DERNIERE MISE A JOUR : samedi 25 juin 2016 - 18h:20

Hadiklaim dans la vallée du Jourdain

lundi 30 août 2010 - 07h:17

Corporate Watch

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Hadiklaim est une coopérative de producteurs israéliens de dattes qui approvisionne plusieurs supermarchés au Royaume-Uni, notamment Sainsburys, Marks and Spencer, Tesco et Waitrose (bien que Co Op et Marks and Spencer affirment qu’ils ont en stock uniquement des produits Hadiklaim d’Israël 1948).

La coopérative Hadiklaim se félicite d’exporter sa production vers 30 pays. Les dattes de la marque Tesco et Marks and Spencer sont des produits Hadiklaim.

La coopérative Hadiklaim regroupe des producteurs de dattes de l’Israël de 1948, principalement ceux du Sud ainsi que des colonies dans la vallée du Jourdain occupée. Le site Internet d’Hadiklaim affirme que la société ne commerce qu’avec l’Israël de 1948 ; ses producteurs sont à Beit Shean, Kinneret, Arava, Eilat et (de manière ambiguë) dans « la région de la Mer Morte ». Toutefois, elle exporte également la production des colonies israéliennes dans la vallée du Jourdain. Les rapports d’Hadiklaim dans les médias israéliens en hébreu sont sensiblement différents - le président de la société a déclaré sur YNet que la vallée du Jourdain occupée est une zone importante pour Hadiklaim.

Hadiklaim exporte ses dattes sous les marques ’King Solomon’ et ?Jordan River’. Sa production est exportée par la société israélienne Almog Tradex Ltd qui déclare exporter 10 000 t de fruits israéliens annuellement.

Hadiklaim se félicite de ce que « les producteurs et les stations d’emballage Hadiklaim aient été approuvés par les organes fixant les normes internationales tels que ISO, BRC, EUREP GAP, Bio USDA et IFOAM ainsi par le ministère israélien de l’agriculture et l’association israélienne de l’agriculture bio organique. Sa production est souvent certifiée comme bio sur le marché britannique.

Le signage de Hadiklaim est affiché sur les installations d’emballage des colonies de Beit Ha’Arava, près du rivage de la mer Morte, et à Tomer, près du village palestinien de Fasayil. Certains indices donnent toutefois à penser que les dattes d’Hadiklaim sont emballées dans des installations utilisées principalement par Carmel - Agrexco ou d’autres exportateurs.

En octobre 2007, un groupe de militants de Brighton Tubas Friendship and Solidarity Group a envahi la colonie de Tomer dans la vallée du Jourdain occupée et il a photographié les dattes mejoul Hadiklaim emballées par Carmel Agrexco et étiquetées « Made in Israel », destinées selon leur marquage aux magasins Tesco.

Les exportations de produits "Made in Israel" bénéficient de conditions préférentielles en vertu de l’accord d’association entre l’Union européenne et Israël qui a pris effet en 2000. Toutefois, les produits des colonies sont exclus des conditions préférentielles de l’accord avec l’UE. Lorsqu’en 2007, l’ITN a accusé les supermarchés de tromper les consommateurs britanniques, Tesco a admis qu’il avait commis « une erreur » et a déclaré que les dattes israéliennes « provenant exclusivement de Cisjordanie seraient ainsi étiquetées [à l’avenir]. « La controverse découlant de cette débâcle a conduit DEFRA (Département de l’environnement l’alimentation et les affaires rurales) à adopter la directive 2009 DEFRA (voir http://www.defra.gov.uk/foodfarm/food/pdf) sur l’ étiquetage de la production des colonies.

La cueillette des dattes dans la vallée du Jourdain est un travail dangereux. Les ouvriers sont hissés très haut dans les arbres par une nacelle élévatrice sur laquelle ils travaillent toute la journée sans pauses repas ni toilette. La majorité des travailleurs sont des Palestiniens ou des émigrés thaïs, tous payés en dessous du salaire minimum. Pour plus d’informations sur les conditions de travail des cueilleurs de dattes dans la vallée du Jourdain voir
le film de Kav’La Oved et UNISON de 2009 intitulé Bitter Dates (dattes amères)

Hadiklaim se spécialise dans les dattes majoul - le type de dattes que les musulmans consomment traditionnellement pour rompre le jeûne pendant le Ramadan. Par le passé, les mosquées britanniques achetaient souvent des dattes israéliennes pour la rupture du jeûne parce qu’elles étaient meilleur marché que les dattes équivalentes en provenance d’Afrique du Nord. Le mois de Ramadan est, après Noël, la saison la plus importante de l’année pour les exportateurs de dattes israéliennes. Les dattes israéliennes mejoul ne peuvent être produites que dans la vallée du Jourdain et dans quelques autres régions du sud d’Israël. La campagne de solidarité avec la Palestine (Palestine Solidarity Campaign)(PSC) mène une campagne d’information au sujet des dattes israéliennes achetées pendant le Ramadan - voir ici pour plus de détails.

Le fait que des sociétés telles que Co Op -qui a pris une position morale à l’encontre des produits des colonies- et Marks et Spencer -qui a également accepté de ne pas vendre les marchandises des colonies- stockent néanmoins la production d’Hadiklaim montre bien que le boycott sélectif des marchandises des colonies échoue même en respectant les conditions prescrites. La position de Co Op contre les produits des colonies est affaiblie du fait que la société continue à traiter avec Hadiklaim et Agrexco qui assurent un marché essentiel aux colonies israéliennes illégales. Les ventes assurées par Co Op et d’autres supermarchés britanniques contribuent à perpétuer la politique coloniale d’Israël en encourageant l’activité des colons.

Bien entendu tout boycott qui ne vise que les colonies israéliennes ne va pas assez loin. L’appel palestinien au Boycott, Désinvestissement et Sanctions (voir ) appelle au boycott de tous les produits israéliens jusqu’à ce qu’Israël respecte le droit humanitaire international.

L’adresse d’Hadiklaim est la suivante :

6 Harutz Street
Tel Aviv 67060
Israel

Site Internet :

Corporate Occupation

Courriel

Site Internet :

19 août 2010 - Corporate Watch - Vous pouvez consulter cet article ici :
http://www.corporatewatch.org.uk/?l...
Traduction : Anne-Marie Goossens


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.