8 août 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Israël massacre quatre enfants sur la plage de Gaza

jeudi 17 juillet 2014 - 07h:37

Al-Akhbar

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Quatre enfants ont été assassinés dans de nouveaux raids israéliens sur Gaza mercredi. Cela amène le nombre de Palestiniens tués à 213.

JPEG - 78.2 ko
Une des jeunes victimes, après le bombardement israélien sur la plage de Gaza. Le meurtre délibéré d’enfants est une longue et terrible pratique des troupes d’occupation.

Dans cette dernière attaque, quatre enfants étaient sur une plage quand l’Israël les a bombardés depuis la mer, a déclaré Ashraf al-Qudra, porte-parole des services sanitaires à Gaza. Il a précisé que plusieurs enfants blessés ont trouvé refuge dans un hôtel avoisinant ou logeaient des journalistes.

Qudra a ajouté que les quatre garçons - deux âgés de 10 ans, un de 9 ans et un de 11 ans - étaient de la même famille. Un autre enfant a été gravement blessé dans l’attaque.

Ahmed Abu Hassera, témoin du massacre, a précisé à Reuters : « Ils jouaient sur la plage, et ils avaient tous moins de 15 ans. »

« D’abord un premier obus de mortier est tombé et ils se sont mis à courir, mais après un deuxième obus les a touché » a dit Abu Hassera, sa chemise sanglante. « On aurait dit que les obus les poursuivaient. »

Avant cette attaque, des témoins ont informé AFP qu’un missile a ciblé une voiture dans la ville de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza. Le porte parleur des services d’urgences, Ashraf al-Qudra a confirmé que trois personnes avaient été tuées et cinq autres blessés.

Une autre frappe sur une maison dans la ville de Rafah a tué deux hommes, a précisé Qudra à l’AFP, tandis qu’une autre frappe tuait un autre jeune homme.

D’autres bombardements israéliens sur Rafah ont tué deux hommes, et un autre raid sur la maison de Mohammed al-Arjani dans la ville de Khan Younis, au sud, a tué son fils Abdullah, âgé de 19 ans.

Environ une heure plus tard, des chars israéliens ont tiré des obus sur la partie est de Khan Younis, tuant une personne, selon Qadra, qui a ajouté qu’un autre homme de 33 ans nommé Mahmoud Abu Dakka, était déjà tué.

Certains des premiers raids israéliens mercredi matin ont ciblé les domiciles de dirigeants du Hamas, dont Mahmoud al-Zahar, mais il n y a pas eu de rapports sur des blessés.

En réponse à l’attaque qui a tué quatre enfants, le porte parole de Hamas, Sami Abu Zuhri, a informé les journalistes à Gaza : « Ces crimes ne nous vaincrons pas. Nous allons continuer la résistance et nous promettons que l’Israël va payer pour ces crimes. »

Ces derniers attaques se sont produites alors que l’armée israélienne d’occupation envoie des avertissements aux 100 000 Palestiniens vivant à l’est de la bande de Gaza pour les pousser quitter leurs maisons.

Des correspondants de AFP ont vu tombé ces avertissements, et des habitants de la zone et ailleurs ont dit avoir reçus des appels téléphoniques et des SMS leur ordonnant de quitter leur maison avant 5 heures du matin.

Ils menaçaient les habitants de « bombardements aériens contre les sites terroristes » à Zetoun et Shujaiya, « d’où provient une grande partie des lancements de fusées vers Israël ».

Un message similaire a été envoyé aux habitants de Beit Lahiya au nord de Gaza.
« L’évacuation est pour votre protection » disaient les tracts.

D’autres messages, envoyés à Beit Lahiya et avec une échéance pour dimanche, a entraîné l’exode de 17 000 personnes qui se sont réfugiés dans des écoles des Nations Unis.

Maher Abu Saa’ed, un docteur de 45 ans vivant dans le quartier de Zeitoun, a dit qu’avec tous les endroits de Gaza sous attaque, aucune place n’était sûre et il n’allait pas partir malgré l’ordre Israélien. « Demander à des centaines de personnes de quitter leur maisons pour le centre ville est fou, c’est une blague malsaine. » a-t-il dit.

Le Centre Al-Mezan pour les Droits de l’Homme basé à Gaza a constaté que 259 maisons ont été démolies, et 1034 endommagés, ainsi que 34 mosquées et quatre hôpitaux.

Un officiel israélien a dit que le ministre de la défense a demandé au cabinet de sécurité du premier ministre Benjamin Netanyahu d’autoriser la mobilisation de 8000 troupes de réserve. Le militaire israélien a dit qu’environ 30000 réservistes ont étés appelés depuis le début de l’offensive il y a une semaine.

Mardi a vu une première perte côté israélien quand un homme a été tué par un tir de roquette vers la frontière d’Erez.

Quatre israéliens ont étés blessés par des tirs de rocket, tandis que plus de 1500 Palestiniens ont étés blessés par les bombardements israéliens.

16 juillet 2014 - Al-Akhbar - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.al-akhbar.com/conten...
Traduction : Info-Palestine.eu - Nadim


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.