7 avril 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Israël protège les meurtriers de la famille Dawabsha

samedi 12 septembre 2015 - 09h:56

Ali Abunimah

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Il y a quelques jours, j’ai envoyé le message qui suit : « Soit Israël sait déjà qui a assassiné la famille Dawabsha et protège les criminels, soit il ne fait aucun effort pour les trouver. C’est l’un ou l’autre. »

JPEG - 77.4 ko
7 septembre 2015 - Une jeune palestinienne écrit un message sur un mur dans la maison des Dawabsha, détruite par les bombes incendiaires dans le village de Douma en Cisjordanie occupée – Photo : APA/Shadi Hatem

C’était le jour après que Riham Dawabsha est décédée des blessures provoquées par la terrible attaque incendiaire de sa maison familiale qui a tué son fils âgé de 18 mois, Ali Dawabsha, dans le village de Douma en Cisjordanie sous occupation.

Le père du garçon, Saad, est mort de ses blessures en août, et le frère de Ali, Ahmed âgé de 4 ans et lui aussi gravement brûlé, reste le seul survivant.

Le comportement d’Israël s’est avéré tristement prévisible...

Haaretz a rapporté aujourd’hui que, selon le ministre israélien de la défense Moshe Yaalon, « les services israéliens savent qui est responsable de l’attaque incendiaire criminelle qui a tué trois membres d’une famille palestinienne il y a deux mois, mais ils ont choisi d’empêcher tout recours juridique afin de protéger l’identité de leurs sources. »

Yaalon a fait ces remarques lors d’une réunion interne de responsables du parti du Likud auquel appartient le Premier ministre Benjamin Netanyahou.

Le ministre a plus tard a confirmé à Haaretz que les services israéliens de la défense « pensent savoir qui a effectué l’attaque terroriste, mais qu’il y a des difficultés à les soumettre à un procès. J’espère que nous trouverons les preuves nécessaires pour amener l’auteur [sic] de cette attaque haineuse devant la justice. »

Toujours selon Haaretz, Yaalon « a également noté que les auteurs appartiennent à un groupe d’extrémistes juifs qui a comme but d’augmenter la tension en Cisjordanie. Par conséquent, dit Yaalon, la décision a été prise de placer les suspects juifs en détention administrative, afin d’empêcher des attaques à l’avenir. »

Des témoins avaient vu les attaquants se sauver en direction de la colonie juive voisine de Maaleh Efraim après que la maison de Dawabsha ait été incendiée.

Trois colons juifs, Meir Ettinger, Mordechai Meyer et Eviatar Slonim, ont été incarcérés depuis l’attaque, mais sans être jugés, sur le soupçon d’avoir planifié et mené d’autres attaques violentes contre des Palestiniens. Mais on ne sait pas si l’un d’entre eux fait partie des suspects dont parle Yaalon.

Après l’attaque criminelle contre la famille Dawabsha et la forte condamnation internationale qui a suivi, Netanyahu s’était engagé à retrouver les tueurs.

Mais il n’a pas donné l’ordre à l’armée de mener le genre d’incursions destructrices à grande échelle comme il l’avait fait contre les Palestiniens après la capture et le meurtre de trois jeunes israéliens en Cisjordanie occupée en juin 2014.

A cette occasion, Israël avait commis deux assassinats ciblés contre deux Palestiniens qu’il soupçonnait d’être à l’origine de la capture, et infligé une punition collective à leurs familles en détruisant leurs maisons.

Qui sont ces meurtriers qu’Israël protège ?

L’excuse présentée par Yaalon selon quoi les autorités israéliennes n’ont pas annoncé l’arrestation des suspects de l’assassinat de la famille Dawabsha « pour protèger l’identité de leurs sources, » semble très peu crédible.

Pourquoi des « sources » qui auraient aidé à appréhender les meutriers devraient-elles être protégées ? Et de qui ? Et pourquoi Israël avec sa puissante armée et ses services de « sécurité » au courant de tout ne pourrait-il fournir cette protection ?

Si ces « sources » sont du Shin Bet, l’agence interne de renseignements d’Israël, pourquoi ne peuvent-elles pas témoigner de façon anonyme comme elles le font fréquemment contre des Palestiniens ? Et même si Israël s’inquiète de révéler leurs identités, pourquoi cela est-il plus important que les vies des Palestiniens ?

Les propos de Yaalon sont en réalité une nouvelle démonstration de l’impunité systématique dont bénéficient les soldats et les colons lors des attaques qu’ils commettent contre des Palestiniens.

Ce ne serait également pas la première fois que des colons échappent à la justice après avoir brûlé vif des Palestiniens.

Les colons, comme l’armée, sont une extension de l’Etat colonialiste israélien qui toujours protège ses agents et qui glorifie ses terroristes et partisans du nettoyage ethnique.

JPEG - 5.1 ko

* Ali Abunimah est l’auteur de The Battle for Justice in Palestine. Il a contribué à The Goldstone Report : The Legacy of the Landmark Investigation of the Gaza Conflict. Il est le cofondateur de la publication en ligne The Electronic Intifada et consultant politique auprès de Al-Shabaka, The Palestinian Policy Network.

Du même auteur :

- « Tel Aviv beach » à Paris : le crime récompensé - 11 août 2014
- Le gouvernement grec approfondit la collaboration militaire et criminelle avec l’Etat sioniste - 10 août 2015
- La résistance palestinienne avait le chef d’état-major israélien dans sa ligne de mire ! (Vidéo) - 24 juillet 2015
- Les syndicats palestiniens appellent au boycott international de l’Histadrut - 19 juillet 2015
- Une Église américaine vote à une très forte majorité le désinvestissement vis-à-vis de l’occupation israélienne - 3 juillet 2015
- L’investissement étranger en Israël a chuté de moitié depuis le massacre de Gaza - 1e juillet 2015
- Les mensonges de la firme Orange pour justifier sa complicité dans les crimes de guerre d’Israël - 17 juin 2015
- Comment Orange a collaboré au massacre dans Gaza - 11 avril 2015

Lire également :

- Massacre de la famille Dawabsheh : les Palestiniens appellent à un « Jour de Colère » - 8 septembre 2015
- Riham Dawabsha, la maman du petit Ali brûlé vif à Douma, est morte des suites de ses blessures - 7 septembre 2015
- A la rencontre de la famille Dawabsheh - 27 août 2015
- Saad Dawabsha a succombé à ses blessures - 9 août 2015
- La violence des colons est partie intégrante de la société et de la politique israéliennes - 7 août 2015
- L’assassinat par Israël du bébé Ali Dawabshah : un communiqué du mouvement Hamas - 4 août 2015
- Le petit Ali Dawabsheh est mort bien trop tôt - 3 août 2015
- Meurtre d’un bébé palestinien : complicité et justice - 2 août 2015

10 septembre 2015 – The Electronic Intifada – Vous pouvez consulter cet aricle à :
https://electronicintifada.net/blog... – Traduction : Info-Palestine.eu - Lotfallah


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.