8 août 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Manifestation à Al-Aqsa : liberté pour le prisonnier en grève de la faim, Cheik Khader Adnan !

samedi 27 juin 2015 - 22h:01

Ma’an News

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Des centaines de Palestiniens ont défilé sur l’Esplanade de la mosquée d’Al-Aqsa vendredi pour manifester leur soutien à Khader Adnan, alors que le prisonnier palestinien a dépassé son cinquante-troisième jour de la grève de la faim.

JPEG - 111.7 ko
Photo : MaanImages

Portant des banderoles avec des portraits d’Adnan, les manifestants ont marché vers le Dôme du Rocher tout en réclamant sa libération immédiate.

On pouvait lire sur une bannière : « Liberté pour le prisonnier en grève de la faim, Cheik Khader Adnan. »

Des dizaines de milliers de Palestiniens étaient présent sur l’Esplanade des mosquées pour marquer le deuxième vendredi du mois saint du Ramadan, l’occupant israélien ayant momentanément allégé les habituelles lourdes restrictions à l’accès au lieu saint de Jérusalem-est à partir de la Cisjordanie.

Adnan, âgé de 37 ans, a commencé sa grève de la faim il y a presque deux mois pour protester contre la pratique israélienne de la détention administrative, sous laquelle les Palestiniens peuvent être emprisonnés sans accusation ou procès pendant des mois ou des années.

Adnan a été kidnappé en juillet de l’année dernière et condamné à la détention administrative pour la 10ème fois de sa vie.

C’est la seconde fois qu’Adnan est en grève de la faim pour protester contre cette pratique. Il a suivi une grève de la faim longue de 66 jours en 2012 – la plus longue jamais suivie par un Palestinien dans une prison israélienne.

Au cours des derniers jours, cependant, sa santé s’est gravement détériorée, le Comité International de la Croix Rouge déclarant ce lundi que sa vie était « en très grand risque. »

Son avocat, Jawad Bolous, a déclaré à Ma’an ce vendredi qu’il espérait toujours pouvoir négocier un accord avec les autorités pénitentiaires israéliennes pour mettre fin à la grève de la faim d’Adnan, mais en ajoutant que les médecins craignaient que la santé d’Adnan ne se dégrade brutalement et que cela n’entraîne une « mort immédiate. »

Bolous a encore ajouté : « Chaque heure, chaque minute, chaque seconde empire son état. »

Menaces du Jihad islamique

Le mouvement du Jihad islamique — auquel Adnan est affilié – a publié un communiqué ce vendredi disant que si Adnan meurt dans une prison israélienne, l’accord de cessez-le-feu qui a mis fin à la guerre dévastatrice de l’été dernier à Gaza serait en grand risque d’être rompu.

Le dirigeant du mouvement Khalid al-Batsh a déclaré lors d’un sit-in de soutien à Adnan : « Nous n’accepterons pas que nos fils meurent à l’intérieur des prisons lors d’une grève la faim, tandis que nos ennemis demeurent impunis. »

Al-Batsh a ajouté que le mouvement « ne reviendra pas sur ses décisions : si Khader Adnan meurt le cessez-le-feu ne survivra pas. »

Il a invité l’Autorité Palestinienne et l’Egypte à agir de toute urgence pour sauver la vie d’Adnan et il a aussi invité la communauté internationale à exercer une forte pression sur Israël.

Adnan a indiqué qu’il continuera sa grève jusqu’à ce qu’Israël accepte de le libérer ou de publier des accusations contre lui.

En plus de protester contre la détention administrative, Adnan a également écrit dans une lettre ouverte le mois dernier qu’il espérait que sa grève empêcherait Israël de remettre en cause les libérations de prisonniers grévistes de la faim dans le passé, et qui ont été arrêtés à nouveau par les forces d’occupation.

En 2012, il a accepté de terminer sa grève de la faim avec 2000 prisonniers palestiniens qui s’étaient joints à sa grève, après qu’Israël ait accepté de réfréner sa pratique de la détention administrative et d’améliorer la situation des détenus dans les prisons.

En dépit de l’accord israélien, environ 500 Palestiniens sont actuellement incarcérés sous le régime de la détention administrative sur un total de presque 6000 Palestiniens qui croupissent dans les prisons israéliennes.

Sur le même thème :

- Khader Adnan : un symbole de la résistance palestinienne - 26 juin 2015
- Il faut sauver la vie de Khader Adnan, en grève de la faim depuis 50 jours dans les prisons israéliennes - 23 juin 2015
- 48e jour de grève de la faim : allons-nous laisser mourir Khader Adnan ? - 22 juin 2015
- Khader Adnan : « Plus ils me torturent, plus fort et déterminé je suis ! » - 18 juin 2015
- Résistance non-populaire : Khader Adnan dans une seconde grève de la faim depuis le 6 mai - 14 juin 2015
- Khader Adnan : un combat pour la liberté - 10 juin 2015
- 850 000 Palestiniens ont été emprisonnés en Israël depuis 1967 - 7 juin 2015
- Les prisonniers palestiniens en Israël décident de recourir à la grève de la faim - 6 juin 2015
- Khader Adnan, à nouveau en grève de la faim dans une prison israélienne - 24 mai 2015
- Victoire partielle du gréviste de la faim Khader Adnan - 25 février 2012
- Sauvons Khader Adnan, en grève de la faim depuis le 17 décembre - 10 février 2012

26 juin 2015 – Ma’an News – Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.maannews.com/Content.asp...
Traduction : Info-palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.