7 avril 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Soutenez la grève de la faim des prisonniers palestiniens pour la justice et la liberté !

samedi 16 janvier 2016 - 07h:30

Samidoun

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


50 prisonniers palestiniens détenus dans la prison de Nafha ont lancé une grève de la faim collective, pour protester contre les mauvais traitements, les transferts fréquents et les mauvaises conditions de détention ; depuis mardi soir, ils renvoient leurs repas. Les grévistes de la faim rejoignent six autres prisonniers palestiniens et arabes qui mènent déjà une grève de la faim individuelle dans les prisons israéliennes, pour protester contre leur détention abusive.

JPEG - 71.2 ko
Rassemblement le 15 janvier à Ramallah, en défense des prisonniers en grève de la faim - Photo : Getty/Mohammad al-Qiq

Mohammed Al-Qeeq, un journaliste de 33 ans originaire de Dura, est maintenant en grève de la faim depuis plus de 40 jours et, selon les experts médicaux, sa vie est en danger. Maintenu en détention administrative sans inculpation ni jugement, Al-Qeeq a entamé une grève de la faim le 25 novembre 2015. Il est détenu à l’hôpital Afula et exige sa libération ; son avocat a indiqué qu’il refuse les médicaments et parfois même l’eau.

Actuellement, il y a 5 prisonniers #‎palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes (Rapport de Reham Alhelsi d’Une voix de Palestine)

1. Mohammed Al-Qeeq : 33 ans, originaire de Dura, près de #Hébron occupée, en grève de la faim depuis le 25/11/2015 pour protester contre sa détention administrative. Il a été arrêté le 21.11.2015 et est actuellement détenu à l’hôpital Afula. Al-Qeeq a fait des études de journalisme à l’université de Birzeit et a obtenu une maîtrise en Etudes arabes contemporaines, il travaille comme journaliste pour la chaîne d’information Al-Majd. Il avait déjà été arrêté trois fois avant sa récente arrestation : en 2003 et en 2004 où il avait été condamné à 13 mois de prison, et en 2008 où il a été condamné à 16 mois. Il est marié et a deux enfants.

2. Shadi Mtawi’ : 28 ans originaire de Hébron occupée, détenu en cellule d’isolement à la prison de Megiddo. Il en est au 23ième jour de sa grève de la faim et réclame la fin de son isolement et son transfert dans une prison du Sud. Il est détenu depuis le 14/11/2015, et est accusé par l’occupation d’avoir participé à une opération de la résistance et d’avoir tiré sur des colons sionistes et tué deux d’entre eux.

3. Hassan Shokah : 27 ans, originaire de #Bethléem occupée, est détenu en cellule d’isolement à la prison de Megiddo ; il en est à son 23ième jour de grève de la faim et réclame la fin de son isolement et son transfert vers une prison du sud. Il est détenu depuis le 16/09/2015 et a été mis en détention administrative sans aucune inculpation.

4. Issa Abbasi : 30 ans, originaire de #Jérusalem occupée, en est à son 17ième jour de grève de la faim pour protester contre l’interdiction qui lui est faite de voir sa mère Alia Abbasi, qui est également emprisonnée à la prison de Hasharon. Il est marié et père de deux enfants. Il a été arrêté par les forces israéliennes d’occupation le 30.05.2010 et condamné à 10 ans de prison.

5. Abed Abdel Muti Abed : 52 ans, originaire du camp de réfugiés de Jabalya à #Gaza, en est à son 7ième jour de grève de la faim pour protester contre la politique de négligence médicale délibérée pratiquée par l’administration pénitentiaire israélienne contre lui et contre les prisonniers palestiniens en général. Il est en cellule d’isolement depuis trois mois ; il est en prison depuis le 14.08.2002 et a été condamné à 20 ans.

Il y a aussi un prisonnier politique jordanien, Abdullah Abu Jaber, qui est en grève de la faim depuis le 08.11.2011. Il veut être transféré en Jordanie pour y finir sa peine. Il lui reste 5 ans de prison à faire. Il a interrompu sa grève de la faim au bout de 47 jours, après que les services secrets de l’occupation israélienne lui ont promis de le transférer, mais, comme ils n’ont pas tenu leur promesse, il l’a recommencée le 31.12.2015. Il a été condamné à 20 ans de prison le 29.12.2000.

Mohammed Najdi, un étudiant de l’université, en est aussi à son 11ième jour de grève de la faim dans la prison des services secrets de Tulkarem. Il a été enlevé par les forces de sécurité de l’Autorité Palestinienne 59 jours avant.

Passez à l’action pour soutenir les grévistes de la faim :

1. Manifestez devant les ambassades et consulats israéliens de votre région. Apportez des affiches et des flyers sur la détention administrative et les grévistes de la faim palestiniens Diffusez partout cette information importante. Organisez des réunions ou des débats sur cette question ou ajoutez-la au programme de votre prochaine rencontre sur la Palestine et la justice sociale. S’il vous plaît écrivez-nous pour nous informer de vos actions. Nous les ferons connaître aux prisonniers.

2. Contactez les responsables politiques de votre pays – les membres du Parlement ou du Congrès ou du ministère/département des Affaires étrangères ou de l’Etat - et demandez-leur de couper les aides à Israël et d’interrompre les relations avec ce pays qui pratique l’apartheid, le colonialisme, et se livre à ses nombreuses violations des droits des Palestiniens, y compris la pratique systématique de la détention administrative. Demandez-leur de faire pression sur Israël pour qu’il libère les grévistes de la faim et mette fin à la détention administrative.

3. Boycottez, Désinvestissez et Sanctionnez. Demandez des comptes à Israël pour ses violations du droit international. N’achetez pas les produits israéliens, et faites campagne pour mettre fin aux investissements dans des entreprises qui profitent de l’occupation. G4S, une société mondiale de sécurité, est fortement impliquée dans la fourniture de services aux prisons israéliennes où sont enfermés des prisonniers politiques palestiniens - il y a un appel mondial à le boycotter. Les prisonniers politiques palestiniens ont appelé tout spécialement à faire pression sur G4S. Pour en savoir plus sur le mouvement BDS : bdsmovement.net.

6 janvier 2016 - Samidoun - Vous pouvez consulter cet article à :
http://samidoun.net/2016/01/palesti...
Traduction : Info-palestine.eu - Dominique Muselet


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.