3 décembre 2016 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Vous êtes ici : Accueil > Dossiers > Palestine > Analyses

Le Hamas vu par un expert

dimanche 4 janvier 2009 - 17h:32

Khaled Hroub - Al Jazeera

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Khaled Hroub, auteur de plusieurs livres sur le Hamas, s’est entretenu avec Al Jazeera au sujet des forces sociales et politiques de l’organisation. Il explique pourquoi il est persuadé que le Hamas attend avec intérêt une incursion au sol israélienne dans la bande de Gaza.

Al Jazeera : Deux hauts responsables du Hamas ont été récemment tués dans des attaques aériennes israéliennes. Comment est-ce que ceci affectera la direction de l’organisation ?

Khaled Hroub : Les dirigeants du Hamas sont très forts pour se cacher ou éviter des attaques israéliennes. Je ne pense pas que cela affectera beaucoup le Hamas. Israël a réussi à assassiner dans le passé des chefs très haut placés du Hamas dont cheik [Ahmed] Yasin lui-même, le fondateur et leader spirituel du Hamas, puis ensuite Abdel Aziz Al-Rantissi qui était le premier dirigeant dans la bande de Gaza.

Mais le Hamas a continué à se développer et a réussi à remporter les élections. Ainsi je ne peux pas croire le Hamas affaibli par l’assassinat d’un ou deux ou trois responsables, voir plus, dans la bande de Gaza.

Comment la direction du Hamas fonctionne-t-elle, étant donné que le Hamas n’est pas tellement une organisation mais plus une idéologie profondément enracinée parmi les Palestiniens de Gaza ?

La force de Hamas s’appuie sur sa base sociale et politique très large en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, aussi ce que nous voyons comme étant sa direction est seulement la partie émergée de l’iceberg.

La structure de direction du Hamas est décentralisée entre la bande de Gaza, la Cisjordanie, les prisons israéliennes et l’extérieur de la Palestine.

Ce type d’organisation décentralisée rend le mouvement entier plus fort puisque ne permettant pas d’emprisonner tous les dirigeants à partir d’un seul secteur, et pour cette raison le mouvement Hamas continuent à produire ses responsables à partir des troisième et deuxièmes niveaux vers les échelons les plus élevés.

Le Hamas n’a pas les ressources militaires pour affronter Israël. Si l’incursion au sol se produit, comment voyez-vous opérer le Hamas ?

Je ne peux voir aucun succès possible, du point de vue stratégique, du côté de l’agression israélienne. La raison en est qu’Israël a déclaré que son objectif est de désarmer le Hamas et de faire cesser les tirs de fusées depuis la bande de Gaza. Même après un mois de cette agression en cours, si une simple fusée est lancée de la bande depuis Gaza, cela signifiera que la stratégie israélienne dans sa totalité a échoué.

Si une incursion terrestre a lieu dans la bande de Gaza, je pense que ceci rend la stratégie israélienne dans sa totalité bien plus compliquée. Tout le monde sait que le Hamas est indéracinable de la bande de Gaza car ils ont un réseau de tunnels avec lesquels ils se dissimulent très bien. Et peut-être même espèrent-ils qu’à un moment cette invasion israélienne terrestre ait lieu, de sorte qu’ils puissent s’occuper de l’armée israélienne avec quelques attaques défensives fortes.

Le Hamas aurait-il appris de la guerre du Hezbollah contre Israël dans le sud du Liban à l’été 2006 ?

On peut dire effectivement que le Hamas a beaucoup appris de l’expérience du Hezbollah à l’été 2006. Tout d’abord, cette stratégie basée sur des tunnels qui a été mise en place dans la bande de Gaza, deuxièmement sur le plan des annonces et de la rhétorique : plutôt que de brandir des menaces qui ne peuvent être tenues, le Hamas annonce des actions qu’il peut réaliser.

Le côté israélien sait très bien que le Hamas a des moyens cachés et inconnus dans la bande de Gaza et c’est pourquoi il parait encore peu disposé à lancer l’invasion.

Cette guerre est-elle susceptible de renforcer l’appui populaire dont dispose le Hamas ?

De mon point de vue, le Hamas sortira du conflit très probablement victorieux, parce qu’il est impossible de faire disparaître le Hamas de la bande de Gaza.

Je ne peux imaginer aucune manière de terminer cette action [israélienne] dans la bande de Gaza. Même si elle aboutissait, ce que nous trouverions ensuite sera une organisation palestinienne plus radicale, du type d’Al-Qaeda, surgissant des décombres du Hamas.

Politiquement parlant, le Hamas gagne à présent encore plus de popularité, non seulement parmi les Palestiniens mais à travers le monde arabe et musulman. Ils sont vus comme la seule organisation [à côté du mouvement Hezbollah] qui peut faire face à Israël.

Ce qu’Israël veut de la bande de Gaza, c’est fondamentalement une occupation tranquille pour eux comme en Cisjordanie.

En Cisjordanie il n’y a aucune fusée d’envoyée contre Israël et pourtant des Palestiniens sont tués, arrêtés, leurs maisons démolies sur une base quotidienne et hebdomadaire. Nous avons tout cela en Cisjordanie mais sans plainte ni gémissement. Alors que le Hamas proteste et résiste...

Ce serait donc une guerre d’image du côté de l’armée israélienne, leur image ayant été détruite durant l’été 2006. A présent ils veulent restaurer leur ancienne image et leur nom.

2 janvier 2009 - Al Jazeera.net - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.aljazeera.net/news/m...
[Traduction : Info-Palestine.net]


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.