3 décembre 2016 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

L’autopsie confirme que Mohammed Abu Khdeir a été brûlé vif par ses meurtriers

samedi 5 juillet 2014 - 13h:53

Middle East Eye

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Un haut responsable palestinien a déclaré que l’autopsie du corps du jeune Mohammed Abu Khdeir, âgé de 16 ans, révèle qu’il a été brûlé vif par ses ravisseurs.

JPEG - 100.4 ko
Des milliers de personnes ont accompagné la dépouille de Mohamed Abou Khdeir, 16 ans, dans une marée de drapeaux palestiniens, à son domicile de Chouafat avant de se rendre au cimetière - Photo : Reuters/Finbarr O’Reilly

Un rapport d’autopsie préliminaire montre que l’adolescent palestinien assassiné dans ce qui a toute l’apparence d’un meurtre de vengeance commis par des colons juifs, a été brûlé vif par ses ravisseurs, a déclaré un haut responsable palestinien vendredi soir.

Le procureur général Muhammad Abd al-Ghani Uweili a déclaré à l’Agence de Nouvelles Ma’an que l’autopsie de Mohammed Abu Khdeir montrait de la suie dans les poumons et les voies respiratoires de la victime, ce qui indique qu’il était vivant et respirait pendant qu’il était brûlé vif.

Les nouvelles de l’autopsie et une nouvelle salve de roquettes que des combattants de Gaza ont lancé vers Israël samedi ont succédé à une journée d’affrontements le vendredi entre Palestiniens et policiers israéliens, avant et après les funérailles chargées d’émotion de l’adolescent palestinien dans le quartier de Shuafa à Jérusalem-Est.

Des combats sporadiques ont continué dans la nuit à Jérusalem-Est et se sont propagés à d’autres villes, selon le Times d’Israël.

Autour de la ville centrale de Qalansuwa, des manifestants arabes en colère ont arrêté la circulation, attaquant des conducteurs juifs et incendiant leurs voitures, a rapporté la radio publique.

La route de la ville dans le quartier du Triangle près de la frontière avec la Cisjordanie occupée, est restée fermée ce samedi tandis que des manifestations sporadiques continuaient, a indiqué la police de l’occupation.

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a condamné les protestations des Arabes israéliens.

« C’est bien que la police ait arrêté les Arabes qui se sont révoltés hier [dans le nord d’Israël], » écrit-il sur sa page Facebook.

« Nous attendons maintenant du système judiciaire qu’il fasse aussi sa part du travail de manière décisive et qu’il délivre par des peines sévères, un message clair à ceux qui bénéficient de la citoyenneté israélienne et agissent comme des terroristes. »

Il a également ajouté que les manifestants « n’appartiennent pas à l’État d’Israël - et que leur place est en prison. »

Ses remarques ont été condamnés par le responsable du parti Meretz, Zahava Galon, qui l’a accusé « d’attiser la haine entre les citoyens juifs et arabes d’Israël et, ce faisant, de renforcer les flammes du racisme et du nationalisme », selon Haaretz.

Des rapports et photos ont également été diffusés samedi sur l’arrestation du cousin de Abu Khdeir, Tariq Abu Khdeir, après qu’il ait été violemment battu par des policiers israéliens masqués jeudi soir, également dans le quartier de Shuafat.

Le jeune américano-palestinien, âgé de 15 ans, originaire de Tamp, en Floride, étai en visite dans le quartier, selon The Electronic Intifada. Une audience est prévue ce dimanche pour l’adolescent, détenu sans inculpation et à qui un traitement médical a été refusé, selon sa famille et le groupe de défense des prisonniers Addameer

Funérailles chargées d’émotion

Vendredi, des milliers de Palestiniens ont pris part aux funérailles de Mohammed Abu Khdeir.

Aux cris de « avec notre sang et notre âme nous nous sacrifierons pour le martyr, » la foule en deuil a accompagné son corps enveloppé à travers le quartier de Shuafat, agitant des drapeaux et envahissant les rues étroites.

Avant et après que Abu Khdeir ait été inhumé dans un cimetière local, des Palestiniens se sont affrontés avec la police israéliennes à proximité du cortège et ailleurs dans Jérusalem-Est sous occupation.

Des milliers de policiers de l’occupation ont été déployés pour faire face à une extension de la révolte.

C’était la troisième journée consécutive de violences depuis qu’Abu Khdeir a été kidnappé et retrouvé mort mercredi dans ce qui est très probablement un acte vengeance pour l’enlèvement et le meurtre le mois dernier de trois adolescents israéliens.

Les Palestiniens ont jeté des pierres en direction des policiers qui ont répondu avec « des moyens anti-émeutes », selon le porte-parole de la police israélienne qui a ajouté que 13 policiers auraient été légèrement blessés.

Le Croissant-Rouge a déclaré que 62 Palestiniens ont été blessés dans les affrontements, l’un d’eux par un tir à balle réelle.

Les funérailles de l’adolescent ont coïncidé avec les premières prières du vendredi du mois sacré du Ramadan.

Malgré ce jour spécial, seulement 8000 fidèles ont pu participer à la prière d’Al-Aqsa dans le complexe de la mosquée de Jérusalem. L’année dernière, il y avait 80 000 fidèles dans ce lieu le même jour.

Les funérailles ont eu lieu un jour plus tard que prévu après que le corps de l’adolescent ait été livré aux médecins-légistes pour réaliser une autopsie.

[Soucieuse d’innocenter les colons] la police israélienne prétend que le motif de l’assassinat d’Abou Khdeir n’est pas encore clair.

Efforts pour une trêve avec Gaza

Pendant ce temps, les commandants militaires attendaient de voir si une série de déclarations faites par les dirigeants israéliens promettant de « répondre avec calme » mettrait un terme à la dernière flambée de violence à la frontière avec la bande de Gaza.

Le Hamas a déclaré que des efforts étaient faits avec les médiateurs égyptiens pour parvenir à une trêve après une semaine de tirs de roquettes sur le sud d’Israël et des frappes aériennes de l’armée d’occupation contre la bande de Gaza. On ne sait pas quels sont les groupes ou les individus dans la bande de Gaza qui ont lancé des roquettes.

« Des efforts égyptiens sont en cours pour revenir au calme dans la bande de Gaza, mais aucun accord n’a encore été conclu », a déclaré un responsable du Hamas.

Un autre responsable du Hamas, Bassem Naim, a déclaré à l’AFP : « Le Hamas n’est pas intéressé par une escalade ou la guerre dans la bande de Gaza, mais en même temps il ne nous est pas possible de garder le silence face à l’agression permanente contre la bande de Gaza et la Cisjordanie. »

L’armée israélienne d’occupation a signalé qu’au moins 14 projectiles ont été tirés sur Israël depuis vendredi matin, l’un d’eux tombant dans la bande de Gaza et trois autres étant interceptés par le système de défense Dôme de Fer sur le sud d’Israël.

Le vendredi soir, les avions de guerre israéliens ont attaqué « trois cibles du Hamas » dans le sud de la bande de Gaza après des « tirs de roquettes constant sur le sud d’Israël », a indiqué l’armée d’occupation.

Des sources médicales à Gaza ont rapporté que personne n’a été blessé dans l’attaque, mais un responsable médical a dit de son côté qu’un agriculteur de Gaza était dans un état grave après avoir été abattu par des soldats israéliens près de la barrière frontalière.

Israël a menacé le Hamas jeudi en exigeant la fin des tirs de roquettes à partir de Gaza, et a envoyé des renforts de l’armée à la frontière.

Mais il a également offert de faire baisser la tension si le mouvement islamiste faisait de même.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que si « les tirs cessent [vers les colonies juives] ... nos opérations cesseront aussi », mais si les attaques sur le sud d’Israël continuent, « les troupes de renfort sur place agiront avec force. »

5 juillet 2014 - Middle East Eye - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.middleeasteye.net/news/o...
Traduction : Info-Palestine.eu - Claude Zurbach


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.