8 août 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Chronique palestinienne

samedi 28 novembre 2015 - 09h:31

Mazin Qumsiyeh

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


L’espion pour le compte d’Israël, Jonathan Pollard a été libéré des prisons américaines. Il a causé tant de mal à la sécurité us-américaine et pourrait en causer tellement plus qu’il n’aurait jamais dû être libéré.

JPEG - 156.3 ko
12 octobre 2015, Ramallah - Funérailles du jeune Ahmad Sharaka, assassiné par les troupes israéliennes d’occupation - Photo : ActiveStills/Yotam Ronen}

Il est prévu qu’il reste cinq années aux USA avant d’aller en Palestine s’établir sur des terres volées que lui offrira le système colonial d’apartheid.

Alors qu’il était en prison, il a divorcé de sa femme américaine pour épouser une Israélienne. Je ne serais pas étonné de le voir devenir ministre israélien. Après tout, Israël est allé jusqu’à récompenser des gens qui ont tué des citoyens us-américains, ce qui ne l’empêche pas d’avoir ses entrées dans les plus hautes sphères de la hiérarchie us-américaine.

Dimanche dernier, comme cela arrive presque tous les jours, des autochtones palestiniens ont été assassinés par les colons. Dans la matinée de cette journée, le chef colon Gershon Mesika percuta avec sa voiture une adolescente palestinienne en prétendant « qu’elle avait un couteau ». Quand la jeune fille, Ashraqat Taha Qatany, âgée de seize ans, de Naplouse, tomba sur le sol, un autre paramilitaire israélien arrêta sa voiture et en descendit pour la cribler de balles.

Comme c’est le cas avec beaucoup d’incidents similaires, les témoins visuels (et parfois des vidéos) indiquent qu’il n’y avait pas de couteaux et que ceux-ci avaient été plantés plus tard près des corps des victimes.

Tard dans la même journée, le chauffeur de taxi Shadi Mohammad Mahmoud Khseib d’El Bireha été assassiné par un colon alors que, venant d’avoir un accident avec sa voiture, il en descendait pour constater les dégâts.

Un troisième Palestinien, lui aussi, a été assassiné.

Plusieurs jeunes ont été kidnappés par les forces d’occupation alors que des enfants restent toujours en détention et subissent des mauvais traitements dans les Goulags israéliens.

Par ailleurs, la Knesset israélienne envisage de voter des lois encore plus racistes que les douzaines de lois existantes, lois qui font déjà de la vie des autochtones palestiniens un enfer. Une de ces lois va permettre d’appliquer des peines de prison effectives pour les enfants de moins de quatorze ans ( s’ils sont Palestiniens, bien sûr, et résistent contre l’occupation coloniale).

Une autre de ces lois va appliquer des impôts ainsi que d’autres mesures draconiennes aux ONG israéliennes si elles s’élèvent contre la violation des droits de l’homme ou reçoivent des fonds de l’étranger. ( Ces lois, bien sûr, ne s’appliquent pas aux organisations sionistes).

Mais, là aussi, il faut dire que dans d’autres domaines, la vie continue. Les étudiants apprennent beaucoup de choses dans nos universités. L’atelier de conception de villages écologiques de Farkha est toujours aussi actif (j’ai eu le privilège d’y faire une communication et, à mon retour, j’ai rendu visite à nos amis à Nebi Salah, ce qui à donné aux soldats israéliens l’occasion de me fouiller soigneusement !).

Des gens animés d’intentions louables nous aident de façon inattendue. Notre musée vient de recevoir d’une délégation française et d’une autre suisse, des dons en nature incluant des caméras, des crayons de couleur et des jouets pour l’exploration scientifique. Afin de donner plus d’élan à notre travail, nous avons soumis de nombreuses propositions pour le financement de projets ( des réponses positives sont déjà arrivées).

Nous attendons aussi la visite de scientifiques de divers pays que nous avons invités. Nous faisons plus de travail de terrain et publions plus.

Restez en contact avec nos activités en nous rendant visite sur Facebook (Notre nom : Palestine Museum of Natural History). Nous continuons de recevoir des délégations venant de différentes parties du monde (en moyenne 2 à 3 délégations par semaine).

Nous sommes toujours heureux d’accueillir ceux qui viennent nous rendre visite. Nous les présentons partout, même chose pour les volontaires et tous ceux qui nous soutiennent. (Voir http://palestinenature.org)

Liens recommandés :

- Kairos Palestine Christmas Alert 2015 : PDF file to print and share with your local church
- Marcel Leme International Human Rights Observor documents in meticulous detail the murder of an innocent girl by the Israeli army
- Traumatic accounts of minors tortured inside Israeli jails. There is a considerable literature on this over time
- See the website of Defence Child International-Palestine

JPEG

* Mazin Qumsiyeh est l’auteur de « Sharing the Land of Canaan » et de « Une histoire populaire de la Résistance palestinienne ». Il enseigne au sein de l’université de Bethléem et dirige le Musée Palestine d’Histoire Naturelle et l’Institut palestinien de biodiversité et durabilité : http://palestinenature.org

Du même auteur :

- La Palestine de 2015 en quelques chiffres - 27 juin 2015
- John Kerry organise un théâtre de l’absurde à Amman - 23 novembre 2014
- Une histoire populaire de la Résistance palestinienne - 21 avril 2014

Novembre 2015 - News letter - Traduction : Info-Palestine.eu - Najib Aloui


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.