1er juillet 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Dans les jours qui ont précédé Noël, Israël a tué un grand nombre de jeunes Palestiniens

samedi 26 décembre 2015 - 06h:33

Maureen Clare Murphy

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Dans les jours qui précèdent Noël, un grand nombre de Palestiniens ont été tués par les Israéliens.

JPEG - 94.5 ko
La famille et les amis en deuil portent le corps de Nashaat Asfour après qu’il a été assassiné par les forces israéliennes d’occupation la veille dans le village cisjordanien de Sinjil, le 19 novembre 2015 - Photo : APA/Shadi Hatem

Deux Israéliens ont été tués dans un incident en dehors de la Vieille Ville de Jérusalem, mercredi, dans lequel les deux présumés agresseurs palestiniens, Issa Abu Assaf et Anan Habsa du camp de réfugiés de Qalandiya près de la ville cisjordanienne de Ramallah, ont également été tués.

Les médias israéliens ont rapporté que Reuven Biermacher, un rabbin de 45 ans et père de sept enfants, est mort de ses blessures. Ofer Ben-Ari, âgé de 46 ans et père de deux enfants, est mort après avoir été abattu par la police israélienne qui tirait sur les agresseurs présumés.

Une vidéo de la scène montre un homme utilisant une barre de métal pour frapper l’un des agresseurs présumés, alors qu’il est couché sur le sol après avoir été abattu. On voit ensuite la police et les passants donner des coups de pied à l’homme qui est à terre.

Le quotidien israélien Haaretz a déclaré qu’une deuxième vidéo « montre que celui qui a frappé l’agresseur avec une barre de fer, avait aidé à arrêter l’attaque. La vidéo montre également l’assaillant poignardant plusieurs fois l’une des victimes - apparemment Biermacher - avant d’être stoppé. Un officier de police a couru vers la scène, tandis que deux hommes orthodoxes, un vieux et un jeune, donnent des coups de pied à l’attaquant qui est couché sur le sol après avoir été abattu ».

Un des deux jeunes Palestiniens aurait été tué sur le coup, ce qui suggère qu’il pourrait avoir été victime d’une exécution sommaire, tandis que l’autre est décédé plus tard de ses blessures.

Le groupe israélien de défense des droits de l’homme, B’Tselem a dénoncé « l’usage excessif et injustifié de coups de feu mortels » d’Israël contre les auteurs présumés d’attaques, ce qui selon le groupe équivaut à une politique non-déclarée de « tirer pour tuer ».

Raid sur le camp de réfugiés

Deux Palestiniens ont été tués jeudi dans le camp de réfugiés de Qalandiya.

Bilal Zayed, 23 ans, a été tué lorsque les forces israéliennes ont attaqué le camp dans l’après-midi.

Il a été touché par des tirs directs lorsque les habitants ont affronté les soldats, a rapporté l’agence Ma’an News.
Des milliers ont défilé dans Qalandiya lors des funérailles du jeune homme, plus tard dans la journée.

Wisam Abu Ghwaila, âgé de 22 ans et habitant également le camps de Qalandiya, était parmi les trois autres Palestiniens abattus jeudi lors d’attaques présumées dans lesquelles trois Israéliens auraient été blessés en Cisjordanie.

Abu Ghwaila a été abattu après qu’il aurait percuté sa voiture dans un groupe de soldats stationnés près de la colonie de Jérusalem-zone Geva Binyamin.

Un porte-parole de l’armée a déclaré à Ma’an qu’un soldat aurait été « très légèrement blessé » dans l’incident.

Une heure plus tôt, Iyad Ideisat, âgé de 25 ans, a été abattu après qu’il aurait tenté avec un tournevis de poignarder des soldats, sans en blesser aucun, à un barrage militaire près d’Hébron.

Abandonné, perdant son sang

Une heure avant cet incident, un Palestinien aurait poignardé et blessé deux gardes de sécurité dans un parc industriel près de la colonie d’Ariel.

Muhammad Zahran, âgé de 22, a été tué par les forces israéliennes d’occupation, selon Ma’an News.

Les médias israéliens ont rapporté que l’un des gardes de sécurité aurait été grièvement blessé, tandis que l’autre aurait été légèrement blessé.

« L’agresseur, un homme palestinien employé dans le parc industriel, a été abattu par les victimes », a déclaré Haaretz.

Trois autres Palestiniens ont été abattus par les forces israéliennes vendredi dernier.

Muhammad Ayyad, âgé de 21 ans, a été tué après avoir prétendument dirigé sa voiture dans un groupe de soldats lors d’affrontements dans le village de Silwa, près de la ville de Ramallah en Cisjordanie.

« Ayyad a été abandonné perdant son sang, dans son véhicule avant qu’une ambulance israélienne ne vienne, emballant son corps dans un sac en plastique noir pour l’emmener ensuite vers une destination inconnue », selon l’Agence Ma’an News.

Quelques jours plus tard, les forces israéliennes d’occupation ont pris d’assaut le village de Silwad dans le but de démolir la maison de la famille de Ayyad.

En octobre, Israël a rétabli sa politique de démolition des maisons des agresseurs présumés ou de leurs familles.

Plusieurs maisons ont été détruites au cours des dernières semaines dans ce que l’Organisation des Nations Unies et les groupes de défense des droits humains ont condamné comme des actes de punition collective.

Manifestants abattus dans la bande de Gaza

Vendredi également, les Palestiniens dans la ville de Sinjil, près de Ramallah, ont enterré Nashaat Jamal Asfour, âgé de 33 ans, après qu’il ait été grièvement blessé et ait succombé à ses blessures lorsque les forces israéliennes ont tiré sur lui lors d’affrontements.

Les forces israéliennes d’occupation ont également tué un manifestant à Gaza ce jour-là.

Mahmoud al-Agha, âge de 20 ans, est mort après avoir été touché par un tir direct au cours d’affrontements avec les soldats israéliens près de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza.

Le ministère de la Santé à Gaza a déclaré que 31 autres personnes ont été blessées par des tirs à balles réelles, tandis que neuf ont été blessés par des balles en acier recouvertes de caoutchouc, et 14 ont subi des troubles graves par inhalation de gaz lacrymogène.

Au moins 20 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes à Gaza depuis le début du mois d’octobre, la plupart au cours de manifestations, rapporte Ma’an News.

Le ministère palestinien de la Santé à Ramallah a déclaré jeudi que 135 Palestiniens ont été tués depuis le début du mois d’octobre. Près d’une vingtaine d’Israéliens ont été tués au cours de la même période.

Plus de la moitié des Palestiniens tués ont été abattus au cours d’attaques présumées dans lequel ils auraient utilisé leurs voitures, des couteaux et d’autres articles ménagers pour blesser des Israéliens.

Israël a retenu les corps de beaucoup de ces agresseurs présumés, empêchant leurs familles de les enterrer. Mais cette semaine, Israël a transféré les corps de plusieurs Palestiniens abattus par ses forces d’occupation, dont quatre enfants.

* Maureen Clare Murphy est rédactrice à The Electronic Intifada (Arts, Musique et Culture). Elle vit à Chicago.

De la même auteure :

- Les soldats israéliens tuent de sang-froid - 15 décembre 2015
- Les exportations israéliennes durement touchées par le boycott palestinien - 22 octobre 2015
- Des grévistes de la faim suspendent leur mouvement après qu’Israël ait cédé à une partie de leurs demandes - 1e octobre 2015
- Sadisme israélien : Muhammad Allan remis en prison et à nouveau en grève de la faim ! - 18 septembre 2015
- Israël suspend la détention de Muhammad Allan après qu’une IRM a montré des lésions cérébrales - 20 août 2015
- Israël refuse de libérer le gréviste de la faim Muhammad Allan, tombé dans le coma - 18 août 2015
- Nourrir de force le prisonnier Muhammad Allan risque de le tuer ! - 12 août 2015
- Israël exerce des représailles sur les prisonniers palestiniens grévistes de la faim - 28 juillet 2015
- Craintes pour la vie de Khader Adnan, en grève de la faim illimitée - 4 juin 2015

24 décembre 2015 - The Electronic Intifada - Vous pouvez consulter cet article à :
https://electronicintifada.net/blog...
Traduction : Info-Palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.