3 décembre 2016 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Vous êtes ici : Accueil > PCHR > Rapports PCHR

Rapport sur les violations israéliennes des droits humains

jeudi 7 novembre 2013 - 18h:06

PCHR du 31 octobre au 6 novembre 2013

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Les forces d’occupation israéliennes (FOI) continuent leurs agressions contre les civils palestiniens et leurs biens dans les territoires palestiniens occupés (TPO).

Durant cette période du 31 octobre au 6 novembre 2013 :

  • 4 membres de groupes armés palestiniens ont été tués par les FOI dans la bande de Gaza ;
  • un civil palestinien a été tué par les FOI à Qabatya, au sud-est de Jénine ;
  • les FOI ont ouvert le feu sur des zones désertes dans le nord de la Bande de Gaza ; aucune victime ;
  • les FOI ont continué d’utiliser une force excessive contre les manifestants non violents en Cisjordanie :
    • 6 civils palestiniens ont été blessés ;
    • des dizaines de civils ont suffoqué sous les lacrymogènes ;
  • les FOI ont conduit 50 incursions dans les communautés palestiniennes en Cisjordanie :
    • au moins 50 civils palestiniens, dont 7 enfants, ont été arrêtés ;
    • parmi ces arrestations : plusieurs dirigeants politiques du Hamas ;
  • Israël a maintenu un bouclage total sur les TPO et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur :
    • les FOI ont monté des dizaines de checkpoints en Cisjordanie ;
    • au moins 7 civils palestiniens, dont un enfant, ont été arrêtés aux checkpoints en Cisjordanie ;
  • les forces navales des FOI ont continué de prendre pour cible les pêcheurs palestiniens en mer :
    • elles ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche palestinien, sans victimes ni dégâts ;
  • les FOI ont maintenu leur soutien aux activités de colonisation en Cisjordanie et les colons israéliens ont continué d’agresser les civils et les biens palestiniens :
    • les FOI ont publié des avis de démolition pour des maisons et des structures civiles en Zone C (sous plein contrôle israélien de par les Accords d’Oslo) ;
    • les colons ont poursuivi leurs agressions contre les civils et les biens palestiniens ;
    • 340 oliviers ont été endommagés par les colons dans le nord et le sud de la Cisjordanie.


      JPEG - 61.2 ko
      Jénine : une Palestinienne pleure un jeune homme qui vient d’être abattu par les forces d’occupation israéliennes.




      Les violations israéliennes du droit international et du droit humanitaire international dans les TPO se sont poursuivies durant la dernière semaine (31 octobre/6 novembre 2013)

      Résumé

      Tirs

Durant cette période, les FOI ont tué 4 membres de groupes armés palestiniens dans la bande de Gaza et un civil en Cisjordanie.

En Cisjordanie, les Israéliens ont continué d’user systématiquement d’une force excessive contre les manifestations non violentes organisées par les Palestiniens, avec des militants internationaux et israéliens, contre la construction du mur d’annexion et la colonisation en Cisjordanie. Elles ont blessé ainsi 6 Palestiniens, lors de ces manifestations non violentes (3 à Bil’in, un à Nabi Saleh, un à Qatna et un à Ni’lin).

En outre, le 31 octobre, les FOI ont tué un Palestinien à Qabatya, au sud-est de Jénine. Les Israéliens étaient entrés dans le village pour arrêter un certain nombre de civils palestiniens et alors qu’ils quittaient le village, des jeunes se sont rassemblés et leur ont lancé des pierres. L’occupant a répliqué en tirant sur ces jeunes, tuant l’un d’eux.

Dans la bande de Gaza, le jeudi 31 octobre, dans la soirée, Israël a tué 4 membres du Ezzeddine al-Qassam (la branche armée du Hamas) au cours d’un affrontement armé entre les deux parties, lorsque les forces israéliennes ont pénétré dans la zone le long de la frontière avec Israël entre al-Qarara et Bani Suhaila, à l’est de Khan Yunis. Trois de ces membres ont été tués à l’intérieur d’un tunnel, dont une partie de ce tunnel a été dynamitée sur eux. Le corps de l’un d’entre eux a été récupéré le lendemain, tandis que les corps des deux autres membres sont toujours portés disparus.

Le samedi 2 novembre, à environ 20h20, des canonnières israéliennes stationnées au large de Beit Lahia en bord de mer dans le nord de la bande de Gaza ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche qui naviguaient à 4 miles nautiques de la côte. Les pêcheurs, soucieux de leur sécurité sont rentrés à terre. Aucune victime n’a été signalée.

Le lundi 4 novembre, à environ 20h30, les forces israéliennes stationnées sur leurs miradors à la frontière entre la bande de Gaza et Israël à l’est de la ville de Beit Hanoun ont ouvert le feu sur des zones non bâties. Aucune victime n’a été signalée.


Incursions

Durant la semaine, les FOI ont conduit au moins 50 incursions militaires dans les communautés palestiniennes en Cisjordanie, durant lesquelles elles ont arrêté au moins 50 Palestiniens, dont 7 enfants et 3 dirigeants politiques du Hamas.

(Voir rapport détaillé : Incursions)


Restrictions aux mouvements

Israël a maintenu un bouclage serré sur les TPO, imposant de graves restrictions aux mouvements des civils palestiniens dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée.

Des milliers de Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza sont toujours interdits d’accès à Jérusalem.

Le blocus illégal de la bande de Gaza, qui s’est renforcé depuis juin 2007, a un impact désastreux sur la situation humanitaire et économique de la bande de Gaza. Les autorités israéliennes imposent des mesures qui sapent la liberté de commerce, notamment des produits de première nécessité pour la population de la bande de Gaza et les produits industriels et agricoles à l’exportation. Pendant 7 années consécutives, Israël a renforcé le blocus terrestre et maritime pour isoler la bande de Gaza de la Cisjordanie, y compris Jérusalem occupée, et des autres pays du monde. Il en résulte une flagrante violation des droits économiques, sociaux et culturels, et une détérioration des conditions de vie de 1,7 million d’habitants. Les autorités israéliennes ont monté le passage de Karm Abu Salem, en tant que passage unique pour les importations et exportations, de sorte qu’il a tout contrôle sur l’économie de la bande de Gaza, laquelle se détériore au fils des années en raison de la pénurie des importations. Elles visent aussi à imposer une totale interdiction sur les exportations de la bande de Gaza.

(Voir la diffusion chaque semaine de la situation à Gaza : importations et exportations, fermetures des portes, etc. par Jacques Salles : jacques.salles@wanadoo.fr)

(Voir rapport détaillé : Bouclage de la Cisjordanie – restrictions aux déplacements)

Utilisant les checkpoints militaires et les passages frontaliers comme des pièges pour arrêter les Palestiniens sous prétexte qu’ils seraient « wanted  », les FOI ont arrêté cette semaine au moins 7 civils, dont un enfant, aux checkpoints en Cisjordanie.

(Voir rapport détaillé : Arrestations et mauvais traitements aux checkpoints)


Activités de colonisation

Israël a poursuivi sa colonisation des TPO, en violation flagrante du droit humanitaire international, et les colons leurs agressions contre les civils et les biens palestiniens.

- Le 31 octobre, les FOI investissent le secteur de Killat al-Ghamqa, dans le sud-ouest d’Ethna, à l’ouest d’Hébron ; elles remettent des avis à deux Palestiniens leur ordonnant d’arrêter les travaux de construction dans deux maisons.

- Le 4 novembre, elles investissent le secteur de Wadi ‘Aziz dans l’ouest d’Ethna pour remettre deux avis à deux Palestiniens avec le même objet.

- Même jour, les FOI démolissent un atelier de lavage de voitures dans le secteur d’‘Ein Ayoub, dans l’ouest de Ras Karkar, au nord-ouest de Ramallah, au motif qu’il n’y avait pas eu de permis de construire.

- Même jour, le ministère du Logement israélien lance des appels d’offre pour la construction de 1859 logements, dans les colonies israéliennes en Cisjordanie dont Jérusalem-Est.

Durant cette même semaine du 30 octobre au 6 novembre, les colons ont poursuivi leurs agressions.

- Le 31 octobre, ils coupent et endommagent 300 oliviers à ‘Azzoun, à l’est de Qalqilya.

- Le 2 novembre, ils investissent des zones agricoles palestiniennes à Yatta, au sud d’Hébron, où ils empêchent les agriculteurs palestiniens de cueillir leurs olives. Les colons s’accrochent avec les agriculteurs palestiniens et quand les FOI arrivent, elles arrêtent deux Palestiniens.

- Le 3 novembre, des colons, escortés par l’armée, se rassemblent sur une terre agricole palestinienne à Yatta, et exigent que les Palestiniens soient chassés de cette zone.

- Le 4 novembre, des colons, escortés par l’armée, coupent et brûlent au moins 40 oliviers à Housan, à l’ouest de Bethléhem.

- Le 5 novembre, des colons, escortés par l’armée, s’emparent de 3 maisons non habitées dans le secteur de Jabal Jales, à l’est d’Hébron, apportant du matériel de construction pour monter un nouveau logement colonial.

- Même jour, des colons se rassemblent dans le secteur de Jabal Jales, dans l’est d’Hébron ; un bulldozer commence le tracé d’une route afin d’étendre l’avant-poste colonial qui s’est installé sur les lieux il y a quelques années.



Incursions

Jeudi 31 octobre

Minuit dix, les FOI entrent dans Bethléhem, investissent et fouillent la maison de Yahia Hani Jadu, 27 ans, dans le quartier Wad Shaheen, dans le centre-ville, et l’arrêtent.

Usant d’une force démesurée, dans la matinée, les FOI tuent un civil palestinien à Qabatya, au sud-est de Jénine.

Selon les investigations conduites par le PCHR, vers une heure, les FOI entrent dans Qabatya, stationnent dans la partie est du village, investissent la maison d’Emad Shawkat Kmail, 30 ans, et l’arrêtent. Ils se dirigent alors vers l’ouest du village. Là, elles forcent un certain nombre de maisons et arrêtent 3 Palestiniens :

  • Rassem Tawfiq Khzaimiya, 60 ans ;
  • Mo’men Saba’na, 23 ans, et
  • Ayman Abdul Rahan Abu al-Rub, 28 ans...

...Vers 5 h, alors que l’occupant se retire du village en emmenant les prisonniers, des jeunes hommes se regroupent à l’entrée ouest du village. Ils la bloquent avec des barrières métalliques et mettent le feu à des pneus. Quand les FOI passent, les jeunes leur lancent des pierres et des bouteilles vides. Immédiatement, les soldats israéliens lancent des grenades lacrymogènes, des bombes assourdissantes sur les jeunes. Ils tirent ensuite à balles réelles, en tir direct sur les jeunes. Ahmed Emad Youseg Tazaz’a, 22 ans, est gravement blessé d’une balle dans le cœur. Il immédiatement évacué vers l’hôpital al-Razi à Jénine, mais tous les efforts pour le sauver échouent. Il est déclaré mort vers 6 h.

2 h 30, incursion des FOI dans le quartier Um al-Sharayet d’al-Bireh. Elles fouillent la maison de Faraj Abdul Rahman Rummana, 40 ans, après avoir fracassé la porte extérieure. Elles arrêtent Rummana, qui est un dirigeant politique du Hamas. Vers 2 h 50, les FOI opèrent sur la maison de Sheikh Jamal Mohammed al-Tawwel, 51 ans, autre dirigeant politique du Hamas, et l’arrêtent aussi.

2 h 55, incursion dans le camp de réfugiés de Deishé, au sud-ouest de Bethléhem : fouille de deux maisons : celles d’‘Aassef Ibrahim Da’amsa, 20 ans, et de Mo’tassem Mazen Abdul Qader, 20 ans, qui sont tous les deux arrêtés par l’occupant.

4 h 30, dans Bitounia, à l’ouest de Ramallah : raid sur la maison de Hussein Mohammed Abu Kwaik, 57 ans, dirigeant politique du Hamas, habitant au 6e étage de l’immeuble Baghdad, qui est arrêté.

13 h, dans Beit Liqya, au sud-ouest de Ramallah où l’occupant patrouille dans les rues ; des jeunes se rassemblent et lancent des pierres sur les véhicules israéliens ; les soldats répliquent en tirant des balles d’acier enrobées de caoutchouc et en lançant des bombes assourdissantes sur les jeteurs de pierres, dont beaucoup vont suffoquer sous les lacrymogènes.

16 h, dans al-Shyoukh, au nord-est d’Hébron : patrouilles dans les rues, interpellations et interrogatoires de passants, puis retrait des soldats israéliens.

16 h 40, dans al-Araqa, à l’ouest de Jénine : pendant que les soldats patrouillent, des jeunes leur lancent des pierres et des bouteilles vides ; l’occupant réplique.

18 h, dans Ethna, à l’ouest d’Hébron ;

dans Ya’bad, au sud-ouest de Jénine, où de jeunes vont lancer des pierres sur les soldats, avec la même réaction. Un véhicule israélien a également percuté des voitures de la municipalité de Ya’bad, les endommageant.

Dans la soirée, Israël a tué 4 membres du Ezzeddine al-Qassam (la branche armée du Hamas) au cours d’un affrontement armé entre les deux parties, lorsque les forces israéliennes ont pénétré dans la zone le long de la frontière avec Israël entre al-Qarara et Bani Suhaila, à l’est de Khan Yunis. Trois de ces membres ont été tués à l’intérieur d’un tunnel, dont une partie de ce tunnel a été dynamitée sur eux. Le corps de l’un d’entre eux a été récupéré le lendemain, tandis que les corps des deux autres membres sont toujours portés disparus.

Selon les enquêtes menées par le PCHR, à environ 20h00, les forces israéliennes appuyées par des véhicules militaires lourds ont pénétré à environ 200 mètres dans l’est du village d’al-Qarara, à l’est de Khan Yunis. Ils ont ouvert le feu de façon sporadique, tandis que les drones ont plané au-dessus de la zone. Ils se sont stabilisés et ont fouillé la zone frontalière. À environ 22h50, une forte explosion a été entendue dans la région, à la suite de laquelle les forces israéliennes ont tiré plusieurs obus d’artillerie et ouvert le feu. Des hélicoptères israéliens sont alors intervenus et ont ouvert le feu sur la région. Un certain nombre de membres de groupes armés palestiniens ont échangé des tirs avec les forces israéliennes qui s’étaient installées dans la région. Dix minutes plus tard, Rabi ’Khalil Suleiman Baraka, 23 ans, membre de l’Ezzeddine al-Qassam, a été tué par des éclats d’obus à la tête, et un autre membre a été légèrement blessé. À la suite du bombardement israélien au cours de ces affrontements armés, 3 autres membres du Ezzeddine al-Qassam ont été tués quand un tunnel a été détruit sur eux par les forces israéliennes :

1. Khaled Mohammed Juma Abu Bakra, 35 ;
2. Mohammed Hussein Rasheed Dawood, 26, et
3. Mohammed Essam Omar al-Qassas, 23.

Le lendemain matin, un certain nombre de civils palestiniens se sont déplacés sur la zone touchée. Ils ont tenté de rechercher les corps des victimes, mais Israël a ouvert le feu sur eux.

Le samedi matin, le 02 Novembre 2013, après coordination avec les forces israéliennes, les équipes de la défense civile et les médicaux se sont dirigés vers la zone, en présence du CICR. Ils ont commencé à chercher les corps à l’aide d’une pelleteuse. Plusieurs heures plus tard, ils ont trouvé le corps d’Abu Bakra. La recherche s’est arrêtée à 16h00 et a repris les jours suivants. Les deux autres corps n’ont pas été retrouvés à ce jour.

À environ 21h30, les forces israéliennes stationnées sur leurs miradors à la frontière entre la bande de Gaza et Israël à l’est de Jabaliya dans le nord de la bande de Gaza ont ouvert le feu sur une aire non construite. Les civils palestiniens ont été très effrayés, mais aucune victime n’a été signalée.


Vendredi 1er novembre

1 h, les FOI entrent dans Beita, au sud-est de Naplouse, forcent et fouillent plusieurs maisons et arrêtent 7 Palestiniens, la plupart étant des enfants :

  • Qutaiba Ahmed Hamayel, 17 ans ;
  • Farouq Sbaih Hamayel, 18 ans ;
  • Karam Azzam al-Tayeh, 16 ans ;
  • Ali Abbas Hamayel, 17 ans ;
  • Mohammed Emad Hamayel, 17 ans ;
  • Aamer Mahmoud Hamayel, et
  • Adham Eyad Hamayel, 17 ans.

1 h également, incursion dans Beit Ummar, au nord d’Hébron : raids sur deux maisons, de Shadi Ibrahim Bahar, 22 ans, et Muntasser Diab ‘Aawdh, 24 ans, qui sont arrêtés.

3 h 30, dans Seilat al-Harthiya, au nord de Jénine : raid sur la maison d’‘Ali Ibrahim Mahamid, 28 ans, qui est arrêté.

4 h, dans le quartier Wad al-Hariya, dans le sud d’Hébron, avec un raid sur une boulangerie et l’arrestation d’Emad Hamdi Abu Khalaf, 22 ans.

14 h, dans le secteur d’al-Maqfa, près d’al-Aqaba, au sud-ouest d’Hébron : des garçons regroupés lancent des pierres sur l’occupant qui réplique à coups de lacrymogènes et de bombes assourdissantes.

Dans la soirée, les FOI arrêtent Mohammed Hani Jawabra, 21 ans, d’‘Anbata, à l’est de Tulkarem, alors qu’il se présente au bureau de coordination de district israélien de Tulkarem suite à une convocation.

21 h, incursion dans al-Zahiriya, au sud d’Hébron.


Samedi 2 novembre

17 h, incursion de l’occupant dans Beit ‘Awa, au sud-ouest d’Hébron : les soldats patrouillent dans les rues, des jeunes en groupe leur lancent des pierres et des bouteilles vides. Les soldats lancent des lacrymogènes et des bombes assourdissantes. Plusieurs jeunes suffoquent sous les gaz.

20 h, incursion dans Sourif, au nord-ouest d’Hébron.

A environ 20h20, des canonnières israéliennes stationnées au large de Beit Lahia en bord de mer dans le nord de la bande de Gaza ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche qui naviguaient à 4 miles nautiques de la côte. Les pêcheurs, soucieux de leur sécurité sont rentrés à terre. Aucune victime n’a été signalée.

22 h, incursion dans Beit Oula, à l’ouest d’Hébron.


Dimanche 3 novembre

2 h, incursion des FOI dans Ni’lin, à l’ouest de Ramallah : raids sur les maisons d’‘Abdullah Aa’ad ‘Amira, 21 ans, et de Nasser Salah ‘Amira, 21 ans, les deux sont arrêtés.

2 h, dans Sa’ir, à l’est d’Hébron : raid sur la maison d’‘Abdullah Mahmoud al-Shalalda, 32 ans, à qui les soldats remettent une convocation devant le service des Renseignements israéliens dans la colonie Gush Etzion.

2 h également, dans al-Mwarraq, au sud-ouest d’Hébron ;

dans al-Majd, même secteur.

2 h 30, dans la vieille ville de Ramallah : raid et fouille de la maison de Murad Khader al-Froukh, 19 ans, qui est arrêté ; l’occupant s’empare aussi de son iPad et d’un nextbook.

3 h 30, dans le quartier Abu Ktaila, dans Hébron : raid sur la maison de Bahjat Sameeh al-‘Ajlouni, 25 ans, sans arrestation.


Lundi 4 novembre

Minuit trente, incursion des Israéliens dans Jaba’, au sud de Jénine. Ils patrouillent dans rues du village et reçoivent les pierres lancées que des jeunes résistants lancent sur leurs véhicules. L’occupant réagit en lançant des lacrymogènes et des bombes assourdissantes. Peu après, l’occupant force un certain nombre de maisons et remet des convocations à des civils devant les Renseignements. Alors que les soldats quittent le village, ils percutent avec un de leur véhicule une voiture appartenant à Ahmed Nemer Malaisha, et l’endommagent.

1 h, dans Tarqoumia, à l’ouest d’Hébron : raid sur la maison de Ra’ef Mohammed Qabaja, 21 ans, qui est arrêté ; raid aussi sur la maison d’‘Alaa’ Mazen Dababsa, 21 ans, arrêté lui aussi ; raid encore sur la maison d’‘Eissa Mohammed Qabaja, 68 ans, dont la famille est harcelée par l’occupant. D’après Tamer ‘Eissa Qabaja, des bijoux pour une valeur de 3000 dollars US (environ 2250 €) ont disparu lors du raid israélien sur la maison.

1 h également, incursion dans Deir Samet, au sud-ouest d’Hébron ;

dans ‘Awarta, au sud-est de Naplouse : raids sur plusieurs maisons et arrestation d’Ayman Hani Darawsha, 22 ans.

1 h 30, dans Beit Liqya, à l’ouest de Ramallah : raid des Israéliens sur la maison de Mohammed Rabah ‘Aassi, qui a été tué par eux.

3 h 40, dans Abu Dees, au sud-est de Jérusalem occupée : raid sur la maison d’‘Eissa Nasser Jaffal, 19 ans, qui est arrêté.

10 h 15, dans Tulkarem : les Israéliens patrouillent dans les rues et se postent près des bureaux de la Compagnie palestinienne des Télécommunications. Ils interpellent des passants et les interrogent. Puis ils investissent la boucherie municipale et font de même. Ils confisquent une bande vidéo appartenant à Saleem Suhail Ouda, 22 ans, caméraman de la télévision locale Kul al-Nas. Ils empêchent aussi Mo’ayad ‘Eissa Ashqar, 32 ans, caméraman d’al-Salam TV et Maan TV de les filmer. Les Israéliens se retirent ensuite.

12 h 45, dans Rafat, à l’ouest de Salfit ;

dans Kufor Qaddoum, au nord-est de Qalqilya.

À environ 20h30, les forces israéliennes stationnées sur leurs miradors à la frontière entre la bande de Gaza et Israël à l’est de la ville de Beit Hanoun ont ouvert le feu sur des zones non bâties. Aucune victime n’a été signalée.


Mardi 5 novembre

Minuit trente, incursion des FOI dans Saida, au nord de Tulkarem : raid sur la maison d’‘Alaa’ al-Din Mohammed Hamdan, 21 ans, qui est arrêté.

1 h 10, dans Salfit, où l’occupant remet des convocations à Mohammed Yasar Eshyaeh, 22 ans, et à Mohammed Fattash Fattash, 24 ans, devant les Renseignements israéliens.

1 h 30, dans Naplouse : raids sur plusieurs maisons et arrestations de 3 Palestiniens :

  • Hamdi Hussein Mar’ei, 22 ans ;
  • Ahmed Mohammed Abu Salhiya, 23 ans, et
  • Nidal al-‘Aaidi, 21 ans.

1 h 45, les FOI entrent dans ‘Azzoun, à l’est de Qalqilya : raids sur plusieurs maisons et arrestations de 5 Palestiniens :

  • Anas Ahmed Saleem, 19 ans ;
  • Khaled Mahmoud Saleem, 18 ans ;
  • Ussama Ahmed Saleem, 19 ans ;
  • Ahmed Jawdat Radwan, 18 ans, et
  • Yousef Saqer Saleem, 19 ans.

3 h, incursion dans Zeita, au nord de Tulkarem : raid sur la maison d’Obaida Mofeed Sayed Ahmed, 20 ans, qui est arrêté ; puis raid sur la maison de Samer ‘Abdul Salam Mar’ei, 21 ans, lui aussi arrêté.

9 h, dans Tulkarem : les soldats patrouillent, interrogent des passants ; des jeunes se rassemblent et lancent des pierres sur l’occupant, qui réplique.

23 h 30, dans Kharabtha al-Misbah, au sud-ouest de Ramallah.


Mercredi 6 novembre

Tôt dans la matinée, les FOI entrent dans Jaba’, au sud de Jénine, et opèrent sur la maison d’Eyad Abdul Rahim Ekhaliliyah, 36 ans, enseignant, qui est arrêté.

1 h, incursion dans le camp de réfugiés d’al-‘Arroub, au nord d’Hébron : raids sur deux maisons : de Shamikh Jaber al-Titi, 19 ans, et d’Ahmed ‘Abdul Rahman Abu Sil, 21 ans, tous les deux arrêtés.

2 h, dans le sud d’Hébron : raid sur la maison d’‘Alaa’ Nasser Abu Turki, 22 ans, qui est arrêté.

2 h également, dans Deir Nizam, au nord-ouest de Ramallah : raids sur 5 maisons et arrestations de 5 Palestiniens, dont un enfant :

  • Abdul Latif ‘Abdul Fattah al-Khatib, 23 ans ;
  • Jaber ‘Abdul Khaliq Mizher, 19 ans ;
  • Hammam Mohammed Mizher, 20 ans ;
  • Ibrahim Ahmed ‘Assaf, 17 ans, et
  • Majdi Yousef Tamimi, 21 ans ;

et au même moment, dans Beit Ummar, au nord d’Hébron ;

dans Beit Kahel, au nord-ouest d’Hébron.

3 h 30, dans Kufor Ra’ei, au sud-ouest de Jénine, avec un raid sur la maison de Mohammed Hafez Jawabra, 33 ans, qui est arrêté.


Un détenu palestinien meurt dans une prison israélienne

Vers 8 h, le mardi 5 novembre, Hassan ‘Abdul Halim ‘Abdul Qader al-Turabi, 22 ans, est déclaré mort à l’hôpital ‘Affoula en Israël. Al-Turabi avait été arrêté par les forces israéliennes à son domicile à Sarra, village au sud-est de Naplouse, le 7 janvier dernier, alors qu’il souffre de leucémie. Son état de santé s’est détérioré il y a trois semaines. Il a été évacué de la prison Mageddo près de Naplouse à l’hôpital ‘Affoula. Il a été admis aux soins intensifs où il a été constaté qu’il avait trois caillots dans le cou, la poitrine et l’abdomen. Deux jours plus tard, les forces israéliennes ont annulé l’ordre de sa détention mais il a été gardé à l’hôpital à cause de son état critique. Il est mort mardi, 5 novembre. Al-Turabi était accusé par les forces israéliennes d’être membre d’une cellule armée du Jihad islamique.

JPEG - 12.7 ko
(Photo Al-Manar)




Bouclage de la Cisjordanie – restrictions aux déplacements

Tous les checkpoints ci-dessous sont des checkpoints volants.


Ramallah

  • jeudi 31 octobre, 10 h 30, les FOI montent un checkpoint à l’entrée de Beit Liqya, à l’ouest de Ramallah ;
  • vendredi 1er novembre, 9 h 30, elles montent un checkpoint à l’entrée de Nabi Saleh, au nord-ouest ;
  • samedi 2 novembre, 21 h 45, les FOI reviennent sur le checkpoint ‘Attarah, à l’entrée nord de Bir Zeit, au nord de Ramallah – il faut indiquer que ce checkpoint relie le nord de la Cisjordanie avec le centre et le sud ; les Israéliens l’ont évacué il y a un ans mais ils y ont laissé des blocs de béton et un mirador, et ils reviennent de temps en temps ;
  • dimanche 3 novembre, 18 h : les FOI montent un checkpoint au carrefour de Beit ‘Or al-Fouqa, au sud-ouest de Ramallah, provoquant de monstrueux embouteillages ;
    • 20 h, autre checkpoint au carrefour de la colonie Ofrah, au nord de Ramallah ;
    • 22 h 20, les FOI reviennent sur le checkpont ‘Attarah.


Hébron

  • jeudi 31 octobre, 15 h, les FOI ferment l’entrée de Beit Ummar qui relie à la route de contournement n° 60, au nord d’Hébron, et elles empêchent les véhicules de transport de déposer des voyageurs à cette entrée ; les FOI retiennent plusieurs véhicules et lancent des lacrymogènes et des bombes assourdissantes sur les civils, qui se sont regroupés à l’entrée ; nombre d’entre ceux-ci inhalent les gaz ;
    • 16 h 30, les FOI montent un checkpoint à l’entrée de Bani Na’im, à l’est d’Hébron ; et un autre à l’entrée sud d’Halhoul, au nord d’Hébron ;
  • vendredi 1er novembre, 16 h, pose d’un checkpoint à l’entrée de Beit Ummar ;
  • samedi 2 novembre, 7 h, pose d’un checkpoint à l’entrée sud d’Halhoul ;
    • 7 h 30, un autre à l’entrée du camp de réfugiés d’al-Fawwar, qui relie à la route n° 60 ;
    • 18 h 30, même checkpoint à l’entrée d’Ethna, à l’ouest d’Hébron ;
  • dimanche 3 novembre, 14 h, nouveau checkpoint à l’entrée du camp de réfugiés d’al-‘Arroub, au nord d’Hébron ;
    • 15 h 30, un autre à l’entrée de Kharsa, même secteur ;
  • lundi 4 novembre, 17 h, nouveau checkpoint sur la grande route entre al-Samou’a et Yatta, au sud d’Hébron ;
    • 21 h, un autre à l’entrée sud d’Hébron ;
  • mercredi 6 novembre, 7 h, autre checkpoint à l’entrée sud d’Halhoul ;
    • 7 h 30, même checkpoint à l’entrée d’Ethna.


Qalqilya

  • vendredi 1er novembre, 14 h 40, les FOI posent un checkpoint à l’entrée d’‘Azzoun, à l’est de Qalqilya ;
  • samedi 2 novembre, 14 h 35, pose d’un checkpoint au même endroit ;
  • lundi 4 novembre, 16 h 30, même checkpoint auu même endroit.


Salfit

  • vendredi 1er novembre, 20 h, pose d’un checkpoint à l’entrée nord de Kufor al-Dik, à l’ouest de Salfit ;
  • lundi 4 novembre, 17 h 15, autre checkpoint entre Brouqin et Kufor al-Dik, même secteur.


    Arrestations et mauvais traitements aux checkpoints militaires

- Jeudi 31 octobre, 18 h, les FOI ont monté un checkpoint à l’entrée sud d’Hébron, elles y arrêtent Hassan ‘Abdel Fattah Ibrahim al-‘Awawdah, 56 ans, et le conduisent vers une destination inconnue.

- Dimanche 3 novembre, 15 h, elles arrêtent Saleh Younis Saleh, 19 ans, de Yatta, après l’avoir retenu à un checkpoint près de Jéricho.

- Mardi 5 novembre, 13 h 30, les FOI ont monté un checkpoint à l’entrée est de Ya’bad, au sud-ouest de Jénine et quand Mohammed Taleb Kahled Abu Baker, 22 ans, officier de la Sécurité nationale palestinienne, se présente pour passer le checkpoint avec un véhicule du service public, elles l’obligent à en descendre et l’arrêtent.

- Même jour, 14 h, une unité spéciale des FOI attend en embuscade des civils qui rentrent de l’école à ‘Azzoun. À leur arrivée à leurs domiciles, les FOI les arrêtent, cela se passe dans le secteur d’al-Mentar, au nord du village, près de la grande route. Des témoins disent qu’un groupe de soldats d’infanterie, habillés en arabe, ont arrêté 4 jeunes hommes, dont 3 sont élèves de lycée, alors qu’ils rentrent chez eux. Les détenus sont identifiés :

  • Wael Mahmoud Hasan Hussein, 18 ans ;
  • Huyey Hamzah ‘Abdel Halim Hussein, 19 ans ;
  • Islam ‘Abdel Fattah Abu Haniyah, 17 ans, et
  • Ibrahim ‘Abdullah ‘Omran, 18 ans.

Après avoir été contraints par les FOI d’aller sur la grande route et de monter dans une jeep de l’armée, les détenus sont conduits vers une destination inconnue.

- Lundi 4 novembre, 17 h, des soldats israéliens postés à une porte du mur d’annexion dans ‘Azoun ‘Etmah, à l’est de Qalqilya, frappent avec violence deux frères d’‘Ezbet Salman, village au sud de Qalqilya, alors qu’ils rentrent de leur travail à ‘Azoun ‘Etmah. Ils sont admis à l’hôpital pour y recevoir des soins.

Ali Samih Salman, 23 ans, et ‘Alaa’ Salman, 29 ans, ont reçu plusieurs coups de poing par des soldats israéliens qui s’étaient cachés derrière le mur et qui les ont frappés avec les mains, les pieds et la crosse de leur arme, au motif que les deux frères avaient l’intention de s’infiltrer par un espace dans le mur d’annexion.

‘Ali Salman a déclaré au PCHR :

« Vers 17 h, lundi 4 novembre, mon frère et moi nous rentrions de notre travail à ‘Azzoun ‘Etmah, où j’ai une bande de terre que nous travaillons. Nous avons comme d’habitude quitté la zone Mashtal Jalal pour rentrer ensemble à ‘Ezbet Salman. Nous étions sur le retour et quand nous avons approché de l’espace, un groupe de soldats cachés derrière le mur nous a agressés. Ils ont nous ont frappés durement jusqu’au sang ; ils pensaient que nous voulions nous infiltrer dans l’espace du mur pour aller travailler en Israël. Ils nous ont donné des coups de pieds et se sont servis de la crosse de leur arme pour nous frapper. Après nous avoir frappés, ils ont fracassé nos téléphones portables et confisqué nos sacs, avec nos cartes d’identité, et dans lequel j’avais aussi 100 NIS (nouveau shekel israélien : 21 €) et deux chèques de 1600 NIS (337 €), mon permis et des papiers.  »


Recommandations du PCHR à la communauté internationale



Document public

Pour plus d’informations, merci de vous rendre sur le site du PCHR, ou de le contacter à son bureau à Gaza ville par courriel : pchr@pchrgaza.org, ou par téléphone : (+972 (0)8 2824776 - 2825893).

Rapport hebdomadaire pour la période du 31 octobre au 6 novembre 2013 : PCHR
sur Info-Palestine.net - traduction : JPP pour la Cisjordanie et Jacques Salles pour la bande de Gaza.


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.