1er juillet 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Sadisme israélien : Muhammad Allan remis en prison et à nouveau en grève de la faim !

vendredi 18 septembre 2015 - 08h:00

Maureen Clare Murphy

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Muhammad Allan a annoncé ce mercredi qu’il reprenait la grève de la faim qui avait duré presque deux mois cet été et qui l’avait amené au bord de la mort.

JPEG - 67.5 ko
8 août 2015 - Rassemblement de soutien à Allan, devant les bureaux des Nations Unies à Gaza - Photo : APA/Ashraf Amra

Allan a immédiatement repris sa protestation après avoir été enlevé ce mercredi matin par les forces israéliennes juste à l’extérieur du centre médical Barzilai à Askalan dans le sud de ce qui est appelé Israël aujourd’hui, et transféré à la clinique de la prison de Ramle dans le centre du pays.

Ce jeune avocat originaire du village de Einabus situé près de la ville de Naplouse, au nord de la Cisjordanie sous occupation, a été kidnappé peu après que le directeur de l’hôpital ait signé ses documents de sortie, selon Addameer, le groupe de défense des prisonniers palestiniens.

Allan avait été déplacé à Barzilai début août après que sa santé se soit gravement détériorée après plusieurs semaines de grève de la faim et alors qu’Israël menaçait de le gaver de force.

Une longue protestation

Allan avait initialement lancé sa grève de la faim le 16 juin, afin de protester contre le renouvellement de l’ordre de détention administrative émis contre lui après que les forces israéliennes l’aient enlevé à son domicile le 6 novembre 2014.

Israël emprisonne régulièrement des Palestiniens sans inculpation ni jugement, sous des ordres de détention administrative rendus par les tribunaux militaires et indéfiniment renouvelables.

L’ordre de détention contre Allan prétendait qu’il est un militant du Jihad islamique, un groupe politique de la résistance palestinienne, mais sans accusation pour un délit précis. Allan était donc incarcéré sur la base d’accusations tenus secrètes.

Le 19 août, la Haute Cour israélienne a suspendu l’ordre de détention d’Allan qui devait expirer le 4 novembre, après que des tests médicaux aient montré que le prisonnier avait subi des dommages cérébraux.

Allan a arrêté sa grève de la faim après la décision de la cour et est resté à Barzilai jusqu’à son enlèvement ce mercredi.

La semaine dernière, Allan aurait cessé de prendre des médicaments et des suppléments alimentaires après que l’administration de l’hôpital et les autorités israéliennes d’occupation aient ignoré sa demande d’être transféré dans un établissement à Naplouse, selon le site de nouvelles en langue arabe al-Qods.

Al-Qods a également annoncé aujourd’hui que le ministère de Affaires des prisonniers [de l’Aurité de Ramallah] et Adalah, le groupe de défense des droits de l’homme, devaient faire appel de l’ordonnance de détention administrative.

Complicité de l’administration de l’hôpital israélien

Addameer a souligné la « complicité de l’administration de l’hôpital avec les forces de renseignement et le système judiciaire de l’occupant, lesquels veulent maintenir les Palestiniens en détention aussi longtemps que possible, même sans inculpation ni procès. »

Le groupe a ajouté que la décision prise en août par la Haute Cour de suspendre l’ordre administratif plutôt que de l’annuler, revient à tolérer l’utilisation de ce type de directive en violation du droit international, et « prouve que les Palestiniens ne peuvent espérer la moindre forme de justice ou de réparation de la part du système judiciaire israélien. »

Le groupe israélien B’Tselem de défense des droits de l’homme, a été parmi ceux qui ont appellé dès ce mercredi à la libération immédiate de Allan.

« Au fil des années, les forces de sécurité israéliennes ont placé des milliers de Palestiniens en détention administrative pour des périodes allant de plusieurs mois à plusieurs années », a déclaré B’Tselem.

Israël retenait 350 Palestiniens en détention administrative à la fin du mois d’août, selon Addameer.

Un de ces détenus était Ayman Nasser, le coordinateur de l’unité juridique de Addameer. Ce défenseur des droits humains a été libéré cette semaine après avoir passé un an dans une prison israélienne, sans inculpation ni jugement.

B’Tselem a déclaré aujourd’hui que « à la fin de juin 2015, quelque 40% des détenus administratifs emprisonnés aujourd’hui avait été détenus pendant une période comprise entre 6 à 12 mois, et 27% pour un à deux ans. »

Quatorze détenus sont en détention administrative depuis plus de deux années consécutives.

De plus en plus de prisonniers ont recours à la grève de la faim

Plusieurs prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, dont beaucoup de détenus administratifs, ont récemment entrepris des grèves de la faim prolongées.

Le plus connu d’entre eux, Khader Adnan, a imposé sa libération cette année après une faim de la faim longue de 55 jours la grève. Il avait déjà mené une grève de 66 jours en 2012.

Plusieurs détenus administratifs se sont lancés dans des grèves de la faim illimitées depuis la fin août.

Nidal Abu Akkar, Ghassan Zawahra, Shadi Maali, Munir Abu Sharar et Badr al-Ruzza étaient dans leur 28ème jour de grève de la faim ce mercredi, alors que Bilal Daoud et Suleiman Skafi étaient respectivement dans leur 23ème et 16ème jour de grève.

Trente prisonniers ont boycotté les tribunaux militaires depuis juillet, selon Addameer.

A la fin août, il y avait plus de 5500 prisonniers politiques palestiniens détenus dans les geôles israéliennes, selon le groupe.

* Maureen Clare Murphy est rédactrice à The Electronic Intifada (Arts, Musique et Culture). Elle vit à Chicago.

De la même auteure :

- Israël suspend la détention de Muhammad Allan après qu’une IRM a montré des lésions cérébrales - 20 août 2015
- Israël refuse de libérer le gréviste de la faim Muhammad Allan, tombé dans le coma - 18 août 2015
- Nourrir de force le prisonnier Muhammad Allan risque de le tuer ! - 12 août 2015
- Israël exerce des représailles sur les prisonniers palestiniens grévistes de la faim - 28 juillet 2015
- Craintes pour la vie de Khader Adnan, en grève de la faim illimitée - 4 juin 2015
- Khader Adnan, à nouveau en grève de la faim dans une prison israélienne - 24 mai 2015
- Camp de Yarmouk : la vie de ses milliers d’habitants est en danger - 12 avril 2015
- « Catastrophe » dans le camp de Yarmouk, investi par l’État Islamique - 6 avril 2015
- Par manque de fonds, les Nations Unies interrompent leur aide aux sans-abris de Gaza - 31 janvier 2015

Lire également :

- Muhammad Allan a mis Israël en échec et il devrait être libéré en novembre - 19 août 2015
- Le gréviste de la faim Muhammad Allan met à l’épreuve la loi israélienne autorisant le gavage - 17 août 2015
- Israël inaugure une nouvelle forme de torture : le gavage des grévistes de la faim - 17 août 2015
- Les médecins israéliens vont-il gaver de force Muhammad Allan ? - 10 août 2015
- Muhammad Allan a franchi son 49e jour de grève de la faim - 5 août 2015
- Les prisonniers Uday Isteiti et Muhammad Allan sont entrés dans leur 35e jour de grève de la faim - 24 juillet 2015
- Par son courage et sa volonté inflexible, Khader Adnan a imposé sa libération ! - 29 juin 2015

16 septembre 2015 - The Electronic Intifada - Vous pouvez consulter cet article à :
https://electronicintifada.net/blog...
Traduction : Info-Palestine.eu - Lotfallah


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.