1er juillet 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Vous êtes ici : Accueil > Dossiers > Palestine

La résistance palestinienne va-t-elle riposter à la destruction de ses tunnels par Israël ?

mercredi 11 mai 2016 - 13h:36

Ahmad Abu Amer

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Pour le Hamas et d’autres factions armées palestiniennes de la bande de Gaza, les tunnels d’attaque qu’ils creusent vers des colonies et des positions militaires israéliennes sont une « arme stratégique » conçue pour de futures confrontations.

JPEG - 115.9 ko
Août 2014 - En pleine offensive israélienne, des combattants du mouvement Hamas se tiennent dans un tunnel creusé sous la barrière entourant le ghetto de Gaza - Photo : Reuters/Mohammed Salem

Le 18 avril, l’armée israélienne a annoncé qu’elle avait découvert deux nouveaux tunnels du Hamas, au sud de la bande de Gaza. Un tunnel a été découvert près de la colonie d’Eshkol à l’est de Rafah au sud de la bande de Gaza. Selon Israël, ce tunnel s’étend sur environ 150 mètres sous la frontière israélienne (164 yards). Le second tunnel a été découvert, le 5 mai, près du check-point de Sofa à l’est. Israël a déclaré que son armée avait infiltré et détruit ce tunnel de 200 mètres de long.

Depuis 2004, l’armée israélienne a consacré 250 millions de dollars à la détection des tunnels palestiniens. Selon les rapports israéliens, l’armée a trouvé et détruit 30 tunnels pendant la guerre de 2014 à Gaza.

Les factions palestiniennes ont averti Israël que s’il continuait à détruire les tunnels, cela pourrait conduire à une nouvelle confrontation militaire dans la bande de Gaza. Et Israël a menacé les factions de la même chose si elles continuaient à construire des tunnels. Plusieurs ministres, dont le ministre israélien de l’éducation, Naftali Bennett, et des dirigeants de l’opposition, tels que Avigdor Liberman, ont demandé à Israël de lancer une attaque sur Gaza et de détruire les tunnels avant que les factions palestiniennes ne puissent les utiliser contre Israël.

Selon les experts militaires israéliens une confrontation à propos des tunnels se transformerait en une guerre plus brutale encore que le conflit de 2014.

Pour la première fois depuis la fin de la guerre, le 4 mai, des militants palestiniens ont utilisé des mortiers et des bombes artisanales pour attaquer plusieurs véhicules militaires israéliens qui cherchaient des tunnels au sud et à l’est de la bande de Gaza. L’armée israélienne a riposté immédiatement en opérant des tirs d’artillerie sur les points de contrôle palestiniens, en élevant le niveau d’alerte le long de la frontière et en déclarant « zone militaire fermée » la région de Nahal Oz, dans l’est.

Le bombardement réciproque a duré quatre jours et a fait deux morts : une femme palestinienne et un fermier. Le bombardement a cessé après que les efforts égyptiens ont abouti à une trêve et qu’Israël a retiré ses engins de détection de tunnel.

Abu Anas, le porte-parole des Brigades Moudjahidines a déclaré à Al-Monitor : « La résistance palestinienne ne restera pas les bras croisés quand Israël attaque, y compris pour détruire les tunnels creusés par la résistance pour défendre le peuple palestinien. »

Il a dit que la résistance allait riposter à toute attaque israélienne par une attaque de même niveau. « La résistance est prête à tout. Si Israël veut une guerre ouverte, il sera surpris par les nombreux plans militaires que nous avons concoctés, » a-t-il affirmé.

Abu Mujahid, un porte-parole militaire du Comité de résistance populaire qui utilise les tunnels dans leurs opérations militaires, a dit : « La destruction continuelle des tunnels de la résistance palestinienne par l’armée israélienne va déclencher une nouvelle guerre. La résistance ne peut pas accepter sans rien faire la destruction, par l’armée israélienne, d’un de ses plus importants dispositifs militaires qu’elle perfectionne depuis des années. La résistance fera tout ce qui est en son pouvoir pour protéger l’ensemble de son infrastructure militaire ».

Abu Mujahid a déclaré à Al-Monitor : « L’armée israélienne monte en épingle les tunnels de la résistance pour se concilier l’opinion publique internationale et justifier une future agression israélienne. »

Les Brigades Izz ad-Din al-Qassam, la branche militaire du Hamas, ont publié une déclaration officielle le 18 avril qui disait : « Le tunnel de la résistance, dont l’armée israélienne a annoncé la découverte, n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan que la résistance est en train de préparer pour défendre son peuple et libérer ses sites sacrés, ses territoires et ses prisonniers ».

Israël a fait des annonces publiques étrangement contradictoires en affirmant, le 20 avril, qu’il avait fait sauter un tunnel découvert à l’est de Rafah et, le 3 mai, que plusieurs hauts responsables israéliens avaient visité ce même tunnel. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Moshe Ya’alon et les chefs de l’armée ont visité le site, puis Netanyahu a tenu une réunion militaire et sécuritaire, à huis clos, pour discuter de l’état de la sécurité et trouver des moyens de rassurer les colons israéliens qui vivent dans la peur à cause des tunnels.

Les tunnels ont été utilisés pour la première fois en 2001, lorsque les combattants du Hamas ont fait sauter le poste militaire israélien Termit, à la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza.

Les tunnels ont été largement utilisés pendant la guerre de 2014 par la résistance. Ils ont permis aux combattants de se déplacer facilement, d’accéder à des postes de l’armée israélienne et d’échapper à l’aviation israélienne.

L’armée israélienne a annoncé plus d’une fois qu’elle menait des exercices intensifs pour lutter contre des Palestiniens armés dans les tunnels en cas d’une nouvelle confrontation. L’armée israélienne a reconnu, après la guerre de 2014, que ce sont les tunnels qui ont causé le plus grand nombre de victimes dans ses rangs, sans toutefois donner de chiffres.

L’expert militaire palestinien à la retraite, le brigadier général Yousef Sharqawi, a déclaré à Al-Monitor qu’il est peu probable que le Hamas lance une attaque contre Israël car ses armes ont pour mission de protéger les habitants de Gaza.

« Les armes du Hamas, y compris les roquettes et les tunnels, ont pour objet de dissuader Israël de se livrer à une nouvelle agression contre Gaza. Les menaces du Hamas de frapper Israël avec ces armes l’obligent à réfléchir à deux fois avant de lancer une nouvelle attaque », a-t-il dit. « Les colons israéliens autour de Gaza ont sérieusement envisagé de quitter leurs maisons à cause des tunnels creusés par le Hamas vers Israël. Ceci a poussé l’armée israélienne à intensifier la détection de ces tunnels. »

Sharqawi a souligné qu’Israël est en train de construire un « dôme de fer » souterrain financé par les Etats-Unis, pour empêcher les tunnels d’atteindre son territoire.

Selon le site web Al-Majd, spécialisé dans les questions de sécurité et proche de la résistance palestinienne, la résistance a ciblé des véhicules militaires israéliens pour empêcher Israël de détecter les tunnels et pour mettre fin aux incursions militaires israéliennes dans la bande de Gaza.

« Le fait que la résistance palestinienne ait ouvert le feu indique une évolution de l’équation de la confrontation avec l’armée israélienne. La confrontation en est encore à ses débuts et ne conduira sans doute pas à une confrontation militaire ouverte. Mais il est difficile de prévoir ce qui arrivera. Cela dépendra des développements sur le terrain dont les deux camps peuvent perdre le contrôle à tout moment », a expliqué le groupe sur son site Web.

* Ahmad Abu Amer est un écrivain et journaliste palestinien, travaillant pour plusieurs médias, à la fois locaux et internationaux. Il est titulaire d’une maîtrise de l’Université islamique de Gaza. Il a co-écrit un livre sur le blocus de Gaza pour l’Agence turque Anadolu.

Du même auteur :

- Les gazaouis veulent conserver leur droit de s’amuser - 10 décembre 2015

9 mai 2016 - Al-Monitor - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.al-monitor.com/pulse/ori...
Traduction : Info-Palestine.eu - Dominique Muselet


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.