8 août 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Israël projette de construire de nouvelles implantations coloniales en zone E1 de Cisjordanie

mardi 2 février 2016 - 06h:51

Palestine Chronicle

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Israël fera ainsi d’une pierre deux coups « annexer Jérusalem-Est à Israël et couper la Cisjordanie en deux, compromettant par là-même la viabilité d’un futur état palestinien [sur la base des frontières de 1967] »

JPEG - 58.8 ko
Aux yeux de la loi internationale, Jérusalem-Est et l’ensemble de la Cisjordanie sont territoires palestiniens - Photo : PC/Tamar Fleishman

Les autorités israéliennes veulent expulser quelques 10 000 Bédouins, résidents de la zone E1 en Cisjordanie occupée, pour faire place à la construction d’un ensemble d’unités résidentielles pour juifs uniquement, ce qui relirait Jérusalem à la colonie Maalé Adumim, selon un spécialiste palestinien de la politique de colonisation d’Israël.

« Le projet de nouvelles implantations israéliennes en zone E 1 va de fait couper la Cisjordanie en deux et empêcher la contiguïté territoriale d’un futur état palestinien sur la base des frontières de 1967, » a expliqué Ahmad Sob Labn à Anadolu Agency.

La zone EI couvre une superficie d’environ 15 kilomètres carrés au nord-est de Jérusalem.

« Une fois qu’Israël y aura construit un nouveau bloc d’unité résidentielles reliant Maalé Adumim à Jérusalem, la ville sainte sera entourée d’un anneau d’implantations réalisant ainsi l’objectif de longue date de création d’un ‘Grand Jérusalem’, » dit Sob Labn.

En décembre de l’an dernier, Peace Now, ONG israélienne, a publié un rapport s’appuyant sur des documents du gouvernement israélien obtenus grâce à la législation sur la liberté de l’information.

Selon les conclusions du rapport, le Ministère israélien de la Construction et du Logement a secrètement engagé des architectes pour travailler à un projet de construction d’une implantation – sans appel d’offres public – près de celle de Maalé Adumim.

Les documents gouvernementaux cités dans le rapport révèlent qu’Israël projette de construire plus de 8 000 unités d’habitation réservées à des juifs en zone E1.

Ahmed Qurei, qui est en charge du dossier de Jérusalem à l’OLP, a déclaré à Anadolu Agency que les autorités israéliennes « cherchent à entourer Jérusalem pour la couper du reste de la Cisjordanie ».

M. Qurei a accusé Israël de chercher à imposer un « fait accompli » en reliant la colonie de Maalé Adumim à Jérusalem « en construisant des milliers d’unités résidentielles, des usines et des hôtels en zone E1 ».

Une telle démarche, a-t-il affirmé, permettrait à Israël de faire d’une pierre deux coups.

« Annexer Jérusalem-Est à Israël et couper la Cisjordanie en deux, compromettant par là-même la viabilité d’un futur état palestinien [sur la base des frontières de 1967] » a-t-il ajouté.

Démolitions de maisons.

La semaine dernière, l’armée israélienne a démoli trois maisons appartenant à des Bédouins palestiniens dans le quartier Jabl al-Baba en zone E1.

« Deux bulldozers appuyés par des véhicules militaires israéliens et une cinquantaine de soldats ont pris d’assaut Jabl al-Baba à l’aube et ont démoli trois habitations, laissant 17 personnes – pour la moitié des enfants – sans abri, » a dit Attalah Mazaraa, habitant du quartier à Anadolu Agency. « Ils ont encerclé le secteur, fait sortir de force les gens de leur maison, et rasé les structures sans aucun avertissement. »

Jabl al-Baba compte actuellement quelques 300 Bédouins palestiniens, qui furent une première fois chassés de chez eux dans le désert du Néguev lorsque celui-ci fut envahi par les forces juives en 1948.

Selon Mazaraa, les logements qui ont été démolis étaient un don fait par l’Union Européenne à la communauté bédouine de Jabl al-Baba.

Ghassan Jahaleen, résident de Jabl al-Baba a déclaré à Anadolu Agency que l’armée israélienne avait détruit son mobile home, le laissant lui et huit membres de sa famille sans abri et au froid.

« Le gouvernement israélien pense que sa politique de démolition d’habitations va nous forcer à partir, » a-t-il expliqué. « Mais ils se trompent. Jamais nous ne quitterons notre terre. »

Il est à noter que les démolitions sont survenues une semaine après que le quotidien israélien Haaretz a rapporté qu’il était possible que l’UE demande des dédommagements à Israël pour la démolition d’habitations, dont elle a fait don à des communautés palestiniennes.

Une querelle diplomatique en cours entre l’UE et Israël a pris une tournure critique la semaine dernière, lorsque le Conseil des Affaires Etrangères de l’UE a adopté une résolution qualifiant la politique de colonisation israélienne d ‘« illégale » et de « préjudiciable » à une future solution à deux états.

Selon le droit international la Cisjordanie et Jérusalem-Est sont des territoires occupés et la construction de colonies juives sur ces terres illégales.

Environ 500 000 colons juifs vivent actuellement dans plus d’une centaine d’implantations juives, construites depuis qu’Israël a occupé la Cisjordanie et Jérusalem-Est en 1967.

Les Palestiniens revendiquent ces territoires, ainsi que la Bande de Gaza, pour y établir un futur état de Palestine.

Les négociateurs palestiniens maintiennent, toutefois, que la construction d’implantations israéliennes sur les terres arabes doit cesser avant qu’un accord de paix global ne puisse être conclu.

28 janvier 2016 - The Palestine Chronicle - vous pouvez consulter cet article à :
http://www.palestinechronicle.com/i...
Traduction : Info-Palestine.eu - MJB


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.