16 septembre 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Israël arraisonne le Rachel Corrie, les protestations s’intensifient

mardi 8 juin 2010 - 14h:58

David Randall & Emily Dugan

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Il n’y a pas eu de blessés lors de l’abordage et de la saisie du bateau.

Hier, les Forces Armées israéliennes ont arraisonné le navire transportant de l’aide à Gaza sans violence et sans rencontrer de résistance, cinq jours exactement après qu’ils aient donné l’assaut à un navire turc suite auquel neuf personnes sont décédées et six personnes manquent toujours.

La Marine israélienne a pris le contrôle du MV Rachel Corrie dans les eaux internationales à 20 miles de la côte des Gaza sans tirer un coup de feu. Des vidéos fournies par l’armée israélienne montrent trois petits navires remorquant le cargo. Dans une autre vidéo prise d’un avion israélien volant au dessus du Rachel Corrie on voit des militants assis au milieu du pont supérieur. Les soldats sont montés à bord depuis les navires de guerre au lieu de descendre en rappel depuis des hélicoptères comme lundi dernier.

La communication avec le Rachel Corrie avait été coupée plus tôt dans la journée et les navires de guerre israéliens avait suivi le bateau depuis le petit matin. Greta Berlin, porte parole du groupe Free Gaza, qui a organisé le voyage et a renoncé à la violence a décrit l’arraisonnement comme "une nouvelle violation à ajouter aux neuf meurtres", et a nié avoir invité les troupes israéliennes à bord comme l’a prétendu Israël. Madame Berlin qui parlait depuis le bureau du groupe à Chypre, a dit que son organisation enverrait d’autres bateaux à Gaza et que quatre capitaines l’avaient déjà contactée pour lui proposer leurs services bénévoles pour la prochaine mission.

Le Rachel Corrie, qui avait parmi ses passagers le Prix Nobel de la Paix Mairead Corrigan, avait espéré briser le blocus de trois ans qui plonge un million et demi de Gazaouis toujours plus profondément dans la misère. Israël a offert d’inspecter le cargo - chargé de fauteuils roulants, de matériel médical et de ciment- et d’envoyer tout à l’exception du ciment à Gaza par la terre. Le Hamas a dit qu’il refuserait la cargaison humanitaire de la flottille interceptée par Israël aussi longtemps que durerait le blocus.

Les officiers de la Marine israélienne ont appelé le bateau "Linda" -le nom que le navire qui bat pavillon cambodgien avait, avant d’être renommé en mémoire d’une étudiante américaine qui fut écrasée par un bulldozer en 2003 alors qu’elle protestait contre la démolition d’une maison à Gaza par l’armée israélienne. Mais au moment où l’arraisonnement se déroulait les réactions aux meurtre perpétrés plus tôt dans la semaine s’intensifiaient. Un porte parole du Conseil de Sécurité des USA a dit " La situation actuelle est insupportable et ne peut plus durer". Le Haut commissaire aux Droits de l’Homme de l’ONU a dit que l’embargo qui a détruit la vie du million et demi de Gazaouis est illégal et doit être levé. Les dockers suédois ont décidé de boycotter pendant une semaine les navires et marchandises israéliens ; il y a eu des manifestations dans le monde entier hier ; et en Irlande du Nord le Premier Ministre, Martin MacGuiness a dit que le Rachel Corrie aurait du avoir la possibilité d’aller à Gaza "sans être attaqué par les Israéliens".

Ces réactions, et l’horreur que ces meurtres ont suscités dans le monde entier, vont peut-être porter leurs fruits. Bien que le Premier Ministre benjamin Netanyahu ait dit que le blocus avait pour but d’empêcher les armes d’arriver aux mains du Hamas soutenu par l’Iran, les analystes pensent qu’Israël va au moins alléger le blocus. Les officiels israéliens ont dit que monsieur Netanyahu réfléchit à la possibilité d’accepter la coopération de la communauté internationale dans la mise en oeuvre de l’embargo sur les armes et à celle de laisser entrer des marchandises civiles.

Israël doit aussi faire face à la demande d’une investigation internationale dans les meurtres de lundi dernier mais pour le moment il a seulement accepté la participation d’observateurs étrangers à une enquête israélienne. Cela ne satisfera pas beaucoup de monde. A Istanbul un rapport d’autopsie officiel fait état d’un examen préliminaire qui révèle que les neuf hommes ont reçu plus de 30 balles et cinq d’entre eux ont été tués par des balles reçues dans la tête et dans le dos. Le militant turco-américain Furkan Dogan a reçu cinq balles tirées à moins de 50 cm de distance dans le visage et la nuque, deux balles dans la jambe et une dans le dos. En plus de ceux qui ont été tués, il y a 48 blessés par balle et six personnes ont disparu. Le rapport sera envoyé au bureau de Procureur Général à Istanbul au cours de deux prochains mois pour être utilisé comme preuve dans une éventuelle action de justice contre Israël.

Près de 700 militants se sont joints à la première opération, la plupart d’entre eux à bord du bateau principal, le navire turc appelé Mavi Marmara, où ces violences ont eu lieu. Le bateau était sponsorisé par un groupe islamique turc humanitaire, la Fondation pour les Droits de l’Homme, la Liberté et l’Aide Humanitaire. Israël a mis le groupe connu sous le sigle IHH hors la loi en 2008 à cause de ses liens possibles avec le Hamas. Mais le groupe ne figure pas sur la liste américaine des organisations terroristes.

Hier des dizaines de milliers de personnes ont participé à des manifestations dans le monde entier, de Londres, Edinburgh et Oban, jusqu’à Auckland, Barcelone et Istanbul (et Paris NdT). Une des plus importantes s’est rassemblée à Downing Street et au moins 4000 personnes ont marché vers l’ambassade israélienne à Kensington. Parmi les manifestants il y avait Kevin Ovenden le militant londonien de 41 ans qui se trouvait à bord de la flottille. Dans une interview donné à l’Independent dimanche à côté du Monument aux Morts, il a comparé l’attaque dont il avait été témoin à la violence de l’Afrique du Sud de l’Apartheid. "Ce qui s’est passé est le Soweto ou Sharpeville (deux massacres perpétrés pas le régime d’Apartheid d’Afrique du Sud NdT) du mouvement pour la solidarité avec la Palestine" a-t-il dit "C’est du même degré que les attaques de l’Apartheid qui retournèrent l’opinion publique mondiale et c’est un tournant qui va accélérer la fin du siège de Gaza".

Parmi les manifestants demandant au gouvernement de prendre des mesures plus sérieuses se trouvaient la Membre du parlement Caroline Lucas et le cinéaste Ken Loach ainsi que Jamie Cory, un militant pour la paix de Manchester qui fut arrêté par des soldats israéliens dans le village de Bet Ommar en Cisjordanie au cours d’une manifestation qui protestait contre l’interdiction faite au Rachel Corrie d’aller à Gaza.

6 juin 2010 - The Independent - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.independent.co.uk/news/w...
Traduction : Dominique Muselet


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.