8 août 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Des chiens néerlandais au service de l’armée d’occupation

mercredi 28 octobre 2015 - 06h:29

Leonie van Nierop

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Les pays-Bas exportent de chiens qui sont utilisés contre les citoyens palestiniens dans les Territoire occupés.

JPEG - 36.7 ko
Comme le dénonce notamment l’organisation israélienne Btselem, l’armée israélienne utilise couramment des chiens d’attaque contre les Palestiniens - y compris les enfants - Photo : Shutterstock

Les pays-Bas exportent de chiens qui sont utilisés contre les citoyens palestiniens dans les Territoire occupés. C’est ce qui ressort de l’enquête du NRC. Les livraisons se font depuis de nombreuses années déjà, alors que la politique gouvernementale interdit de livrer à l’armée israélienne des « marchandises » stratégiques, susceptibles servir en territoire palestinien.

Les autorisations pour ce genre d’exportations vers Israël sont refusées en principe sur base d’un critère défini par l’Union Européenne : le risque que les marchandises soient utilisées en violation de droits humains. C’est ainsi que l’an dernier il n’y a pas eu d’autorisation d’exportation pour des pistolets, des peintures de camouflage et une caméra thermique. Apparemment, les « chiens de service » ne tombent pas sous les restrictions de l’administration des exportations. Il faut se demander pourquoi. Dans la police et dans l’armée des pays-Bas, un chien de service est classé « moyen violent », exactement comme un spray au poivre et une arme à feu.

Fournisseur attitré

Dans les Territoires Occupés, des Palestiniens et notamment des mineurs se font mordre régulièrement par des chiens de service néerlandais,. Récemment une vidéo de ce genre d’actions a tourné sur l’internet. L’armée israélienne a commenté son propre comportement comme étant « incongru », mais elle n’a pas pour autant cessé d’utiliser les chiens.

Aujourd’hui, avec la recrudescence des violences en Israël et en Palestine, Israël recourt davantage aux chiens.

Les chiffres exacts des exportations ne sont pas connus, parce que la douane néerlandaise ne fait pas de distinction entre les chiens dits « de service », qui sont déjà dressés et sélectionnés aux Pays-Bas mêmes pour l’attaque au mordant – et les animaux domestiques. L’armée israélienne ne communique pas d’informations sur l’origine de ses chiens.

Mais l’entreprise brabançonne « Four Winds K9  » se dit « fournisseur attitré de l’armée israélienne. Selon son propriétaire Tonny Boeijen, elle fournit chaque année à Israël plusieurs dizaines de chiens, et ce depuis plus de 23 ans. L’origine batave de la majorité des chiens militaires a été confirmée à notre journal par d’anciens militaires israéliens ainsi que dans les médias israéliens.

Le reste provient de chez l’entraîneur Engelbert Uphues à Ramsdorf en Rhénanie-Westphalie. Selon ses dires il fournit à Israël quelque 15 à 30 chiens par an.

Une collaboration économique

L’exportation de chiens de service vers Israël est absurde, estime l’avocate des droits humains Liesbeth Zegveld. Le fait que les chiens de service ne sont pas explicitement cités, ni dans la Loi sur les armes et munitions ni dans les listes UE de marchandises stratégiques – pour lesquelles des restrictions à l’exportation sont en vigueur – ne change rien à la question.

« Les chiens sont utilisés par Israël absolument comme des armes contre les Palestiniens et l’exportation doit en être interdite. Les Pays-Bas commettent une erreur en la matière »

Zegfels étudie la possibilité d’une plainte contre l’État et le pourvoyeur de chiens, plainte portée au nom de victimes palestiniennes.

Wassila Hachchi (D66), membre de la Chambre des Représentants, présentera aujourd’hui des questions sur la fourniture de chiens.

... « Je veux des éclaircissements du ministre Koenders [Affaires Etrangères], comment cette chose est possible. Ce n’est pas rien si la politique gouvernementale prescrit d’être prudent en matière de livraison de biens stratégiques à Israël. Et que les chiens de service relèvent de cette catégorie tombe sous le sens. Je veux savoir comment le ministre va empêcher ces exportations ».

Jeudi prochain le président palestinien Abbas, le Premier ministre Hamdallah et le ministre des Affaires Etrangère Malki sont en visite aux Pays-Bas pour un « forum de coopération » qui doit stimuler la collaboration entre les Pays-Bas et la Palestine. Par ailleurs les Pays-Bas organisent le même genre de forum avec Israël.

26 octobre 2015 - NRC - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.nrc.nl/nieuws/2015/10/26...
Traduction : Info-Palestine.eu - Marie Meert


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.