DERNIERE MISE A JOUR : samedi 28 mai 2016 - 14h:46

Quatre prisonniers palestiniens rejoignent la centaine de grévistes de la faim

jeudi 1er mai 2014 - 11h:24

Ma’an News

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Quatre prisonniers palestiniens incarcérés en Israël, ont entamé une grève de la faim ce mercredi, afin de protester contre leur détention sans procès, a déclaré dimanche un groupe de soutien aux prisonniers palestiniens.

JPEG - 50.8 ko
Plus de 800 000 Palestiniens ont été kidnappés et emprisonnés par Israël à un moment ou un autre depuis 1967

Les informations sur les quatre nouveaux grévistes de la faim nous sont parvenues alors que plus de 100 prisonniers palestiniens ont entamé collectivement et dans plusieurs prisons israéliennes, jeudi 24 avril, une grève de la faim sans limite de temps pour protester contre leur emprisonnement sans jugement ni procès dans le cadre d’une politique d’Israël appellée « la détention administrative. »

La Société des Prisonniers Palestiniens a reçu une lettre dimanche d’un des quatre nouveaux grévistes, dans laquelle celui-ci confirmait que lui et ses compagnons ne mettraient pas fin à leur grève de la faim tant qu’ils n’auront pas été libérés.

« Nous combattrons ce crime avec nos ventres vides, qui refusent d’être remplis aux dépens de notre liberté, » écrit Mahmoud Hamdi Shabanah dans sa lettre.

Décrivant comment fonctionne le système « tyrannique » de la détention administrative, il écrit dans sa lettre que « les prisonniers sont d’abord forcés de se lever devant le juge, qui d’un grand coup d’un crayon décide que ces Palestiniens seront privés de leur liberté. »

Les détails, ajoute-t-il, sont confidentiels et considérés « top secret, » ce qui signifie que les prisonniers n’ont même pas le droit de prendre connaissance des accusations portées contre eux.

Nous ne savons pas si les quatre nouveaux grévistes sont en contact avec la centaine d’autres grévistes de faim qui sont incarcérés dans les prisons d’Ofer, de Megiddo et du Negev et ont lancé leur mouvement après que les autorités israéliennes aient violé un accord datant 2012. Cet accord avait suivi une grève de la faim de masse et devait limiter l’utilisation de la détention administrative à des cas exceptionnels.

Les Palestiniens incarcérés sous le régime de la détention administrative sont souvent détenus sans jugement ni même aucun procès pendant des mois, et sans avoir connaissance des accusations portées contre eux. Selon le droit international, ce genre de pratique doit se limiter à des circonstances tout à fait exceptionnelles.

Plus de 800 000 Palestiniens ont été détenus à un moment ou un autre depuis 1967, et ce sont actuellement 5224 prisonniers palestiniens qui croupissent dans les geôles israéliennes, selon l’Organisation de Libération de la Palestine.

En vertu du droit international, il est illégal de transférer des prisonniers dehors du territoire occupé dans lequel ils sont détenus, et les familles du visage des prisonniers Palestiniens que beaucoup d’obstacles dans l’obtention laisse voir leurs parents emprisonnés.

Lire également :

- Les Palestiniens prisonniers en Israël sont prêts pour une grève de la faim de masse ! - 27 avril 2014
- Massive grève de la faim lancée par les « détenus administratifs » palestiniens - 26 avril 2014

27 avril 2014 - Ma’an News - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.maannews.net/eng/ViewDet...
Traduction : Info-Palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.