8 août 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Beit Jala : résistance populaire contre le Mur d’apartheid

lundi 24 août 2015 - 06h:51

Ma’an News

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Des centaines de Palestiniens ont participé à une marche dimanche afin de protester contre la relance des travaux sur le Mur israélien d’apartheid à travers la ville à majorité chrétienne de Beit Jala, près de Bethlehem.

JPEG - 114.9 ko
Les manifestants ont démantelé une porte et une partie des barbelés posés par l’armée d’occupation - Photo : Ma’anImages

Selon les témoins, ce sont près de 500 habitants de Beit Jala, issus des deux communautés religieuses chrétienne et musulmane, qui ont participé à la manifestation.

Les protestataires ont retiré une porte et une partie d’une barrière de barbelés que les forces israéliennes d’occupation ont récemment installées pour empêcher les habitants de la ville d’accéder à leurs terres.

Les forces d’occupation ont répondu en tirant des grenades de gaz lacrymogène vers les manifestants, faisant souffrir des douzaines d’entre eux d’une inhalation excessive de gaz.

Le maire de Beit Jala, Nicola Khamis, a déclaré que les protestations ont démarré quand les excavatrices israéliennes ont commencé à niveler la terre le long de l’itinéraire prévu pour le Mur d’apartheid, lequel coupe directement la ville de ses terres.

Khamis a dit aussi que les initiatives de protestation visaient « à montrer au monde entier que nous avons le droit d’objecter et de défendre notre terre. »

Il y a une opposition très ferme de la communauté palestinienne locale aux plans israéliens de construction du Mur d’apartheid à travers Beit Jala et la vallée de Cremisan qui jouxte la ville.

Le cas a recueilli une attention particulière quand il a été constaté que le Mur devait séparer le monastère de Cremisan du couvent et des vignobles voisins.

Il devrait également séparer de leurs oliveraies les Palestiniens du village chrétien voisin de Beit Jala.

La Cour suprême israélienne avait ordonné en avril que les travaux s’arrêtent et que les autorités d’occupation considèrent des itinéraires alternatifs.

Cependant, en juillet la cour a renversé sa décision, statuant que l’interdiction précédente faisait seulement référence à une superficie de quelques centaines de mètres à côté du monastère.

Lundi dernier, les bulldozers israéliens ont commencé à déraciner les oliviers à l’est du couvent et du monastère.

Les missions de l’Union Européenne à Jérusalem et Ramallah ont indiqué qu’elles « étaient préoccupées » par le début des travaux de construction du Mur dans Cremisan, notant que celui-ci affectera directement les moyens de subsistance de 58 familles.

Israël a commencé à construire le Mur d’apartheid avec des murs en béton, des barrières et des barbelés à l’intérieur de la Cisjordanie occupée en 2002, au moment de la seconde Intifada palestinienne, prétextant que cette barrière était cruciale pour la sécurité.

La Cour Internationale de Justice a jugé en 2004 que la construction du Mur était illégale et a demandé, avec l’Assemblée Générale des Nations Unies, qu’il soit démantelé.

Quand ce Mur sera terminé, ses 85% auront été établis à l’intérieur de la Cisjordanie et auront de fait annexé environ 13% supplémentaires de la Cisjordanie, selon l’Institut de Recherche Appliquée de Jérusalem.

23 août 2015 - Ma’an News - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.maannews.com/Content.asp...
Traduction : Info-Palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.