7 avril 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Israël condamne Khader Adnan à mort

lundi 13 février 2012 - 21h:08

D’après Ma’an News

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Un tribunal militaire israélien a rejeté l’appel du prisonnier Adnan Khader, en grève de la faim, tandis que 23 personnes ont été blessées alors qu’elles manifestaient à proximité de la prison contre son maintien en détention.

JPEG - 22.5 ko
La police israélienne tire sur une manifestation devant la prison d’Ofer (Palestine occupée) où Khader Adnan est retenu prisonnier - Photo : Reuters/Mohamad Torokman

Le tribunal militaire israélien d’Ofer a rejeté l’appel d’Adnan contre ses quatre mois de détention administrative. Le dirigeant du Jihad islamique a refusé toute nourriture depuis 58 jours pour protester contre le traitement qui lui est imposé par les autorités israéliennes, et contre la pratique de la détention sans inculpation.

Son avocat Jawad Bulus a accusé la cour de ne pas prêter attention à la santé en détérioration d’Adnan.

Le Ministre de l’Autorité palestinienne pour les prisonniers, Qaraqe Issa, a dit à Ma’an que la décision démontre « un mépris flagrant pour la vie d’Adnan, le condamnant de manière efficace à mourir ».

Qadura Fares, responsable de la Société des Prisonniers a condamné la décision et a appelé les organisations internationales à intervenir pour sauver la vie du prisonnier.

L’Autorité Palestinienne est dans une course contre la montre et discute avec l’ONU, la Jordanie et d’autres pays pour sauver la vie d’Adnan, a déclaré Qaraqe. La décision du tribunal montre que la communication de l’AP avec Israël pour résoudre la crise a échoué, a-t-il ajouté.

Pendant ce temps des dizaines d’étudiants de l’Université de Birzeit à Ramallah se sont rassemblés devant la base militaire d’Ofer pour appeler à la libération d’Adnan.

Les forces israéliennes ont tiré des grenades lacrymogènes et des balles en acier enrobées de caoutchouc sur la foule, blessant 23 étudiants, a fait savoir un correspondant de Ma’an.

Adnan est dans un état critique

Des experts des questions de santé ont déclaré à Ma’an qu’après 58 jours sans nourriture, l’état d’Adnan était critique.

Nasser Munir, professeur de biochimie à l’Université de Birzeit a expliqué qu’une accumulation d’acides ferait qu’Adnan allait perdre la vue, provoquerait une insuffisance rénale puis le ferait plonger dans le coma.

Le Dr Amr al-Hussaini, spécialiste de la santé, a dit que le corps du prisonnier devenait vulnérable aux infection puisque son système immunitaire a perdu trop des protéines, tandis que le Dr Samir Radi, spécialiste en nutrition à l’université Al-Azhar, a prévenu que les muscles cardiaques d’Adnan pouvaient s’hypertrophier, conduisant à sa mort.

Une grève nationale de la faim

Un groupe de prisonniers a appelé dimanche à une grève de la faim nationale ce mercredi pour soutenir Adnan. L’Institution des Affaires des Prisonniers a exhorté les manifestants à se rassembler devant le siège du Croissant-Rouge international, à partir de 9 heures.

Des centaines de prisonniers dans les prisons israéliennes ont rejoint la grève de la faim, et des manifestants ont défilé en signe de solidarité en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, ainsi qu’aux Etats-Unis pour réclamer sa libération.

Le samedi, les forces israéliennes ont kidnappé quatre personnes lors d’une manifestation de soutien à Adnan dans la ville de Beit Ummar au sud de la Cisjordanie, et 16 Palestiniens ont été blessés lorsque les forces d’occupation ont brutalement réprimé une manifestation devant la prison d’Ofer.

Adnan a refusé toute nourriture depuis sa détention à Jénine le 17 décembre, au nord ouest de la Cisjordanie. Il s’agit de la plus longue grève de la faim entreprise par un prisonnier palestinien.

Adnan accuse l’administration pénitentiaire de l’avoir maltraité pendant les interrogatoires, et il proteste contre la pratique de la détention sans inculpation à l’encontre des Palestiniens.

Il y a 307 Palestiniens en détention administrative - détenus sans inculpation - dans les prisons israéliennes.

Le coordinateur spécial de l’ONU pour le soi-disant processus de paix au Moyen Orient a déclaré vendredi qu’il suivait l’affaire « avec préoccupation », quémandant à Israël « de faire tout ce qui est en son pouvoir pour préserver la santé du prisonnier et résoudre ce cas tout en respectant toutes les obligations légales en vertu du droit international ».

13 janvier 2012 - Ma’an News - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.maannews.net/eng/ViewDet...
Traduction : Info-Palestine.net


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.