DERNIERE MISE A JOUR : mercredi 24 août 2016 - 07h:43

L’écrasante responsabilité européenne dans la Nakba palestinienne

mercredi 6 août 2014 - 07h:35

Daniel Vanhove

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Après tant d’années d’incessantes souffrances du peuple palestinien, tant d’hypocrisies de nos États dans les misérables réponses qu’ils y apportent, et une pression citoyenne qui s’intensifie, il faut dire l’écrasante responsabilité qu’a l’Europe dans cette tragédie.

JPEG - 213.9 ko
Scène de destruction à Beit Hanoun - Une Nakba qui ne s’est jamais interrompue ... La terrible agression israélienne sur Gaza commencée le 8 juillet dernier n’aurait pas été possible sans l’appui diplomatique, politique, militaire des puissances occidentales - Photo : EPA/Oliver Weiken

Afin de la contraindre à être enfin à la hauteur dans sa manière d’appréhender cette criante injustice, tant pour les antagonistes que pour la pacification des relations entre les citoyens des pays arabes et ceux de l’UE dont les destins sont de toute évidence, indissociables. Au vu de la dislocation de toute la région après les interventions meurtrières des USA et de ses alliés de l’OTAN, ne pas avoir le courage nécessaire pour revoir complètement notre approche fait courir le risque d’un embrasement généralisé qui mènera à une déflagration dont personne ne peut prédire les conséquences.

Cette Europe si prompte à donner des leçons de « démocratie » partout où elle se sent forte, mais si pleutre dès qu’elle se sait en position de faiblesse – c’est dire, le courage et la probité de ses ténors – cette Europe si habile à se renier dans les faits face aux multiples textes de Droit qu’elle émet, cette Europe du double langage permanent doit avoir l’audace et la volonté de se désolidariser de l’attitude arrogante de l’Empire qui pense pouvoir redessiner la carte du monde au gré de ses seuls intérêts. En se rappelant, avant qu’il ne soit trop tard, que les USA ne resteront plus pour longtemps l’incontestable puissance à dicter ses priorités et qu’en outre, l’histoire a démontré leur capacité aux retournements instantanés dès que leurs intérêts sont menacés.

Il faut regarder en face l’incommensurable désolation qui dévaste l’Irak… la Libye… la Syrie… l’Afghanistan… la Palestine… et tous ces lieux où l’Occident est allé s’occuper de ce qui ne le concernait pas, sous couvert de « droit d’ingérence… démocratie… et blablabla… » ! Avant on colonisait au nom de la croix, maintenant que c’est passé de mode, on colonise sous label de « démocratie », alors qu’en vérité, nous n’intervenons que pour aller piller ce qui nous intéresse. Comment s’étonner après, que ces populations nous en voudront pour des décennies et qu’elles nous rejettent, nous et notre foutue « démocratie » !? Si l’on pouvait un instant, un seul instant, une seule minute se mettre à leur place et ressentir ce qu’elles ont traversé ces années durant…

Et je veux dénoncer, lourdement, cette bien-pensance européenne qui voudrait tellement se débarrasser de son passé si encombrant, mais dont je me demande au vu des faits actuels, s’il n’y a pas là un atavisme qu’il s’agit de questionner sérieusement, afin de l’expurger une fois pour toutes… Parce que quand même : combien étaient-ils ces Européens partis à la conquête des Amériques du Nord et du Sud pour y imposer leurs dictats par le fer, le feu et la croix et dont le manque d’informations de l’époque n’a pas permis de dénoncer le plus grand génocide de tous les temps à l’encontre des Indiens ; puis, combien étaient-ils ces Européens allés continuer leurs forfaits en Asie et en Afrique sur le dos de populations asservies qui des années durant ont versé des tombereaux de sang pour arracher et retrouver leur indépendance au point que l’on se demande si la terre rouge d’Afrique n’en est pas imprégnée à jamais ; et combien étaient-ils ces bons chrétiens qui savaient ce qui se passait dans les camps nazis pendant la dernière guerre, sans sourciller ; tout comme la Sainte Mémère l’Église bien muette pendant ces mêmes années de génocide des juifs, des homos et des Roms ; … je continue ?... Comme le dit très justement Fadwa Nassar, « la vraie histoire de l’Occident barbare reste encore à écrire et enseigner »…

Il faut rappeler, encore et encore que, non seulement l’actuelle situation de la Palestine est un reliquat du passé colonialiste de pays européens, mais que cette même Europe après avoir massacré des juifs pendant des dizaines d’années, participe maintenant en soutenant Israël, au massacre des Palestiniens depuis des dizaines d’années. Édifiant tableau qu’offrent les ténors de cette Europe, qui aimeraient bien ne plus trop intervenir dans ce dossier, avec ce courage qui les caractérise tant. S’il en fallait encore une preuve, il n’est qu’à voir Tony Blair – celui-là même qui fut à la pointe de la guerre en Irak où les tragédies continuent chaque jour – nommé Représentant du Quartet (ONU, UE, USA, Russie) dans ce dossier. En d’autres mots, l’homme qu’il fallait pour que rien ne bouge dans le bon sens, trop occupé à s’enrichir par ses conférences ici-et-là…

Nos gouvernements ont colonisé pendant des siècles, ont dévasté sans vergogne des pays et leurs habitants, et non contents de ces crimes innombrables, continuent leurs forfaits en inversant les rôles dans le drame palestinien, répétant à l’unisson que l’agresseur a le droit de se défendre de celui qu’il agresse. Autrement dit, un assassin a le droit de se défendre contre sa victime ! Puis, ceux-là viendront l’air grave et l’index accusateur en direction de leur jeunesse basanée, marteler à chaque occasion qu’il ne faut pas importer le conflit, quand manifestement ce sont leurs discours et leurs attitudes de lâches qui l’importent un peu plus chaque jour !

Je pense d’ailleurs qu’à regarder cette position attentivement, elle révèle un fait plus grave encore : le racisme toujours bien ancré et non-résolu est transféré pour une grande part aujourd’hui de l’antisémitisme en islamophobie. Ce qui veut dire, dans son prolongement, que le soutien à Israël pour l’instant n’est qu’une façade, et il est clair que si le sujet n’est pas travaillé en profondeur, ce transfert reviendra tel un boomerang à son point d’origine, et l’antisémitisme ressurgira de plus belle. L’un comme l’autre ne sont que des déclinaisons d’un racisme ambiant. Et quand des farfelus clament dans les médias que la France est le pays le moins raciste du monde, c’est une expression imbécile et immature qui masque tout son contraire. C’est comme l’enfant pris en faute et qui s’écrie : c’est pas moi ! Mais sans que ceci ne justifie cela, que les Français ne se sentent pas visés, ils ne sont pas seuls. C’est l’ensemble de l’UE qui retombe lentement mais surement dans ses vieux démons. N’est qu’à voir la montée des partis xénophobes un peu partout. Et la manière décomplexée de certains de ne plus s’en cacher, voire même de le revendiquer, avec en sus, un audimat en hausse !

Ne nous y trompons pas : en ces moments tragiques pour nombre d’individus qui paient de leur sang, de leur vie cette abjecte loi du plus fort, si nos élus censés représenter les peuples ne s’indignent ni n’agissent de manière plus ferme vis-à-vis d’un Etat qui a ainsi carte blanche pour poursuivre ses crimes impunément, cela masque en réalité un racisme qui fleure à plein nez ! Toujours là, bien présent, rampant, puant, avec cette malignité qui le fait se travestir sous des formes les plus inattendues parfois, pour tenter de passer inaperçu… il rôde, et ses conséquences sont sans appel : hier, les Indiens, les Africains, l’Indochine, les juifs, aujourd’hui les Arabes, les musulmans, les Roms… L’Occident qui se prétend civilisé grâce à sa technologie, garde et perpétue son instinct dominateur, colonisateur et profondément barbare. Mais, pensant pouvoir s’exonérer de ses responsabilités, se drape dans des textes, des déclarations, des lois, des résolutions qui ne lui coûte pas grand-chose à vrai dire… d’autant qu’il ne les applique que dans ses intérêts ! Sans parler des chèques obscènes versés aux survivants des massacres qu’il organise lui-même ! Plus veule et hypocrite que ça…

Il y a quelques jours, après la destruction d’une école de l’ONU à Gaza, les plus hautes instances internationales ont condamné ce nouveau crime de l’armée israélienne. La belle affaire… l’encre à peine sèche, les USA présidé par le rayonnant Prix Nobel de la Paix, Obama – voyez la farce de nos « démocraties » ! – se sont empressés de livrer des stocks d’armes et de munitions à Israël afin de poursuivre dans l’horreur et l’innommable. Estimation : 1 milliard de $ ! Et une nouvelle école de l’ONU vient d’être bombardée. Dans la foulée, les USA ont intimé à l’occupé qu’il cesse de se défendre et dépose les armes. Ben oui, abruti : pose donc ta nuque de bicot sur le billot ! Le lendemain, le Congrès américain a autorisé un versement de plus de 200 millions $ pour parfaire le système de défense et soutenir encore plus Israël. Vive le business le plus juteux de la planète qui se fait sur les cadavres d’innocents, dont de nombreux enfants arabes.

Ce week-end, après une trêve annoncée de 3 jours, le falot Ban Ki Moon, larbin de Washington, a exigé – rien de moins ! – de la résistance palestinienne qu’elle libère « immédiatement et de façon inconditionnelle » un soldat soi-disant enlevé pendant le cessez-le-feu, dont le Hamas depuis le début nie le rapt. Mais ceux-là n’ont pas besoin de preuves, le coupable est désigné d’avance ! Et il y a quelques heures, Israël a reconnu avoir bombardé une nouvelle école de l’ONU, ce qui a quand même (non, mais…) provoqué la « consternation » des USA. Ah, ouf… Cherchez l’erreur : on encourage une armée et on la finance pour qu’elle continue à perpétrer ses crimes contre des civils, et on sanctionne une population exsangue parce qu’elle ose se défendre de cette barbarie occidentale ! A se demander si ces gens-là ont encore une once de moralité, et s’ils ont bien pris la mesure de ce qui est en train de se passer un peu partout dans le monde…

Le seul continent à sauver la mise est l’Amérique latine d’où partent aujourd’hui les condamnations les plus claires et les plus fermes vis-à-vis de la politique coloniale d’Israël. Ces pays que l’on regarde encore d’ici avec tant d’arrogance et de mépris parce qu’ils osent nous défier, nous Occidentaux ! L’hypocrite UE préfère quant à elle s’aligner sur les USA et condamner imprudemment la Russie dans le soutien insensé à tenter de lui arracher son influence en Ukraine pour l’épingler comme fleuron supplémentaire de l’OTAN, plutôt qu’Israël où les crimes et les massacres sont quotidiens malgré des cessez-le-feu tout aussi improbables que violés aussitôt, puisque la diplomatie américaine décrète dans le même temps le droit d’Israël de continuer à se défendre !

Cette responsabilité de l’Occident et de l’UE en particulier dans le conflit israélo-palestinien est donc ÉCRASANTE, à TOUS niveaux ! C’est par cette complicité assassine que l’Occident partisan, injuste et profondément raciste fait que la Nakba palestinienne se prolonge depuis plus de 65 ans !

Et à la longue, après tant et tant d’injustices accumulées dans certaines régions du monde, comment oser accuser la jeunesse d’origine immigrée d’importer le conflit en nos frontières !? Je la trouve au contraire, particulièrement responsable et m’étonne même qu’elle ne se révolte pas plus. Dans tous les cas, et même si c’est terrible à dire, je suis obligé de constater que c’est l’attitude de nos irresponsables politiques qui risque de favoriser bien d’autres 11 septembre…

Certains Européens qui ne sont plus dupes de ces manigances et refusent de se laisser entraîner dans ces veuleries exigent que justice soit rendue au peuple martyrisé de Palestine qui chaque jour continue à payer nos sales ardoises ! Et il faut que les ténors politiques et médiatiques l’entendent de façon bien claire pour qu’ils ne s’imaginent pas que, comme les fois précédentes, leurs déclarations verbales vont suffire, et que la mobilisation citoyenne retombera au cours des prochaines semaines ou dès la rentrée de septembre. L’exemple des résistants palestiniens irréductibles est tel, qu’il va au contraire nous servir de leçon pour empêcher de nous taire devant les injonctions iniques de nos gouvernements, quand ceux-ci voudraient tant nous voir abandonner cette culture de la résistance !

Ceux qui ne comprennent pas encore que la roue de l’Histoire ne s’arrête pas de tourner deviennent dangereux à présider au destin des peuples. Et s’ils se montrent incompétents pour changer de cap comme l’urgence l’exige en Palestine, préférant faire diversion, sonner le tocsin et déposer des fleurs en commémoration d’une guerre d’il y a 100 ans et où cela ne les engage en rien, qu’ils commencent à se méfier que la rue ne les traque jusque chez eux, pour leur faire sentir sa détermination ! Sans parler de poursuites qui pourraient bien leur être intentées pour non-assistance à peuple en danger et collusion avec l’agresseur américano-sioniste dans leur lent génocide du peuple palestinien. Parce qu’il est clair, évident, éclatant qu’Israël et ses alliés surarmés sont allés « un pont trop loin » et sont en train de perdre leurs sales guerres. Hier contre le Liban, aujourd’hui contre la Syrie, la Palestine, et de façon plus large, contre tous ceux qui ont choisi de résister à leurs dictats profondément injustes. De toute évidence, les deux plateaux de la balance sont occupés à s’inverser…

Si les responsables politiques de nos gouvernements et de l’UE de plus en plus frappés d’autisme n’y prennent garde, ils risquent de se réveiller un jour avec une révolte populaire autrement plus complexe à gérer que les pires émeutes que l’on a connues dans nos pays, et avec des partis extrémistes au pouvoir, ce qui augure de réveils encore plus douloureux que ceux que l’on connaît aujourd’hui et qui ne seront pas sans rappeler de sombres souvenirs.

Et j’en finis par cette phrase remarquable de détermination quand on sait ce que la population de Palestine endure depuis tant d’années, d’Abu Yazan, Gazaoui lucide et courageux qui nous déclare : « Le monde pense que Gaza est occupée par Israël. La vérité, c’est que le monde arabe est occupé par Israël… à l’exception de Gaza ! »

* Daniel Vanhove est Observateur civil et membre du Mouvement Citoyen Palestine

Il a publié aux Ed. Marco Pietteur - coll. Oser Dire :

- Si vous détruisez nos maisons, vous ne détruirez pas nos âmes - 2004
- La Démocratie mensonge - 2008

Du même auteur :

- Ces autorités des pays de l’UE qui importent elles-mêmes les conflits du P-O - 27 juillet 2014
- Ainsi sévit l’armée « la plus morale du monde » … - 26 janvier 2014
- Ces programmes télé et JT devenus de grandes poubelles… - 2 janvier 2014
- L’ONU autorise TOUS les moyens de lutte contre la colonisation - 7 octobre 2013
- Entre Syrie et Palestine… le prix Nobel de la Paix pose ses choix - 15 septembre 2013
- Urgence pédagogique à l’attention des médias français - 27 juin 2011
- Au Festival de Kahn, palme des reins à : « PS : la grande imposture » - 20 janvier 2009
- Reconnaître l’État palestinien en septembre prochain : une erreur ! - 7 mai 2011
- La difficile question libyenne... - 26 mars 2011

4 août 2014 - Transmis par l’auteur


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.