DERNIERE MISE A JOUR : samedi 23 juillet 2016 - 07h:47

Des policiers palestiniens attaquent une équipe CNN et tabassent des mères de prisonniers à Hébron

dimanche 22 juin 2014 - 10h:42

Ali Abunimah

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


A Hébron, les policiers de l’Autorité Palestinienne s’en sont pris violemment à une marche de soutien aux prisonniers politiques grévistes de la faim dans les geôles israéliennes.

JPEG - 73.8 ko
Manifestants palestiniens confrontés aux flics d’Abbas lors d’un rassemblement à Hébron le 20 juin, en solidarité avec les grévistes de la faim dans les prisons israéliennes - Photo : APA/Mamoun Wazwaz

Ce vendredi les forces de police de l’AP s’en sont pris violemment aux mères et aux épouses de prisonniers palestiniens grévistes de la faim, dans la ville d’Hébron en Cisjordanie sous occupation.

Elles ont également attaqué une équipe de CNN, brisant leur caméra. Lama Khater, écrivaine, a déclaré à Wattan-TV dans une interview vidéo que les gens s’étaient rassemblés à la mosquée après les prières du vendredi pour soutenir les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes et pour protester contre la violente offensive israélienne contre Hébron ces derniers jours.

« Nous avons été surpris par le grand nombre d’uniformes de différentes sections des forces de l’Autorité Palestinienne » dit Lama Khater.

« Dès que la marche a démarré, bien que les personnes ne soient pas très nombreuses, après seulement quelques mètres, ils ont commencé à attaquer les hommes et les femmes et à les tabasser. Un certain nombre de jeunes gens ont été arrêtés, des caméras ont été fracassées et des téléphones mobiles confisqués » ajoute-telle.

Quelque 125 prisonniers politiques palestiniens sont toujours en grève de la faim dans les prisons israéliennes, protestant contre leur détention sans inculpation ni procès.

Safa Abou Hussein, l’épouse du prisonnier Said Abou Hussein, raconte : « Des femmes officiers de police nous ont attaquées sauvagement avec des matraques, blessant ma fille de 1 an et m’infligeant des contusions. Un grand nombre de forces de sécurité palestiniennes nous ont battus, nous et les jeunes participants, et nous ont empêchés de porter des banderoles et des drapeaux ».

Lama Khater a confirmé à Wattan-TV que Safa Abou Hussein a été battue, de même que la mère du prisonnier Tarik Deis et des dizaines d’autres.

(photo) : La mère du prisonnier Mazen al-Natshe a été traumatisée par la brutalité de la police de l’AP.

La mère âgée du prisonnier Mazen al-Natshe, interrogée par Wattan-TV, a exprimé le choc qu’elle a ressenti devant l’événement : « Nous étions venues dire ue nous voulons nos hommes, nous voulons nos prisonniers qui sont restés 58 jours sans nourriture » a-t-elle dit.

« Nous pensions qu’ils seraient avec nous, mais au lieu de cela, ils sont arrivés pour nous matraquer » dit Israa Karama, participant au rassemblement, à propos des forces de l’AP. « Nous ne voulons pas qu’ils soient avec nous, mais au minimum il ne faut pas qu’ils soient contre nous ».

Cette vidéo sur téléphone mobile postée sur YouTube montre les participants au rassemblement essayant d’avancer dans la rue et repoussés par les forces de l’AP en tenues anti-émeutes :

Les forces de sécurité de l’AP sont financées et entraînées sous les auspices de l’Union Européenne et des Etats-Unis.

Une caméra brisée pour CNN

Le reporter vétéran Ben Wedeman a twitté : "la police de l’AP a attaqué l’équipe de CNN à Hébron, caméra brisée".

Il a posté sur Twitter une photo de son cameraman avec la caméra brisée.

L’agence de presse Ma’an cite un journaliste anonyme qui affirme que « des journalistes ont été empêchés de prendre des photos de la marche. »

Opération coup-de-poing conjointe Israël-AP

Cette dernière attaque contre des Palestiniens et des journalistes succède à des brutalités similaires à Ramallah le 11 juin dernier.

Elle se produit après plus d’une semaine d’attaques militaires israéliennes en Cisjordanie. Agissant en coordination avec l’Autorité Palestinienne, les forces israéliennes ont tué deux Palestiniens, arrêté plus de 300 personnes et saccagé des centaines de domiciles et d’organisations sociales et éducatives.

Israël prétend que l’offensive vise à localiser trois colons qui ont disparu le 12 juin, mais en réalité les autorités israéliennes se sont lancées dans une répression à grande échelle qui est un châtiment collectif.

JPEG - 5.1 ko

* Ali Abunimah est l’auteur de « One Country, A Bold Proposal to End the Israeli-Palestinian Impasse ». Il a contribué à « The Goldstone Report : The Legacy of the Landmark Investigation of the Gaza Conflict ». Il est le cofondateur de la publication en ligne « The Electronic Intifada » et consultant politique auprès de « Al-Shabaka, The Palestinian Policy Network ».

Du même auteur :

- Le crime récompensé : Israël élu à la direction de la Commission de décolonisation de l’ONU - 20 juin 2014
- CNN a filmé un des assassins des deux jeunes Palestiniens (vidéo) - 23 mai 2014
- Les Pink Floyd aux Rolling Stones : « Ne jouez pas pour l’Apartheid ! » - 22 décembre 2012
- Un nouvel accord de réconciliation « mort-né » - 3 mai 2014
- Le CRIF condamné pour diffamation - 17 avril 2014
- Mahmoud Abbas s’oppose au boycott d’Israël - 16 décembre 2013
- La direction d’Al Jazeera ordonne le retrait d’un article de Joseph Massad, dans un acte de censure pro-Israël - puis, le remet - 26 mai 2013
- Un soldat israélien diffuse une photo Instagram troublante d’un enfant dans la ligne de mire de son fusil - 18 février 2013
- Pourquoi la marque « Yes to Carrots » tente-t-elle de dissimuler ses liens avec Israël ? - 5 janvier 2013
- Touché par la campagne de boycott, Véolia se retire d’un important appel d’offres à Londres - 22 décembre 2012

20 juin2014 - Electronic Intifada - Vous pouvez consulter cet article à :
http://electronicintifada.net/blogs...
Traduction : Info-Palestine.eu - AMM


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.