Fermer la page
www.info-palestine.net
Palestine occupée : les troupes israéliennes détruisent des champs d’oliviers
mardi 17 février 2015 - Al-Akhbar
JPEG - 100.4 ko
28 octobre 2014 - Abbas Youssef, fermier palestinien âgé de 70 ans, montre du doigt ses oliviers qui commencent à porter leurs fruits, sur des terres situées de chaque côté d’une colonie juive dans le nord de la Cisjordanie occupée, dans le village d’al-Janiya à l’ouest de Ramallah - Photo : AFP/Abbas Momani

Plusieurs véhicules et bulldozers militaires israéliens, accompagnés par des agents du ministère israélien de la protection de l’environnement (ça ne s’invente pas ... NdT), ont pris d’assaut le village dans les premières heures du matin et déraciné des oliviers sur des terres palestiniennes.

Adnan Daraghmah, le propriétaire des terres en question, s’est vu notifié par les Israéliens que la région était une « zone militaire » et qu’il ne pouvait pas planter ou construire sur ses terres, sans « obtenir de permission. »

Plus tôt en février, les colons israéliens ont abattu plus de 70 oliviers appartenant à des Palestiniens dans la région de Hébron en Cisjordanie occupée.

Ces déracinements d’oliviers surviennent après une campagne palestinienne annuelle pour planter un million d’arbres sur des terres menacées d’annexion en Cisjordanie occupée. La campagne à démarré à Hébron.

L’initiative vise à aider les agriculteurs palestiniens à conserver la propriété des terres agricoles menacées par l’annexion israélienne, et à replanter des semis d’arbres sur les terres endommagées.

Les colons israéliens et les forces militaires brûlent et déraciner régulièrement des centaines de milliers d’oliviers, qui sont hautement symboliques pour la communauté palestinienne.

Les attaques sur les oliviers sont aussi un moyen de forcer les Palestiniens à quitter leurs maisons et leurs terres, et de faire avancer des projets de construction de colonies illégales, car la perte de la récolte d’une année peut signifier la misère pour beaucoup.

Selon l’agence de presse Ma’an, l’industrie de l’olive fournit les moyens d’existence de quelque 80 000 familles en Cisjordanie occupée.

Afin de construire son mur d’Apartheid et l’infrastructure nécessaire aux colonies sionistes et exclusivement juives, les bulldozers israéliens ont dévasté plus de 800 000 oliviers en Cisjordanie depuis 1967, sur une surface équivalente à 33 fois Central Park à New York.

En janvier, les colons sionistes ont déraciné plus de 5000 arbres et plants d’oliviers dans les terres agricoles à l’est de la ville de Turmusayya, dans le district de Ramallah.

Les colons ont arraché les arbres d’une manière qui rend impossible pour les agriculteurs palestiniens de replanter à nouveau des arbres, ont dit les habitants, accusant les sionistes de faire pression pour chasser les Palestiniens de leurs terres.

Jamil al-Barghouthi, président du Comité de résistance contre le mur et les colonies, a déclaré à l’agence de nouvelles Ma’an que ces « actes barbares » se sont produits sous la surveillance et la protection des forces d’occupation israéliennes, et que les colons attaquent fréquemment les agriculteurs palestiniens dans le but de les forcer à partir et pouvoir ainsi se saisir de leurs terres pour des projets de construction de colonies juives.

En octobre 2014, alors que la récolte d’olive avait commencé, un groupe de colons juifs a mis le feu à environ 100 oliviers appartenant à des agriculteurs palestiniens près de Naplouse au nord de la Cisjordanie.

Les racines du conflit israélo-palestinien remontent à 1917, lorsque le gouvernement britannique, dans la Déclaration Balfour désormais tristement célèbre, a appelé à « l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif. »

Israël a plus tard occupé Jérusalem-Est et la Cisjordanie lors de la guerre au Moyen-Orient de 1967. Il a ensuite annexé la ville sainte en 1980, affirmant qu’elle était la capitale de l’État sioniste auto-proclamé - une initiative jamais reconnue par la communauté internationale.

17 février 2015 - Al-Akhbar - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.al-akhbar.com/conten...
Traduction : Info-Palestine.eu