DERNIERE MISE A JOUR : mercredi 21 septembre 2016 - 22h:59

Appel au boycott du Dr M. Barghouti : les checkpoints de l’occupation sont transformés en centres d’assassinats

vendredi 15 novembre 2013 - 07h:49

Dr Mustafa Barghouti

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Le député Mustafa Barghouti a lancé un appel pour organiser une campagne d’extension du mouvement de boycott et de sanctions contre Israël, et il a demandé à la Palestine de joindre immédiatement les organisations et les organisations des Nations-Unies, surtout la Cour pénale internationale, afin de poursuivre les criminels israéliens pour leurs crimes contre le peuple palestinien et leur terre.

JPEG - 105.6 ko
Dr Mustafa Barghouti
Photo : Lazar Simeonov




Ramallah : Le Dr Mustafa Barghouti, député du Parlement palestinien et secrétaire général d’Initiative Nationale Palestinienne, a déclaré samedi qu’Israël avait transformé ses checkpoints montés par l’armée dans les territoires occupés en barrières de mort et d’assassinat, aux portes des villes et villages dans les territoires palestiniens.

Barghouti a ensuite adressé ses condoléances aux familles des deux jeunes Palestiniens tués jeudi soir, Anas Fouad al-Atrash, 23 ans, et Jamal al-Din Awdeh, 20 ans. Les forces d’occupation, dit-il, ont tué ces deux jeunes de sang-froid. Al-Atrash, d’Hébron, a été abattu par les soldats de l’occupation israélienne au checkpoint Container, près de Bethléhem, prétendant qu’il aurait brandi un couteau devant l’un des soldats.

« Mes deux fils ont été stoppés par les soldats au checkpoint, et ils ont attendu d’être contrôlés. Puis les soldats sont venus jusqu’à leur voiture et ont ouvert la portière, mon fils a alors essayé de descendre, et là ils ont tiré sur lui, » a affirmé Fuad, le père d’Al-Atrash, dans un entretien avec l’AFP.

Jamal al-Din Awdeh, a été abattu la même nuit au checkpoint de Zaatara, au sud de Naplouse. Le jeune homme aurait, selon les soldats, tiré des feux d’artifice sur eux avant qu’ils ne l’abattent

Le Dr Barghouti a dit que les soldats israéliens choisissent leurs victimes parmi les citoyens qui empruntent les routes sous contrôle israélien qui morcellent les territoires palestiniens, et il a ajouté que la plus grande partie des Palestiniens en Cisjordanie tués depuis la Deuxième Intifada ont trouvé la mort dans des conditions et des circonstances similaires.

Le Dr Barghouti a insisté sur la gravité de ces crimes, des crimes qui font partie de l’occupation, des opérations de fouilles et de nettoyage, et des assassinats qui rendent les Palestiniens otages de la fantaisie des soldats israéliens, lesquels n’avancent que des raisons boiteuses pour accomplir leurs crimes.

Il a précisé que le nombre de martyrs tués par balles par les soldats de l’occupation sur les checkpoints, ou décédés car malades et empêchés de traverser le passage (qui meurent à cause du retard) est monté à 413, entre le début de la Deuxième Intifada en 2000 et aujourd’hui. Parmi ces morts, 32 bébés mort-nés dans le ventre de leur mère après que celle-ci a été empêchée d’aller à l’hôpital de l’autre côté du checkpoint.

Et d’ajouter que les meurtres d’al-Atrash et d’Awded ne sont pas sans rappeler ceux perpétrés par les soldats israéliens sur les checkpoints dans tous les territoires palestiniens occupés, et notamment d’Akram Badi Badr au checkpoint Zaim à Jérusalem-Est en 2012 et d’Ahmed Mahmoud Mousselmani au checkpoint Hamra en janvier 2011. En outre, les meurtres de Salem Mohammed Samoudi du village de Yamoun en Jénine au checkpoint Dotan, de Rashan Muhanna du village d’Atil et d’Hassan Zubaidi du camp de réfugiés de Balata au checkpoint Hambra entre Tubas et Jéricho en 2001, et de Shadi Matoor tué au checkpoint d’Halool au nord d’Hébron.

En conséquence de quoi le député Mustafa Barghouti a lancé un appel pour organiser une campagne d’extension du mouvement de boycott et de sanctions contre Israël, et il a demandé à la Palestine de joindre immédiatement les organisations et les organisations des Nations-Unies, surtout la Cour pénale internationale, afin de poursuivre les criminels israéliens pour leurs crimes contre le peuple palestinien et leur terre.

JPEG - 45.3 ko
Les soldats israéliens choisissent leurs victimes parmi les citoyens qui empruntent les routes sous leur contrôle.

9 novembre 2013 - The Palestine Monotor - traduction : Info-Palestine


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.