1er juillet 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Ni ‘Charlie’… ni un autre que soi-même… et c’est déjà bien suffisant !

lundi 12 janvier 2015 - 10h:27

Daniel Vanhove

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


A l’instant de lâcher sur la toile un papier (ci-dessous) à propos des conséquences dramatiques du manque de Justice dans nos sociétés et dans le monde, est survenue la tuerie dans les locaux de Charlie-Hebdo. J’ai donc choisi de surseoir à sa diffusion, me demandant si c’était bien le sujet du moment. J’ai attendu. Observé. Écouté… beaucoup d’amalgames.

JPEG - 27.6 ko
L’embargo appliqué durant des années sur l’Irak a fait plonger la population dans un océan de pauvreté, faisant mourir des centaines de milliers d’enfants - Photo : Jean-Luc Mège

Puis, j’y suis revenu, me disant que oui, décidément, c’est bien le sujet… pour qui sait canaliser ses émotions que cet acte odieux aura provoquées, et peut établir les liens entre ceci et cela.

Bien sûr que la plupart d’entre nous sommes K.O. Bien sûr que les mots seront toujours trop faibles pour exprimer l’horreur d’une telle agression. Pour exprimer la peine et la douleur. Pour crier le dégoût face à l’ignominie et l’imbécilité d’actes que rien ne justifie ! Il n’y a pas que le nombre de victimes, ni leurs noms, il y a aussi le symbole qu’ils représentent. Et dès lors, ce ne sont pas que les familles, les amis, la presse qui sont en deuil. Ni la France, ni l’Europe… mais une fois encore, la « démocratie » dans l’une de ses valeurs les plus essentielles.

Maintenant, cela suffit-il à l’engouement généralisé dont on peut raisonnablement se demander si les victimes elles-mêmes l’auraient approuvé ?... Je ne partageais pas la ligne rédactionnelle de Charlie-Hebdo, loin s’en faut ! Et n’irai pas clamer « Je suis Charlie » comme je ne suis pas allé brailler que j’étais Américain après le 11 septembre 2001, et n’irais pas hurler que je suis Zemmour, Houellebecq ou Finkielkraut si parfois ces derniers devaient subir quelque agression. Cependant, rien ne justifiera jamais l’usage de la violence et des armes à l’encontre de civils innocents. RIEN ! JAMAIS !... Mais aussi, NULLE PART !!

Par ailleurs, premier enseignement : les médias auraient pu commencer par nous informer de TOUTES les victimes de ce drame, et non les hiérarchiser et ne parler que des figures les plus connues. De la même manière, il faudrait vraiment apprendre à ne pas oublier les évènements souvent tragiques qui font le quotidien de nos semblables. Ni avoir la mémoire sélective pour ne retenir que ce qui nous arrange et nous convient. En oubliant ce qui nous concernerait moins, et dont d’autres paient le prix fort chaque jour. Anonymes qui peuplent nos « faits divers » mais essuient la plupart du temps notre indifférence quand ce ne sont pas nos attaques de toutes les sortes : verbales, écrites, armées…

Ainsi p.ex., comment oublier ces 600 000 enfants irakiens, morts d’un embargo dont les EU clamaient que c’était le prix à payer pour la défense de nos « valeurs ». 600 000 enfants ! De quelles « valeurs » s’agit-il donc… qui autorise la loi du plus fort à décimer ainsi des populations entières dont tant d’enfants !? Que l’on songe à l’Irak, à l’Afghanistan, à la Syrie, au Liban, à la Libye, au Yémen, à la Palestine… – et où certains rêvent d’y ajouter l’Iran – tous pays dont les populations sont littéralement décimées, assassinées par millions sous nos yeux pour la soi-disant défense de nos « valeurs » ! Ou faudrait-il plutôt parler de la défense de nos « intérêts » ?...

Loin de moi l’idée d’innocenter les meurtriers qui ont opéré dans les locaux de Charlie-Hebdo, ni d’en faire des victimes… mais sont-ils seuls responsables de ce type de barbarie ? Cela nous arrangerait bien, sans doute. Et c’est tellement commode… Mais, n’est-ce pas un peu simple sinon simpliste ? Et ne faudrait-il pas se poser d’autres questions ? P.ex. à qui profite ces crimes ? Aux musulmans ? Certainement pas. Ils en sont les premières victimes, une fois de plus ! Et aussi : comment se fait-il que tant d’armes de guerre circulent si aisément ? Ce commerce profite-t-il aux musulmans ou à ceux qui les fabriquent et sont les mêmes qui sont patrons d’une presse soi-disant « libre » !? Et encore, comment se fait-il que des jeunes gens se radicalisent au point d’en arriver à l’irrémédiable ? Quelles sont les carences de nos Etats incapables d’intégrer comme n’importe quel citoyen une partie de sa jeunesse ?

N’y a-t-il pas dans nos multiples décisions politiques erronées les germes de ce qui nous revient tôt ou tard en pleine figure ? Derrière les appels pressants à « l’unité nationale », depuis combien de temps ces hypocrites qui d’un coup défilent ensemble, ne se sont-ils pas surpassés les uns les autres, tant à droite qu’à gauche, dans un racisme de plus en plus rampant, masqué, insidieux, pour stigmatiser par lois et décrets la population arabo-musulmane de nos pays européens, relayés en cela par des médias nauséeux aux ordres de ces mêmes patrons, complices du grand capital !? Et enfin, pourquoi donc des unités spéciales des forces de police, surarmées et en surnombre, ne se limitent-elles pas à tirer dans les jambes des criminels au lieu de les liquider et ne plus pouvoir en tirer aucune information ?

Fiers et forts de nos certitudes et de nos technologies mortifères, absolument convaincus de notre supériorité en tous points, pense-t-on vraiment que l’on peut frapper indéfiniment sans la crainte de répliques, des populations humiliées, méprisées, et brutalisées ? Jusqu’à les détruire impunément ? Pense-t-on vraiment que nos alliances et nos guerres abjectes resteront sans réaction de la part de quelques individus rendus fous par la vision de leurs proches, de leurs pays, de leurs cultures saccagées, dévastées, ruinées depuis des décennies sans que cela ne s’arrête et dans l’injustice la plus totale ? Si c’est le cas, l’on se trompe lourdement, et il suffirait d’inverser les rôles pendant un moment pour imaginer quelles pourraient être nos réactions face à tant de saccages, de persécutions, d’inégalités à notre encontre…

Il me paraît dès lors urgent de revoir de fond en comble nos politiques tant intérieures qu’extérieures… sous peine que cette tuerie, qui n’est pas la première, ne soit la suite d’une série dont personne à ce jour ne peut prédire ni l’ampleur, ni la fin… Et pour ma part, aujourd’hui, au lieu de dire, ‘je suis Charlie’, j’aurais tendance à dire ‘je suis musulman’ !

* Daniel Vanhove est Observateur civil et membre du Mouvement Citoyen Palestine

Il a publié aux Ed. Marco Pietteur - coll. Oser Dire :

- Si vous détruisez nos maisons, vous ne détruirez pas nos âmes - 2004
- La Démocratie mensonge - 2008

Du même auteur :

- L’UE ?... cauchemar de ses citoyens ! - 13 décembre 2014
- L’info israélienne et ses relais, ou la nausée garantie… - 23 novembre 2014
- Au-delà des apparences, la Palestine balaiera l’entité sioniste ! - 4 novembre 2014
- Sombre semaine dans une France de plus en plus méprisante… - 28 septembre 2014
- La résistance palestinienne… quel exemple ! - 30 août 2014
- Décapitation ou drones et missiles : à vous de choisir… - 28 août 2014
- Tôt ou tard, l’effondrement de l’État israélien - 24 août 2014
- L’écrasante responsabilité européenne dans la Nakba palestinienne - 6 août 2014
- Ces autorités des pays de l’UE qui importent elles-mêmes les conflits du P-O - 27 juillet 2014

10 janvier 2015 - Communiqué par l’auteur


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.