7 avril 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Le prisonnier en grève de la faim Omar Nazzal, est traité avec brutalité et menacé d’alimentation forcée

mercredi 10 août 2016 - 07h:10

Ma’an News

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


L’avocat de la Société des Prisonniers Palestiniens (PPS) a déclaré ce mardi que le prisonnier palestinien en grève de la faim Omar Nazzal était traité « avec brutalité » par le Service pénitentiaire d’Israël (IPS) qui l’a menacé de le nourrir de force quand il a été ramené à la prison Ofer en Israël après une session au tribunal lundi.

JPEG - 45.2 ko
Le journaliste palestinien Omar Nazzal - Photo : via Samidoun.net

Nazzal, âgé de 53 ans, selon l’avocat du PPS qui lui a rendu visite dans la prison, dit qu’il a également été confiné dans un fourgon utilisé pour le transport des prisonniers pendant des heures, jusqu’à ce qu’il ait presque suffoqué.

Il a ajouté qu’il continuerait sa grève de la faim lancée le 4 août pour protester contre sa détention administrative - une politique israélienne d’emprisonnement sans inculpation ni jugement, et sans limite de temps - et en soutien à la grève de la faim de Bilal Kayid, qui est à plus de 50 jours sans la moindre nourriture.

Nazzal - un membre du Syndicat des journalistes palestiniens - a été kidnappé par les forces israéliennes en avril et placé en détention administrative.

Les deux frères Muhammad et Mahmoud Balboul sont également été en grève de la faim depuis plus de 30 jours pour dénoncer leur détention administrative.

Depuis que Bilal Kayid a commencé à refuser de s’alimenter, les prisonniers ont lancé des grèves de solidarité sur une base régulière pour soutenir Kayid et exiger la fin de l’utilisation par Israël de la détention administrative.

Les grèves de la faim se propagent rapidement dans les prisons israéliennes, avec la participation d’au moins 80 prisonniers palestiniens venant de différents partis politiques.

Le mouvement de solidarité à grande échelle parmi les prisonniers a donné lieu à une répression tout aussi massive contre les prisonniers - principalement contre ceux du FPLP - par l’IPS qui a mené plusieurs raids, fermant des blocs de cellules, confisquant des biens personnels et transférant arbitrairement des détenus pour tenter de réprimer les grèves.

Israël a intensifié la répression contre les journalistes palestiniens et les organisations de médias depuis qu’a éclaté une vague de révolte en octobre dernier.

Alors que les autorités israéliennes prétendent que les personnes visées étaient responsables d’incitation [à la résistance] contre Israël, les groupes de défense des droits de l’homme soutiennent que la répression est une violation flagrante de la liberté des médias.

La politique d’Israël de la détention administrative, presque exclusivement utilisée contre les Palestiniens, a été largement critiquée par ces mêmes groupes qui ont accusé Israël d’utiliser cette politique pour étouffer la vie politique et sociale palestinienne en kidnappant de façon totalement arbitraire et injustifiée des dizaines de Palestiniens.

Lire également :

- Plus de 80 prisonniers palestiniens toujours en grève de la fa - 8 août 2016
- Plus de 300 prisonniers palestiniens sont en grève de la faim ! - 5 août 2016
- Prisonniers : poursuite des grèves de la faim tandis que la santé de Bilal Kayid se détériore - 1 août 2016
- Après 33 jours de grève de la faim, l’état de santé de Bilal Kayid est devenu critique ! - 19 juillet 2016
- La famille du gréviste de la faim Bilal Kayed lance un appel au monde - 17 juillet 2016
- Appel à la solidarité internationale avec le gréviste de la faim Bilal Kayed - 25 juin 2016
- 65 prisonniers palestiniens sont en grève de la faim - 21 juin 2016

9 août 2016 - Ma’an news - Traduction : Info-Palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.