DERNIERE MISE A JOUR : mercredi 25 mai 2016 - 15h:33

Mohamed Al-Daif, le cauchemar de l’armée d’occupation

samedi 2 août 2014 - 21h:03

Qassem Qassem

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Mohamed al-Daif était l’invité d’honneur mardi dans les maisons de Gaza et d’ailleurs. Le « Fantôme, » comme les médias israéliens l’appellent, est apparu avec sa voix calme et son ton assuré pour confirmer dans un enregistrement audio de moins de 4 minutes qu’« il n’y aura aucun cessez-le-feu à moins que l’agression ne cesse et que le siège ne soit levé. »

JPEG - 40.8 ko
Combattants des Brigades al-Qassam, lors des funérailles de Ahmed Jabaari, le 22 novembre 2012 - Photo : Marco Longari

Son dernier enregistrement audio remontait à la fin de le la Bataille Al-Furqan (nommée opération Cast Lead par les Israéliens) en 2008. A cette occasion, le Général du Hamas avait indiqué que la Résistance émergerait de cette bataille victorieuse et renforcée.

Mais qui donc est Daif ?

Son vrai nom est Mohammed Diab Ibrahim al-Masri, raccourci en Mohamed al-Daif. Il est né dans la ville de Khan Younis au sud de Gaza en 1965 dans une famille pauvre et son père travaillait comme tapissier. Son rang est commandant général des Brigades d’Izzedine Al-Qassam, l’aile militaire de Hamas. Il est également connu sous le nom d’Abu Khaled, ou surnommé le Fantôme, ou le Général du Hamas.

Israël a de tout temps tenté d’assassiner le Fantôme qui les hante depuis des années.

Daif est un des faucons des Brigades Al-Qassam. Il ne croit pas aux négociations et ne pense pas que des entretiens de paix conduiront la Palestine à la liberté. Pour lui, la résistance est la réponse. Il déteste les régimes Arabes, sachant bien que eux non plus ne libéreront la Palestine. Il est persuadé qu’il faut forger une alliance avec l’Iran et le Hezbollah au Liban et avec quiconque veut fournir des armes à la Résistance en Palestine des. Il ne nie pas le rôle de l’Iran dans l’armement des Brigades Al-Qassam. On rapporte qu’il aurait dit que c’était là le « devoir de la nation musulmane. »

Le Général du Hamas a survécu à quatre tentatives d’assassinat, l’une d’entre elles lui a coûté un oeil et des brûlures au visage et l’a laissé en partie paralysé. Daif était le cerveau des guerres précédentes que les Brigades al-Qassam ont dû mener contre l’occupation israélienne. Dans les périodes plus calmes, le Fantôme a travaillé à renforcer la Résistance, l’armant et la formant.

Après un silence de 6 années, Daif a réapparu par un enregistrement audio court et adressé au peuple palestinien, à Israël et à quiconque négocie pour un cessez-le-feu, que ce soit l’Autorité Palestinienne, l’Egypte ou même le bureau politique de sa propre organisation.

Il a présenté les conditions de la Résistance, affirmant à nouveau que la guerre continuera jusqu’à ce que le siège imposé à Gaza soit levé. Il a également précisé que la Résistance a fait le choix « d’affronter et de tuer les militaires et les soldats d’élite d’Israël plutôt que d’attaquer les civils dans les villages voisins. »

Dans cette déclaration, Daif a présenté une nouvelle phase opérationnelle pour les Brigades Al-Qassam, signalant qu’elles ne s’appuieront pas sur des opérations suicide comme c’était le cas en 1996 quand il avait lui-même planifié des opérations suicide en représailles de l’assassinat de Yahya Ayyash (responsable des Brigades Al-Qassam en Cisjordanie).

Un des amis d’Abu Khaled est Mahmoud Al-Zahhar, le dirigeant du Hamas qui s’est occupé de lui personnellement quand sa voiture a été visée. Et une des personnes les plus proches de lui était le martyr Ahmed Al-Jaabari, l’adjoint et le bras droit de Daif.

Personne ne sait à quoi Daif ressemble. Il n’y a eu aucune photo récente de lui. Daif a à bon escient, évité toute photo en raison de sa défiguration et pour empêcher Israël de les exploiter contre des partisans de la Résistance. Ceux qui le connaissent disent qu’il « apparaît de temps à autre en privé. Il n’est pas complètement paralysé, il peut se tenir debout et marcher mais pour faire de courtes distances. » Quant à sa vie privée, c’est un mystère complet, même pour ceux du Hamas. Certains dans l’organisation disent : « On ne sait même pas si Abu Khaled est marié ou pas. »

Israël a toujours cherché à assassiner le Fantôme qui les hante depuis des années. Hier, le ministre des finances israélien qui est aussi le dirigeant du parti Il y a un futur, Yair Lapid, s’est voué à l’assassinat de Daif. Selon le site internet Times of Israël, Lapid a déclaré : « Daif se cache sous terre à Gaza depuis des semaines et c’est là qu’il restera, » ajoutant : « c’est parce c’est un homme mort. Tôt ou tard nous le trouverons et l’assassinerons. »

Et pour l’instant, l’histoire de Daif demeurera un secret. Nous ne saurons rien de l’homme qui a incrusté la peur au cœur d’Israël jusqu’à ce qu’il soit martyrisé. Les chefs de la Résistance restent mystérieux, leurs vrais visages restent méconnus, jusqu’au moment de leur martyre.

31 juillet 2014 – Al-Akhbar – Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.al-akhbar.com/conten...
Traduction : Info-Palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.