Fermer la page
www.info-palestine.net
Corruption à la mode sioniste : détournement illégal de fonds publics versés à des colonies elles-mêmes toutes illégales ...
lundi 3 février 2014 - Al-Akhbar
JPEG - 37.4 ko
31 janvier 2014, près de Jéricho en Cisjordanie occupée - Des militants palestiniens et israéliens tiennent une banderole "Pas de paix avec des colonies" tandis qu’ils prennent part à une manifestation dénonçant les colonies juives - Photo : AFP/Ahmad Gharabli

On ne s’attendait à ce que la décision annoncée samedi soir puisse affecter les plans d’expansion des colonies [toutes illégales au regard du droit international], que les Palestiniens considèrent comme un obstacle majeur aux pourparlers de paix relancés par l’administration US l’an dernier .

La décision a été prise alors que les politiciens israéliens explosaient de colère après les commentaires du secrétaire d’État américain John Kerry qui a parlé de « discussion sur le boycott » si le conflit israélo-palestinien ne prenait pas fin.

D’après une déclaration publiée samedi dernier, la décision de Lapid est intervenue après qu’il ait été informé que « des fonds auraient été détournés depuis les colonies vers le Conseil Yesha », lequel représente les Israéliens vivant en Cisjordanie occupée,

Les colonies de Cisjordanie devaient recevoir une compensation suite au [prétendu] gel de 10 mois, durant l’exercice budgétaire 2009-2010, qui s’inscrivait dans le cadre des demandes américaines pour relancer des discussions pour la paix.

Les fonds étaient destinés à la sécurité et à l’entretien des écoles et jardins d’enfants.

Il est cependant vite apparu que les fonds ont été « acheminés illégalement vers le Conseil Yesha, qui a ensuite utilisé l’argent pour des activités politiques - y compris contre le gouvernement - et le ministre a ordonné de couper immédiatement le financement au titre de cette clause, » dit encore la déclaration. Le ministre a ordonné une enquête..

Selon le Modal - un groupe israélien de réflexion et s’opposant aux colonies - le gouvernement a déjà transféré l’équivalent de 42 000 000 de dollars US pour les colonies de Cisjordanie, à titre de compensation pour des impôts fonciers non perçus sur des unités d’habitation non construites .

La décision de Lapid survient au milieu d’un regain de la campagne internationale de boycott des colonies, toutes illégales en vertu du droit international .

Dans une discussion ce samedi lors d’un forum sur la sécurité de Munich, Kerry a touché un nerf sensible en Israël en invoquant « une croissance de la campagne de délégitimation » lancée à l’échelle internationale et de « discussion sur le boycott. »

« Avons-nous quelque chose à gagner avec tout cela ? » a demandé Kerry, qui cherche à sceller un accord-cadre fixant un chemin vers un accord final pour un État palestinien .

Le ministre israélien des Affaires stratégiques Yuval Steinitz, a interprété les propos du haut diplomate américain comme une menace contre Israël, n’ayant pour effet que d’encourager les Palestiniens à durcir leurs positions dans les six mois de négociations à venir.

« Les choses ... dites par Kerry sont blessantes, elles sont injustes et elles sont intolérables », a déclaré Steinitz aux journalistes. « Israël ne va pas négocier avec un pistolet sur la tempe quand nous discutons des questions qui sont les plus critiques pour nos intérêts nationaux. »

Dans des remarques faites publiquement lors de la réunion hebdomadaire de son cabinet, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été plus réservé en ne faisant aucune mention directe de Kerry.

Mais tout en qualifiant toutes les tentatives d’imposer un boycott sur ​​Israël « d’immorales et injustifiées », Netanyahu a déclaré : « Aucune pression me fera diverger l’État des intérêts vitaux d’Israël, principalement la sécurité de ses citoyens. »

Netanyahu est confronté à une pression venue d’une autre direction : les ultranationalistes [extrême-droite fascisante] au sein de son gouvernement de coalition, qui s’opposent à toute évacuation des colonies juives des terres volées par Israël et que les Palestiniens revendiquent pour un futur État.

Certains membres de l’administration de Netanyahu ont prévenu d’une catastrophe si le leader d’extrême-droite, dont le parti, le Likoud, est ouvertement sceptique sur les pourparlers de paix, quittait la table des négociations.

Sa négociatrice en chef, la ministre de la Justice Tzipi Livni, a décrit les négociations comme « le mur permettant d’arrêter une vague » de boycotts économiques. Elle a mis en garde qu’Israël pourrait faire face au même isolement que celui qui avait été imposé à l’Afrique du Sud pendant les années de l’apartheid.

L’actrice américaine Scarlett Johansson a jeudi démissionné de sa fonction d’ambassadrice de l’ONG britannique Oxfam, après avoir été très largement critiquée pour sa participation à la promotion commerciale de la société israélienne SodaStream, laquelle possède une usine dans une colonie à l’est de Jérusalem.

2 février 2014 - Al-Akhbar - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.al-akhbar.com/conten...
Traduction : Info-Palestine.eu