8 août 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

En l’espace de deux jours, l’Italie a porté secours en mer à près de 7000 réfugiés

mardi 5 mai 2015 - 11h:12

Al-Jazeera

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Au moins 6771 personnes ont été sauvées en mer Méditerranée, au large des côtes libyennes, au cours des dernières 48 heures, atteignant les ports italiens.

Les navires de secours italiens ont ramené des milliers de migrants vers les ports du sud du pays, alors que les abris bondés en Sicile et sur le continent ont du mal à fournir de la place pour eux.

En l’espace de trois jours, du vendredi 1e au dimanche 3 mai, 6771 réfugiés ont été secourus en mer au nord de la Libye, alors qu’ils étaient dans des canots pneumatiques surchargés et des bateaux de pêche de fortune envoyés par des réseaux de contrebande, a déclaré la garde côtière libyenne ce lundi.

Dix corps ont été retrouvés le dimanche, dans des bateaux ou dans la mer.

Une mer calme et des températures douces ont poussé à la hausse ce trafic d’êtres humains - tout comme cela s’était produit le mois dernier quand près de 6000 migrants ont été secourus pendant quelques jours de beau temps.

Stephanie Dekker d’Al-Jazeera, rapporte du port de Pozzallo, sur l’île de la Sicile, alors que les bateaux ont accosté et que la plupart des occupants n’ont pas encore débarqués.

« On nous dit qu’il y a un contrôle rigoureuse un par un par des médecins de façon à vérifier que les gens ne portent pas de maladies transmissibles, » dit-elle.

L’Italie n’a pas encore publié le nombre total d’arrivées de migrants en avril, mais le flot incessant des migrants de cette année est en voie de dépasser le nombre de 170 000 migrants secourus en mer par l’Italie en 2014.

La flambée des arrivées fait que les mairies des villes portuaires italiennes et les organisations caritatives se bousculent pour trouver des lits pour les migrants.

Le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, a déclaré que les promesses faites lors du sommet de l’UE le mois dernier devaient être honorées.

« Le sommet de l’UE a finalement confirmé le caractère européen de la question des migrants en Méditerranée, mais maintenant nous avons besoin de mesures concrètes, » a déclaré Gentiloni au commissaire européen pour les migrations, Dimitris Avramopoulos, dans une conversation téléphonique, rapporte le ministère des Affaires étrangères.

« Un appel d’urgence européen ne peut pas continuer à avoir seulement des réponses italiennes. »

Le Ministre de l’Intérieur Angelino Alfano a visité l’île italienne de Sicile lundi, discutant avec les autorités locales aux prises avec la question des moyens pour mettre à l’abri le nombre croissant de migrants.

Certains politiciens basés dans le nord de l’Italie, quant à eux, ont juré que leurs régions ne prendraient aucun des migrants venus de la mer Méditerranée.

Le gouverneur de la Lombardie, basée à Milan, s’est engagé à ne prendre aucun des migrants.

« S’il n’y a un quelconque financement disponible, il devrait être dépensé pour nos citoyens et non pour les migrants clandestins, » a déclaré le gouverneur Roberto Maroni, cité par l’agence de nouvelles italienne ANSA.

Le chancelier autrichien a appelé à un quota à l’échelle européenne pour accueillir les personnes venues des des côtes méridionales de l’Europe.

On estime que 800 migrants se sont noyés le mois dernier lorsque leur bateau a chaviré au large de la Libye, avec des centaines d’entre eux enfermés dans la cale par les contrebandiers. Après cela, l’Union européenne a tenu un sommet d’urgence et a accepté de contribuer à plus de bateaux et d’avions de patrouille pour participer aux efforts de sauvetage en Méditerranée.

Pendant ce temps, les autorités égyptiennes ont déclaré que trois personnes sont mortes quand un bateau de migrants tentant de rejoindre la Grèce a sombré au large de ses côtes. Elles ont dit que 31 personnes ont été secourues.

4 mai 2015 - Al-Jazeera - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.aljazeera.com/news/2015/...
Traduction : Info-Palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.