DERNIERE MISE A JOUR : mercredi 25 mai 2016 - 15h:33

Hollande et Valls complices des massacres dans Gaza

samedi 26 juillet 2014 - 19h:15

Peter Allen

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Titre original : L’Interdiction française des manifestations pro-palestiniennes est considérée comme inefficace, embarrassante.

JPEG - 55 ko
En interdisant la manifestation du 26 juillet à Paris, le gouvernement français joue délibérément la provocation et espère susciter des violences qui alimenteront de nouvelles interdictions

Mille cinq cents flics ont inondé les rues de Paris pour empêcher que les manifestants pro-palestiniens ne défient l’interdiction du gouvernement de manifester, décision critiquée par Amnesty International.

Amnesty International a publié samedi une sévère critique du gouvernement socialiste français pour son interdiction d’une manifestation pro-Palestine.

L’attaque par le groupe droits de l’homme a provoqué un grand embarras alors que Paris accueille Gaza des discussions pour une proposition de cessez-le-feu en présence du secrétaire d’Etat américain John Kerry et de nombreux ministres des Affaires étrangères, y compris Philip Hammond du Royaume-Uni.

Plus de 1500 policiers anti-émeute ont inondé la ville alors que les manifestants se sont engagés à prendre les rues dans tous les cas.

Malgré une interdiction légale confirmée par les tribunaux, vendredi soir, des milliers ont décidé de se réunir pour exprimer leur indignation face au massacre en cours au Moyen-Orient dans l’offensive israélienne aérienne et terrestre contre Gaza.

Amnesty, le groupe de défense des droits auquel adhèrent plusieurs millions de personnes dans le monde, se dit qu’il préoccupé par la menace en France pour le droit fondamental à la liberté de réunion pacifique.

La porte-parole Geneviève Garrigos a déclaré que l’interdiction semble être un aveu par la France qu’il ne peut pas contrôler son propre peuple, et elle a ajouté que les « intentions pacifiques » de la grande majorité des manifestants doivent être respectées.

Une marche pro-Palestine interdite a explosé dans la violence à Paris samedi dernier, tandis que celle qui a été autorisée mercredi et a rassemblé environ 15 000 personnes était entièrement pacifique.

Malgré cela, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a dit qu’il voulait « éviter que plus de haine se répande dans les rues de Paris », ajoutant : « Je demande instamment aux organisateurs de renoncer à la manifestation de samedi. »

Mais Omar Alsoumi, un avocat impliqué dans la manifestation, a déclaré : « Le gouvernement tente d’interdire ce qui est un droit fondamental. »

Olivier Besancenot, ancien candidat à la présidentielle et leader du nouveau parti anti-capitaliste, a appelé « toutes les forces démocratiques, politiques, syndicales et associatives à protester contre l’interdiction et à converger sur » la place de la République, où la manifestation doit avoir lieu.

L’offensive israélienne dans la bande de Gaza a tué plus de 950 Palestiniens, dont de nombreux enfants, et 37 Israéliens, dont très majoritairement des soldats.

Le conflit a suscité de fortes passions en France, qui abrite les plus grandes communautés musulmanes et juives en Europe de l’Ouest.

Les Juifs se sont plaints que des synagogues aient été ciblées, tandis que les musulmans disent que les partisans pro-palestiniens sont délibérément diabolisés comme antisémites.

Un groupe fasciste nommé la Ligue de défense juive (LDJ) a attaqué violemment et en toute impunité les manifestants, tandis que ceux-ci brûlaient des drapeaux israéliens et scandaient « Israël... Assassin ! ».

Il y a plus de cinq millions de musulmans dans le pays, et un demi-million de Juifs, beaucoup d’entre eux vivant à Paris.

Lire également :

- Dérive totalitaire : le pouvoir socialiste en France interdit les manifestations de soutien à la Palestine - 18 juillet 2014

26 juillet 2014 - Middle East Eye - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.middleeasteye.net/news/f...
Traduction : Info-Palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.