DERNIERE MISE A JOUR : mardi 31 mai 2016 - 07h:26

Mekorot est partie prenante dans l’occupation israélienne

jeudi 26 décembre 2013 - 06h:16

Thirsting for Justice

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Mekorot est activement impliqué dans la gestion et la poursuite de l’occupation israélienne : aperçu des principaux éléments de cette implication.

JPEG - 50.9 ko
"L’apartheid de l’eau" : Mekorot est accusé d’organiser la discrimination vis-à-vis des Palestiniens dans l’accès à l’eau.

Mekorot est la compagnies nationale des eaux d’Israël, qui fournit 90 % de l’eau potable et 80 % de ses besoins en eau. C’est une entreprise publique.

Mekorot opère non seulement à l’intérieur des frontières d’avant 1967 internationalement reconnues (autrement dit la Ligne Verte), mais aussi dans les Territoires Palestiniens Occupés (TPO). C’est le pouvoir exécutif israélien en matière d’eau dans les TPO. A Jérusalem-Est et dans d’autres parties de la Cisjordanie occupée, Mekorot fournir l’eau des colonies. Il fournit aussi une part substantielle de l’eau consommée par les Palestiniens, empêchés de développer leur propre réseau d’eau.

Résultat : Mekorot est activement impliqué dans l’orientation et le maintien de l’occupation israélienne. Voici un aperçu des principaux éléments de cette implication :

1. Mekorot profite du contrôle israélien sur un marché palestinien captif sous occupation.

L’entreprise fournit pratiquement la moitié de l’eau domestique consommée par les communautés palestiniennes en Cisjordanie, c’est le plus gros fournisseur d’eau exclusif dans les TPO. Le contrôle par Mekorot du marché de l’eau palestinien a été formalisé et légitimé par les Accords d’Oslo, qui contraignent l’Autorité Palestinienne (AP) à acheter l’eau extraite du sol palestinien par la compagnie israélienne.

Les Accords d’Oslo empêchent les Palestiniens de développer leur propre secteur d’extraction et de traitement de l’eau et éliminent la possibilité pour eux d’acheter de l’eau aux pays voisins ou aux corporations internationales. Cela a instauré un état de dépendance dont Mekorot tire profit.

2. Mekorot exploite les bassins d’eau palestiniens, approvisionne les colonies et transfère l’eau palestinienne à travers la Ligne Verte

En 1982 l’infrastructure cisjordanienne des eaux contrôlée par l’armée israélienne a été remise à Mekorot pour le montant symbolique de 1 shekel (NIS). Depuis, la compagnie fonctionne comme le bras exécutif du gouvernement israélien pour les questions d’eau dans les TPO, et elle gère un réseau hydraulique qui est relié au réseau national israélien. Aux termes des Accords d’Oslo, la compagnie a le droit d’extraire jusqu’à 80 % de la Nappe aquifère Montagneuse [des Monts Carmel jusqu’au sud de Beersheva], seul bassin d’eau souterraine dans les Territoires Occupés, pour l’utiliser en Israël même et dans les colonies israéliennes de toute la Cisjordanie.

3. 70 % de l’eau attribuée aux colonies dans la Vallée du Jourdain occupée a pour origine des forages de Mekorot.

La compagnie est le principal, et dans beaucoup de cas le seul fournisseur de l’eau domestique et agricole utilisée dans les colonies israéliennes en Cisjordanie, et en particulier dans la Vallée du Jourdain. Mekorot s’occupe également de fournir l’eau aux base militaires israéliennes dans les TPO.

4. Mekorot permet une production agricole extensive dans des colonies israéliennes illégales.

En 2008, 97,5 % de l’eau fournie aux colonies de la Vallée du Jourdain était réservée à l’usage agricole. La production agricole intensive dans les colonies israélienne illégales repose sur l’usage de l’eau et d’autres ressources naturelles de la terre palestinienne.

Les équipements hydrauliques installés par Mekorot ont permis le développement extensif de l’agriculture israélienne dans les TPO et contribue aux bénéfices engrangés par les colonies à partir des cultures et des exportations agricoles.

5. Mekorot fournit davantage d’eau aux colonies qu’aux communautés palestiniennes.

La consommation d’eau israélienne par habitant est plus de 5 fois supérieure à celle des Palestiniens de Cisjordanie : 350 litres par personne/par jour en Israël et plus de 400 litres par personne/par jour dans les colonies – à comparer aux 60 litres par Palestinien par jour en Cisjordanie.

On peut illustrer cette énorme disparité en comparant la situation entre communautés qui sont voisines. L’eau attribuée par personne dans la colonie de Ro’i (uniquement pour usage domestique) est d’environ 400 litres. Dans la communauté bédouine voisine de al-Hadidya, la consommation d’eau par personne s’élève à moins de 5 % de ce chiffre : 20 litres seulement.

La norme de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est de 100 litres par personne par jour.

Al-Hadidya n’est pas connecté à une fourniture d’eau régulière, alors qu’il est tout près d’une importante installation de pompage de Mekorot (Beka’ot 2). Cette iniquité dans la distribution d’eau entre colons et communautés palestiniennes contribue lourdement à une grave crise de l’eau dans certaines parties de la Cisjordanie.

6. Mekorot limite ses fournitures d’eau aux communautés palestiniennes pour approvisionner les colons.

En particulier pendant les sécheresses estivales, Mekorot réduit ou coupe temporairement la fourniture d’eau aux communautés palestiniennes tandis que les colons israéliens voisins continuent d’être approvisionnés sans restriction sur les quantités. Quelque 230.000 colons israéliens en Cisjordanie (à l’exclusion de Jérusalem-Est) profitent d’un flux d’eau tout au long de l’année.

En outre, les conduites connectant les communautés palestiniennes sont d’un diamètre plus petit, réduisant l’écoulement et la pression, contrairement aux conduites d’un diamètre normal pour les colonies israéliennes.

7. Mekorot applique des prix discriminatoires pour l’eau, faisant payer des tarifs plus élevés aux Palestiniens qu’aux Israéliens.

Le prix de base que Mekorot facture aux colons et à ses clients en Israël est de 1,8 NIS (shekels) le mètre cube, contre une moyenne de 2,5 NIS le mètre cube aux Palestiniens.

8. Le pompage extensif par Mekorot est en train de réduire la quantité d’eau des sources et des puits palestiniens.

La sur-extraction dans les TPO par Mekorot a réduit le rendement actuel de l’Aquifère Montagneux ainsi que les réserves futures et a causé une dégradation potentiellement grave de la qualité de l’eau fournie tant aux Israéliens qu’aux Palestiniens.

Cette extraction excessive a également pour conséquence une forte baisse de la quantité d’eau dans les sources palestiniennes de la Vallée du Jourdain.

9. La politique et les opérations de Mekorot ignorent la Ligne Verte.

Dans l’information qu’il fournit au public sur son site web, Mekorot présente une carte du Système National des Eaux, qui montre toutes les entreprises de la compagnie. La Ligne Verte ne figure pas sur cette carte, ce qui révèle que Mekorot traite Israël et les TPO comme un seul et même territoire.

Le communautés palestiniennes dans les TPO ne figurent pas non plus sur la carte de Mekorot, à deux exceptions près:Ramallah et Bethléem.

En somme, Mekorot développe et maintient un système d’eau qui renforce le contrôle israélien de la Cisjordanie, favorise les colons et fait fi des besoins basiques voire de la simple présence de la population palestinienne locale.

JPEG - 2.6 ko

[P.S. Mekorot viole droit international : voir :
http://www.lapresse.ca/internationa...]

22 décembre 2013 - thirstingforjustice.org - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.thirstingforjustice.org/...
Traduction : Info-Palestine.eu - Marie Meert


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.