DERNIERE MISE A JOUR : mardi 24 mai 2016 - 11h:06

Gaza, sans électricité et sous les inondations, subit les pires effets du blocus israélien

dimanche 15 décembre 2013 - 08h:00

Eva Bartlett - Ayman Qwaider

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


L’UNRWA [Office des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens] qualifie Gaza de « zone sinistrée », et demande la fin du blocus israélien.

JPEG - 45.8 ko
La bande de Gaza, territoire palestinien surpeuplé, déshérité et soumis à un blocus israélien, a subi des pluies torrentielles et de fortes inondations qui ont entraîné l’évacuation de milliers d’habitants

Dans un communiqué envoyé à l’agence Ma’an, le porte-parole de l’UNRWA, Chris Gunness a déclaré que la majeure partie de la bande de Gaza était maintenant une « zone sinistrée » et a appelé la communauté internationale à imposer le lever le du blocus israélien pour permettre aux secours d’accéder au territoire assiégé.

« Les grandes étendues du nord de la bande de Gaza sont une zone sinistrée avec de l’eau aussi loin que l’œil peut voir. Les zones autour de Jabalia sont devenues un immense lac avec deux mètres de hautes eaux engloutissant les maisons et faisant des milliers de sinistrés », dit le communiqué .

« Quatre mille travailleurs de l’UNRWA se battent contre les inondations et ont évacué des centaines de familles vers des installations des Nations Unies. Tous les préposés à l’entretien et à l’assainissement, les travailleurs sociaux et le personnel médical ont travaillé toute la nuit, 24 hrs sur 24, pour aider les plus vulnérables, les personnes âgées, les malades, les enfants et les femmes », poursuit le communiqué.

« Nous avons distribué cinq mille litres de carburant aux stations de pompage locales, mais la situation est désastreuse et avec les eaux de la crue, le risque de maladies d’origine hydrique ne peut qu’augmenter. C’est une situation terrible qui ne peut que s’aggraver », a-t-il ajouté , se référant aux importantes pénuries de carburant dans la bande de Gaza qui se sont considérablement aggravées au cours des derniers mois.

Chris Gunness a également souligné la nécessité de mettre fin au blocus de la bande de Gaza afin de permettre au territoire de sortir de la crise actuelle.

« Quand tout sera fini, la communauté internationale devra exercer une pression efficace pour mettre fin au blocus de Gaza, » dit-il .

« Toute communauté normale aurait déjà du mal à se remettre de cette catastrophe. Mais une communauté qui a été soumise à l’un des plus longs blocages dans l’histoire humaine, dont le système de santé publique a été détruit et où le risque de maladie était déjà monnaie courante, doit être libéré de ces contraintes provoquées par l’homme pour pouvoir faire face à l’impact d’une catastrophe naturelle de ce genre, » poursuit le communiqué.

JPEG - 73.1 ko
Photo : Ayman Qwaider

« Et bien sûr, ce sont les plus vulnérables, les femmes et les enfants, les personnes âgées qui vont payer le prix le plus élevé si l’on ne met pas fin au blocus. »

La bande de Gaza est actuellement dans un état d’urgence extrême en raison de conditions météorologiques sévères causées par un front de tempête inédit dans l’histoire, allant vers le sud en traversant le Levant.

Les pénuries de carburant depuis début novembre, ont provoqué lentement mais sûrement le blocage complet de la vie quotidienne dans la bande de Gaza. Les centrales électriques et les systèmes de pompage de l’eau sont obligées de fermer, coupant l’accès aux nécessités de base pour les habitants de Gaza.

L’unique centrale électrique de la bande de Gaza ne fonctionne plus depuis début novembre, lorsque l’usine a manqué de carburant diesel en raison du resserrement du blocus imposé il y a déjà sept ans par Israël, avec le soutien égyptien.

Jusqu’à juillet de cette année , les tunnels vers l’Égypte ont fourni une aide vitale pour le territoire malgré le blocus israélien très pénalisant. Le blocus a été mis en place depuis 2006, et il a limité les importations et les exportations et conduit à un déclin économique important et à une crise humanitaire à grande échelle.

Dans la dernière année, cependant, la situation s’était beaucoup améliorée car les tunnels vers l’Égypte avaient connu une commerce florissant après la révolution égyptienne.

Les responsables du secteur de l’énergie dans la bande de Gaza ont accusé l’Égypte d’avoir détruit ces derniers mois les nombreux tunnels reliant la bande de Gaza et l’Égypte. Ils ont blâmé aussi l’Autorité palestinienne dirigée par le Fatah, pour avoir imposé des taxes sur le carburant trop élevées pour les habitants du territoire assiégé.


Un témoignage de Ayman Qwaider

Au cours des 72 dernières heures, Gaza a subi des pluies glaciales et un vent sans précédent . En raison de ces conditions météorologiques critiques, un nombre considérable de familles de Gaza a été forcé de quitter leurs maisons à la recherche d’abris indiqués par les autorités locales dans la bande de Gaza. La pénurie de produits alimentaires a déjà rendu la vie quotidienne très difficile pour les familles de Gaza, et l’obscurité totale (à cause des pénuries en énergie) et le temps glacial ont un impact terrible sur la vie de tous les jours.

Dans différents quartiers de la ville de Gaza,ce sont déjà 137 familles qui ont été évacuées en raison des pluies diluviennes qui ont inondé leurs maisons .

Pour les 1,8 million d’habitants de la bande de Gaz, l’électricité n’a été disponible que pendant 4 heures au cours des 48 dernières heures, le pire de ce qui a été subi depuis le mois dernier quand la centrale solitaire a été éteinte en raison de la pénurie de carburant.

A écouter les gens dans les rues, Gaza n’a pas eu un tel mauvais temps depuis 20 ans. Toutefois, cette détérioration de la météo survient alors que Gaza souffre d’une grave pénurie en carburant, gaz de cuisine, et est sans électricité .

Près de 2 millions de personnes vivant dans la bande de Gaza sont laissées seules, dans ces terribles conditions. La communauté internationale a dénoncé la situation inhumaine dans la bande de Gaza au cours des 7 dernières années, mais aucune mesure n’a été prise pour soulager la souffrance des gens. Je transmets un appel des gens de Gaza à l’humanité de leurs semblables sur terre pour prendre des mesures sérieuses pour faire pression sur Israël afin de stopper ce blocus, et qu’enfin soit accordés aux habitants de Gaza leurs droits fondamentaux qui sont ceux de tous les humains.

14 décembre 2013 - In Gaza - Vous pouvez consulter cet article à :
http://ingaza.wordpress.com/2013/12...
Traduction : Info-Palestine.eu - Naguib


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.