DERNIERE MISE A JOUR : jeudi 25 août 2016 - 07h:12

Les factions armées de Gaza se coordonnent pour répliquer aux attaques israéliennes

mercredi 9 juillet 2014 - 07h:06

Asmaa al-Ghoul

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


La situation dans la bande de Gaza s’est dangereusement aggravée, soulevant des inquiétudes sur un autre conflit majeur imminent. Huit Palestiniens ont été assassinés, six d’entre eux appartenant à l’aile militaire du Hamas les Brigades Izz ad-Din al-Qassam, et 10 ont été blessés suite à une série de frappes de l’aviation israélienne sur différents endroits dans la bande de Gaza, à la fin de la journée le 7 juillet et en début de matinée le 8 juillet.

JPEG - 155.6 ko
Des militants palestiniens des Brigades Al-Nasser brandissent des armes lors d’une conférence de presse dans la ville de Gaza, le 5 juillet 2014 - Photo : Reuters/Mohammed Salem

Au cours des derniers jours, des nouvelles ont circulé sur une communication indirecte entre le Caire et le Hamas pour mettre en place un accord de cessez-le-feu avec Israël dans la bande de Gaza. Mais un responsable du Hamas a confirmé à Al-Monitor sous couvert d’anonymat, qu’il n’y avait pas eu d’initiative égyptienne pour une trêve et que « l’Égypte a pris ses distances pour le moment. »

Dans des déclarations précédentes, les dirigeants du Hamas avaient posé la levée du blocus de Gaza comme une condition pour toute trêve à venir. Toutefois, cela n’a pas encore été concrétisé.

« Nous avons convenu avec les factions au cours d’une réunion qui s’est tenue il y a deux jours de ne pas lancer des missiles, mais 20 missiles sont lancés chaque jour. Par conséquent, il semble que certaines parties ont violé l’accord » , a déclaré le responsable du Hamas.

« Ces missiles provoquent sans doute une crise, mais Israël sait que le Hamas est le camp qui peut contrôler les évènements. Après l’assassinat d’un adolescent palestinien Mohammed Abu Khdeir, qui a été brûlé vif par les colons, la pression [israélienne] a augmenté. Donc, nous ne prêtons pas trop d’attention à ces missiles », a-t-il confirmé, ajoutant : « Le Hamas peut faire face à la guerre militairement en tant qu’organisation, et il en a les capacités. Il a développé ses forces de défense et dispose de plus de missiles. Il n’y aura peut-être pas de guerre, mais il n’y a pas d’initiatives pour résoudre cette escalade dans un avenir immédiat ».

Khaled al-Batsh, un chef de file du mouvement du Jihad islamique, a déclaré à Al-Monitor après la réunion des factions au siège du mouvement qu’il n’était pas d’accord avec le responsable du Hamas. Il a précisé que la réunion n’était pas pour que les factions acceptent la trêve, mais pour discuter de la crise des salaires et de l’échec à mettre en œuvre les dispositions de l’accord inter-palestinien de réconciliation.

« Le mouvement du Jihad islamique n’a pas revendiqué la responsabilité du lancement de missiles, et il existe un consensus général entre les factions dans la bande de Gaza. Mais il n’y a pas eu d’accord sur un cessez-le-feu à ce jour, et les factions ont le droit de se défendre contre les attaques israéliennes ininterrompues. Nous confirmons l’importance du rôle de l’Égypte et les efforts passés et futurs de l’Égypte pour soutenir la cause palestinienne. Les tensions actuelles nous poussent à réclamer un changement dans la relation entre le Hamas et l’Égypte, laquelle ne renoncera pas à son rôle historique pour arrêter l’agression israélienne » , a déclaré Batsh.

Le 6 juillet, l’armée israélienne a envoyé un message : « Plus de 150 roquettes de Gaza ont frappé Israël en moins d’un mois. »

Les tirs de roquettes à partir de Gaza ces derniers jours ont été en grande partie à l’initiative du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP), a déclaré son porte-parole Abu Jamal Al-Monitor. Il a ajouté que « les missiles du FPLP au cours des derniers jours ont rempli en partie leur fonction qui est de défendre le peuple et la terre. Ils ne constituent pas une forme de résistance réactive, plutôt une stratégique jusqu’à la fin de l’occupation .... Tout le monde sait que l’ennemi est largement devant nous sur le plan technologique. C’est pourquoi nous faisons preuve de grande prudence. Le plus souvent, nous lançons les missiles et laissons la place en l’espace de quelques secondes. »

« Nous rejetons la trêve ou toute collusion avec l’ennemi dans les conditions actuelles. Tout ce que nous avons entendu dans les deux derniers jours, c’est que l’ennemi voudrait une trêve. Nous n’avons donné aucun consentement écrit ou oral et nous ne chercherons pas de négociation directe ou indirecte dans ce contexte d’agression continue sur Jérusalem, Gaza et les villes de Cisjordanie. Toute trêve actuelle aurait pour effet d’isoler Gaza et de permettre à l’occupation de mettre tous ses moyens en Cisjordanie et de Jérusalem. Nous rejetons cette perspective », a-t-il dit.

En ce qui concerne la coordination sur le terrain, Abu Jamal a déclaré que le FPLP n’agissait pas indépendamment des autres factions.

Les Brigades Izz ad-Din al-Qassam ont organisé le 3 juillet une conférence de presse avec l’Agence de Nouvelles Shehab.

Interrogé sur la coordination entre les brigades armées, leur porte-parole Abou Abida a déclaré à Al-Monitor : « Bien sûr, nous ne sommes pas seuls. La résistance sous toutes ses formes est unie sur le terrain. Nous sommes d’accord avec les autres factions et il y a un haut niveau d’organisation entre nous. »

Interrogé sur sa position sur les missiles qui ont été lancés depuis la bande de Gaza, il a répondu : « L’occupation a violé la trêve, et vous pouvez entendre tous les bombardements, chaque jour. Les Brigades Izz ad-Din al-Qassam sont bien conscientes de la situation sur le terrain et elles mènent les combats de la façon dont elles l’entendent. Le peuple palestinien a le droit d’affronter l’occupation israélienne avec tous les moyens à sa disposition. Ce sont [les forces israéliennes] qui n’ont eu de cesse de rompre la trêve, et ce n’est pas nous ».

Les Comités de résistance populaire [CPR] ont également affirmé que les principaux groupes armés de Gaza agissaient de concert. Al-Monitor a rencontré Khaled al-Azbat, porte-parole des Brigades Nasser Salah al-Din des CPR : « Il n’y a pas de trêve ou d’initiative égyptienne. Il s’agit d’une grande conspiration contre la bande de Gaza, qui vise les dirigeants de premier rang de la résistance », a déclaré al-Azbat.

« Tant que se poursuivra l’agression israélienne contre la bande de Gaza et la Cisjordanie, il y aura une réponse organisée des factions, et elle n’a pas à être déclarée à l’avance, » a-t-il ajouté.

Il a également confirmé que « les ailes militaires suivent une approche unifiée. Les factions seront prêtes pour toute bataille à venir. Aucune réunion n’a été organisée pour arrêter les tirs de missiles ».

Alors que les organisations de la résistance palestinienne dans Gaza se préparent à la guerre, les habitants qui entendent les terrifiantes frappes israéliennes retiennent leur souffle à chaque fois qu’un missile israélien touche le sol. Ils pourraient être en mesure d’endurer une guerre, mais ils ne le souhaitent vraiment pas.

JPEG - 5.3 ko

* Asma al-Ghoul est journaliste et écrivain, du camp de réfugiés de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

De la même auteure :

- Face à l’offensive israélienne, la résistance ne restera pas inactive - 4 juillet 201
- La FIFA surveillera les violations israéliennes contre le football palestinien - 25 juin 2013
- Les malades atteints du SIDA dans la bande de Gaza, face à l’isolement et l’humiliation - 20 mai 2014
- Les ruines de l’aéroport de Gaza, vestiges d’une triste histoire - 12 février 2014
- Gaza : l’UNRWA en difficulté alors que la pauvreté augmente - 11 février 2014
- Le renseignement israélien fait du chantage sur les malades palestiniens pour en faire des mouchards - 10 février 2014
- La lutte des ex-détenus palestiniens pour vivre hors de prison - 7 février 2014
- A Gaza, le café est un rituel de chagrin et de créativité - 24 janvier 2014
- Gaza : la réaction des Palestiniens face à la violente répression en Egypte - 24 août 2013
- L’Aïd apporte sa joie aux enfants assiégés de Gaza - 19 octobre 2013
- Récolte des olives en dépit des menaces sur les frontières de Gaza - 30 octobre 2013
- Tamarod à Gaza - 10 novembre 2013
- Récoltes des olives en dépit des menaces israéliennes sur les frontières de Gaza - 30 octobre 2013
- L’Aïd apporte sa joie aux enfants assiégés de Gaza - 19 octobre 2013

7 juillet 2014 - Al-Monitror - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.al-monitor.com/pulse/ori...
Traduction : Info-Palestine.eu - Al-Mukhtar


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.