Fermer la page
www.info-palestine.net
Les forces d’occupation attaquent des manifestants palestiniens à Hébron, faisant au moins 30 blessés
samedi 22 février 2014 - Al-Akhbar
JPEG - 31.5 ko
Un Palestinien est kidnappé par un flic israélien dans le centre de la ville d’Hébron en Cisjordanie, le 21 février 2014 lors d’une manifestation contre la fermeture de la principale rue du centre-ville, « Al-Shuhada » et aussi pour marquer le 20e anniversaire du massacre de 29 fidèles musulmans palestiniens par un colon juif - Photo : AFP/Thomas Coex

Parmi les blessés se trouvent un cameraman de l’organisation israélienne des droits de l’homme, B’Tselem, qui a été touché à la tête par un balle en acier et caoutchouc, et un cameraman travaillant pour l’agence libanaise de nouvelles Al-Mayadeen.

Au moins cinq Palestiniens ont été kidnappés par les forces israéliennes tandis des affrontements entre des manifestants non armés et les forces israéliennes d’occupation se poursuivaient tout au long de la journée.

JPEG - 34.9 ko
Anonymous Palestine @PalAnonymous

Munther Ameera, parlant pour le Palestinian News Network,, a déclaré que les manifestations exigeaient la réouverture de la rue Shuhada, ajoutant que le mouvement a été lancé à l’occasion de l’anniversaire du massacre de la mosquée Ibrahimi.

Un correspondant de l’AFP a rapporté qu’environ 1000 Palestiniens épaulés par des militants israéliens et internationaux ont marché vers la mosquée Ali jusqu’à un barrage militaire de l’armée israélienne dans la rue Shuhada, en scandant « Arrêtez l’occupation » et « Pas d’occupation, pas de colonies. »

JPEG - 69.7 ko
Amanda Figueras @AmandaFigueras

En 1994 avait eu lieu le massacre de la mosquée Ibrahimi, dans lequel un colon juif fondamentaliste avait ouvert le feu sur des Palestiniens non armés en train de prier dans la mosquée, massacrant 29 personnes et en blessant 129. L’armée israélienne avait immédiatement bouclé la rue Shuhada et imposé des couvre-feux et des restrictions sur les habitants palestiniens d’Hébron après le massacre.

En 2000, les Palestiniens se sont vus interdire d’entrer à pied dans le centre d’Hébron par les forces d’occupation israéliennes, sous le prétexte d’assurer la sécurité des quelques 600 colons israéliens d’extrême-droite qui occupent la zone en toute illégalité.

21 février 2014 - Al-Akhbar - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.al-akhbar.com/node/18729
Traduction : Info-Palestine.eu