Fermer la page
www.info-palestine.net
Le Danemark institue des règles sur certains produits israéliens
mardi 29 mai 2012 - Flemming Emil Hansen
The Wall Street Journal
PNG - 74.8 ko
La colonisation de la Cisjordanie se poursuit, au mépris du droit international, volant toujours plus de terres palestiniennes.

L’étiquetage, calqué sur la même initiative en 2009 du Royaume-Uni, identifiera de façon spécifique les produits importés des colonies israéliennes ; elle sera obligatoire pour les fruits et légumes, mais facultative pour les autres produits pour lesquels l’identification du pays d’origine n’est pas exigée par la loi, a déclaré l’Administration vétérinaire et alimentaire danoise (Ministère de la Famille et de la Consommation).

« Les colonies illégales minent la quête d’une solution à deux États et constituent ainsi un obstacle majeur à la paix au Moyen-Orient », a dit le ministre des Affaires étrangères danois, Villy Sovndal. Il a dit aussi que le gouvernement danois vise à sensibiliser l’opinion publique sur la question des produits venant des colonies israéliennes.

« Nous laisserons ensuite les consommateurs prendre leur décision en connaissance de cause » a dit Mr Sovndal, ajoutant que le Danemark, avec ses partenaires de l’Union européenne, va travailler aussi à renforcer l’interdiction de l’Europe sur les importations hors taxes venant des colonies.

Le 15 mai, le Conseil des Affaires étrangères de l’Union européenne s’est dit profondément préoccupé devant les développements sur le terrain dans les zones palestiniennes, « qui menacent de rendre impossible une solution à deux États ». Le Conseil a souligné que les colonies restent illégales en vertu du droit international, indépendamment des récentes décisions du gouvernement d’Israël.

« L’Union européenne exprime sa profonde inquiétude en ce qui concerne l’extrémisme et les incitations des colons en Cisjordanie. L’UE condamne les violences constantes des colons et leurs provocations délibérées contre les civils palestiniens », indique le Conseil, appelant le gouvernement israélien à « traduire les coupables devant la justice et à se conformer à ses obligations imposées par le droit international ».

Et pourtant, le Danemark reste le seul pays de l’Union européenne à rejoindre le Royaume-Uni pour s’efforcer de sensibiliser l’opinion sur les produits importés des colonies israéliennes.

L’ambassadeur palestinien au Danemark, Amro Alhourani, a accueilli ce nouvel étiquetage danois comme le reflet d’un engagement danois pour les droits humains et le droit international.

« Il est crucial d’obtenir des résultats sur le terrain » a déclaré Mr Alhourani dans un communiqué. « Les colonies en Cisjordanie sont illégales, comme cela a été déterminé par la société internationale. Par conséquent, il est important que les paroles se transforment en actes ».

L’ambassade israélienne à Copenhague n’a pas tardé à écarter cette initiative le qualifiant de geste politique contreproductif.

« Il s’agit d’une contre-mesure qui n’aidera pas à résoudre le problème israélo-palestinien. Elle nous fait comprendre que le Danemark ne veut pas aider à trouver une solution », a dit Dan Oryan, adjoint au chef de mission à l’ambassade israélienne au Danemark.

«  Elle va au contraire donner au côté palestinien le sentiment qu’il n’a pas besoin de venir à la table de négociations pour parvenir à une solution » a dit Mr Oryan.

Le principal impact des nouvelles lignes directrices dans l’étiquetage est susceptible d’être symbolique. Les colonies israéliennes produisent essentiellement des fruits et des légumes pour l’exportation. La plus grande chaîne danoise de supermarchés, Dansk Supermarked, a déjà interdit tous les produits provenant des colonies. Le directeur des achats, Petere Loeth, a dit que la société avait spécifiquement donné comme instruction à ses fournisseurs qu’il n’accepterait pas les produits des colonies.

« Les nouvelles directives n’auront pas d’incidence pour nous. Nous avons déjà fait le choix de ne pas accepter ces produits. » dit Mr Loeth.

Le British Retail Consortium, association professionnelle de détaillants au Royaume-Uni, a déclaré n’avoir aucun élément sur l’impact du programme d’étiquetage.

Voir aussi :

- Afrique du Sud et Danemark : pour le label des produits sous l’occupation israélienne - Osman El Sharnoubi - Ahram.org
- Le gouvernement sud-africain prend des mesures concrètes contre les produits des colonies israéliennes illégales - Muhammad Khatib - CCLP (Palestine)
- Une grande chaîne de supermarchés britannique annonce son boycott des produits issus des colonies de Cisjordanie - Anshel Pfeffer
- Un syndicat d’étudiants au Royaume-Uni appuie les initiatives de boycott sur les campus - Ben White - The Electronic Intifada

en 2009, au Royaume-Uni :

- Des militants britanniques donnent le coup d’envoi d’une semaine de boycott des produits des colonies israéliennes - Saed Bannoura - Imemc
- L’Union européenne va-t-elle pénaliser les exportations des colonies israéliennes ? - Ralf Beste et Christoph Shult - Der Spiegel
- Les syndicats de Grande-Bretagne s’engagent dans un mouvement de boycott massif des produits israéliens. - BDS

Copenhague - 27 mai 2012 - The Wall Street Journal - traduction : Info-Palestine.net/JPP