faim depuis le 18 juillet pour protester contre sa détention en isolement depuis plus de dix mois.

Selon le groupe Addameer de défense des droits des prisonniers, Israël détenait en (estimation en mai) dans ses prisons plus de 7000 prisonniers palestiniens, dont 715 en détention administrative.

Lire également :

- Plus de 300 prisonniers palestiniens sont en grève de la faim ! - 5 août 2016
- Prisonniers : poursuite des grèves de la faim tandis que la santé de Bilal Kayid se détériore - 1 août 2016
- Après 33 jours de grève de la faim, l’état de santé de Bilal Kayid est devenu critique ! - 19 juillet 2016
- La famille du gréviste de la faim Bilal Kayed lance un appel au monde - 17 juillet 2016
- Appel à la solidarité internationale avec le gréviste de la faim Bilal Kayed - 25 juin 2016
- 65 prisonniers palestiniens sont en grève de la faim - 21 juin 2016

7 août 2016 - Ma’an News -Traduction : Info-Palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.