16 septembre 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Le prisonnier Akram Rikhawi risque de décéder à tout moment ... Appel pour sa libération

vendredi 6 juillet 2012 - 07h:58

Al-Akhbar

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Deux groupes de défense des droits de l’homme ont lancé un appel urgent pour la libération d’un prisonnier palestinien à son 85e jour grève de la faim dans une prison israélienne.

JPEG - 48.2 ko
Manifestation pour la libération d’Akram Rikhawi et Mahmoud al-Sarsak - Photo : APA/Nedal Eshtayah

Akram Rikhawi refuse toute nourriture depuis le 12 avril, protestant contre le refus d’Israël de le libérer en dépit de son mauvais état de santé de longue date. Akhram souffre de diabète et d’asthme.

Dans une déclaration conjointe, l’organisation des médecins pour les droits humains en Israël (PHR-Israel) et l’organisation pour la défense des prisonniers palestiniens Addameer, ont déclaré ce jeudi (5 juillet), un jour après qu’un médecin ait pu rendre visite au prisonnier, que la santé d’Akram Rikhawi se détériorait rapidement.

Le communiqué fait savoir que le médecin de PHR-Israel a constaté une « détérioration alarmante de l’asthme d’Akram », ajoutant qu’il pensait que l’on avait injecté à Akram « de très fortes doses de stéroïdes comme traitement, ce qui peut causer de graves et irréversibles dommages à long terme. »

« Akram a également signalé qu’il connaît de profonds vertiges, qu’il ne peut plus marcher et a même des difficultés à simplement rester debout. Fait encore plus troublant, Akram ne bénéficie d’aucune assistance à ce propos, le laissant vulnérable au risque de tomber, ce qui pourrait entraîner des blessures fatales en raison de son ostéoporose, » ajoute le communiqué.

Rikhawi avait été condamné à une peine de neuf ans sous l’accusation d’avoir aidé des kamikazes, une accusation qu’il aurait avoué après avoir été torturé.

Addameer a déclaré que lors de son interrogatoire, Rikhawi avait été déshabillé et placé dans une cellule avec des chiens pour lui faire peur et arracher n’importe quelle confession.

Le Palestinien, originaire de la ville de Rafah, exige sa libération anticipée en raison de son très mauvais état de santé.

En guise de punition pour sa grève de la faim, il a été isolé des autres prisonniers et a vu ses livres confisqués.

Les deux organisations de défense des droits ont demandé à Israël de libérer Rikhawi pour des raisons humanitaires et d’autoriser sa famille à lui rendre visite, tant qu’il est encore lucide.

Consultez également :

- 28 prisonniers palestiniens sont en grève de la faim illimitée - 29 juin 2012
- Deux Palestiniens en grève de la faim envoient leurs derniers signaux de détresse - 10 juin 2012
- Israël : un expert de l’ONU demande la libération de deux Palestiniens en détention arbitraire - 9 juin 2012
- Israël interdit à des médecins indépendants de visiter les grévistes de la faim - 1e juin 2012
- Israël viole l’accord avec les prisonniers palestiniens grévistes de la faim - 26 mai 2012

5 juillet 2012 - Al-Akhbar - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.al-akhbar.com/conten...Traduction : Info-Palestine.net


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.