8 août 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

La résistance palestinienne avait le chef d’état-major israélien dans sa ligne de mire ! (Vidéo)

vendredi 24 juillet 2015 - 11h:45

Ali Abunimah

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Ce clip vidéo publié hier par l’aile militaire du Hamas montre selon le groupe, que Benny Gantz, alors chef d’état-major de l’armée israélienne, s’était retrouvé dans la ligne de mire de ses combattants il y a un an.

Gantz et d’autres officiers supérieurs israéliens sont vus faisant une tournée dans une zone située près de la clôture servant de frontière avec Gaza au cours de l’agression israélienne de l’été dernier.

Le clip est extrait d’une vidéo plus longue diffusée par les Brigades Izzedin al-Qassam, décrivant une opération l’année durant laquelle ses combattants, infiltrés depuis Gaza vers ce qui est Israël aujourd’hui, ont attaqué un avant-poste militaire et pris en embuscade une patrouille, tuant au moins deux soldats israéliens et en blessant plusieurs autres.

Il est difficile de comprendre pourquoi les combattants du Hamas n’ont pas cherché à éliminer Gantz à cette occasion. Il se peut qu’ils ne disposaient pas des bonnes armes, ou d’autres raisons opérationnelles. Mais une enquête indépendante du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies traitant de l’assaut sur Gaza, note que les combattants d’al-Qassam ont apparemment essayé de cibler Gantz lors d’autres visites dans les zones limitrophes.

La vidéo plus longue, ci-dessous, est appelée Derrière les lignes : Abu Mutaibiq.

Cette vidéo de 35 minutes, en arabe, nous montre du point de vue des combattants palestiniens, une attaque le 19 juillet 2014 contre une installation militaire des forces d’occupation près de Kissufim, du côté israélien de la clôture avec Gaza, .

Cette vidéo intègre des témoignages personnels de certains des participants - leurs noms ne sont pas donnés - et une reconstitution réaliste et parfois très impressionnante des scènes de combat. Toutes les reconstitutions sont étiquetées comme telles, donc il n’y a pas à les confondre avec des images réelles, comme celle qui concernent Gantz.

Selon la vidéo, un groupe de neuf combattants des Brigades al-Qassam se sont infiltrés derrière les lignes israéliennes via des tunnels.

Leur cible était une installation - qu’ils appellent « Abu Mutaibiq » - qui abritait du matériel de surveillance et de communication de l’armée israélienne. Les neuf combattants se sont répartis en trois groupes, l’un pour la démolition et deux pour assurer la sécurité et engager l’ennemi.

En plus de saboter l’équipement israélien, les hommes sont ensuite restés cachés pendant six heures, montant une embuscade pour une patrouille militaire israélienne.

La reconstitution montre les combattants qui attaquent la patrouille avec des grenades propulsées. Ils engagent alors en combat rapproché dans lequel le Hamas affirme avoir tué un total de huit soldats israéliens, détruit deux véhicules et endommagé un troisième. Les Palestiniens se sont également saisi de deux fusils d’assaut israéliens.

Toutefois, selon Israël, ce ne seraient que deux de ses hommes qui ont été tués. L’un d’eux, le major Amotz Greenberg, était un officier réserviste de haut rang.

Les Palestiniens disent avoir perdu deux de leurs combattants : Ahmad Nathmi Saada a été tué dans le combat rapproché et Hasan al-Khamisi a été tué dans une frappe israélienne après que les combattants soient retournés à Gaza. Un troisième combattant a été blessé, selon la vidéo.

Donner un visage aux combattants

La vidéo est remarquable pour plusieurs raisons. Elle montre qu’un an après l’agression israélienne sur Gaza, l’aile militaire du Hamas maintient sa stratégie de communication publique adoptée pendant la guerre.

Sa stratégie de médias et de communication sur les réseaux sociaux a été essentielle pour rallier un soutien palestinien et plus largement au niveau régional. Il dépeint la résistance palestinienne comme une force hautement qualifiée, capable de faire face efficacement à Israël en utilisant des tactiques très élaborées et des stratégies innovantes pour combler un vaste déficit militaire en équipement et en technologie.

Après moins de 24 heures, le clip Derrière les lignes a déjà été visionné plus de 120 000 fois sur YouTube et a reçu une large couverture dans les médias de langue arabe.

Les groupes de la résistance palestinienne sont nécessairement secrets, donc cette vidéo vise également à mettre un visage sur certains des combattants qui se sont engagés dans la bataille contre Israël.

Dans les scènes en introduction, par exemple, la vidéo montre un combattant se préparant pour la bataille, endossant sa tenue de combat, disant ses prières et parlant avec sa famille au moment de se séparer. Il dit se sentir privilégié et chanceux d’avoir été choisi pour une si difficile mission.

Beaucoup de moyens ont été mis dans la production, et les scènes de bataille, complétées avec des cascades et des effets spéciaux, sont tout à fait réalistes.

Les tunnels

Les tunnels étaient en effet la grande surprise stratégique durant l’assaut israélien long de 51 jours. Les combattants palestiniens ont été en mesure de les utiliser de nombreuses fois pour effectuer des opérations derrière les lignes ennemies.

La propagande israélienne, reprise fidèlement dans la déclaration de Jodi Rudoren de The New York Times, a présenté ces derniers comme des « tunnels terroristes » dont le but était d’attaquer les jardins d’enfants et les salons israéliens...

Ce fut aussi la justification qu’Israël a présentée pour son attaque au sol massive dans la bande de Gaza, assassinant plus de 2200 civils et commettant plusieurs massacres notoires, dont l’un dans le quartier de Shujaiya dans la ville de Gaza, il y a un an aujourd’hui.

Mais l’enquête indépendante publiée en juin par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a conclu que « les tunnels ont été uniquement utilisés pour mener des attaques contre les positions de l’IDF [armée israélienne] à proximité de la ligne verte, qui sont des cibles militaires légitimes. »

L’opération Abu Mutaibiq présentée dans la vidéo respecte ce schéma. En effet, dans son communiqué de presse sur l’opération de l’année dernière, les Brigades al-Qassam déclaraient que leurs combattants auraient eu l’occasion d’attaquer les « colonies » israéliennes dans la même zone, mais qu’ils avaient choisi de ne pas le faire.

Selon l’enquête des Nations Unies, 2251 Palestiniens, dans leur grande majorité des civils, ont été tués durant l’assaut israélien. Environ 70 Israéliens ont été tués, tous étant des soldats à l’exclusion de 6.

Message à Israël

La vidéo vise sans doute aussi à envoyer un message à Israël. Le clip le plus court - montrant le chef d’état-major Benny Gantz - semble calculé pour attirer l’attention des médias israéliens, qui lui ont en effet donné une couverture importante.

Un autre élément choquant pour Israël est de découvrir l’aisance avec laquelle les combattants palestiniens se sont apparemment déplacés derrière les lignes israéliennes. La vidéo comprend, par exemple, des images de surveillance israélienne nous montrant les combattants palestiniens qui ont mené l’attaque, s’en retournant à Gaza sans entraves.

L’objectif peut être d’envoyer un message psychologique à Israël que ses militaires, y compris ses officiers de haut rang, restent vulnérables face aux forces palestiniennes, lesquelles restent intactes et prêtes à nouveau à se battre un an après l’assaut.

JPEG - 5.1 ko

* Ali Abunimah est l’auteur de The Battle for Justice in Palestine. Il a contribué à The Goldstone Report : The Legacy of the Landmark Investigation of the Gaza Conflict. Il est le cofondateur de la publication en ligne The Electronic Intifada et consultant politique auprès de Al-Shabaka, The Palestinian Policy Network.

Du même auteur :

- Les syndicats palestiniens appellent au boycott international de l’Histadrut - 19 juillet 2015
- Une Église américaine vote à une très forte majorité le désinvestissement vis-à-vis de l’occupation israélienne - 3 juillet 2015
- L’investissement étranger en Israël a chuté de moitié depuis le massacre de Gaza - 1e juillet 2015
- Les mensonges de la firme Orange pour justifier sa complicité dans les crimes de guerre d’Israël - 17 juin 2015
- Comment Orange a collaboré au massacre dans Gaza - 11 avril 2015
- Khalida Jarrar, députée palestinienne, kidnappée et incarcérée par l’armée d’occupation - 7 avril 2015
- Un « Patriot Act » à la française ? - 16 janvier 2015
- Les dirigeants sionistes font leur beurre de l’instabilité, de la violence et du racisme - 6 janvier 2015
- Panique au Cinemed 2014 pour cause de collaboration avec l’apartheid - 31 octobre 2014
- La reconnaissance de la Palestine par la Suède ? Un pétard mouillé... - 11 octobre 2014
- Chronique d’une défaite annoncée - 23 juillet 2014
- France : le MAE alerte les sociétés françaises sur les risques encourus à commercer avec les colonies israéliennes en Palestine occupée - 26 juin 2014
- Des policiers palestiniens attaquent une équipe CNN et tabassent des mères de prisonniers à Hébron - 22 juin 2014

20 juillet 2015 - The Electronic Intifada - Vous pouvez consulter cet article à :
https://electronicintifada.net/blog...
Traduction : Info-Palestine.eu - Lotfallah


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.