DERNIERE MISE A JOUR : lundi 26 septembre 2016 - 09h:13

Veolia traite les eaux usées de la colonie Modi’in Illit

lundi 13 février 2012 - 07h:40

Adri Nieuwhof - The Electronic Intifada

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Une recherché récente montre que Veolia est impliquée dans des projets israéliens « nouveaux » dans la Cisjordanie occupée.

JPEG - 147.6 ko
Que fait Veolia à Jérusalem-Est et en Cisjordanie ?

Veolia Waters Israel fournit des services à la colonie illégale de Modi’in Illit alors que Veolia Transportation Israel exploite sept lignes de transport par bus -au lieu de quatre- qui traversent les terres palestiniennes.

Who Profits ? - un projet de recherche de la Coalition Israélienne des Femmes pour la Paix- a dévoilé des faits qui indiquent l’implication de Veolia dans les « nouveaux » projets d’occupation israéliens. Ces faits se trouvent dans le site web de la compagnie ainsi que dans les sites officiels israéliens et les rapports financiers. 

Dans son site web, Veolia Water Israel indique que son usine Avalon Treatment Plant traite les eaux usées de plusieurs communautés dont la colonie israélienne de Modi’in Illit. Celle-ci est située entre Jérusalem et Tel Aviv dans la Cisjordanie occupée. D’après « Who Profits », Veolia Water Israel est une filiale à part entière de Veolia Environnement.

Veolia exploite trois autres lignes de bus qui traversent la Cisjordanie occupée.

En Août dernier, j’ai écrit (hyperlink « reported ») que Veolia entretenait le silence à propos de deux lignes de bus desservant des colonies dans le Territoire Palestinien Occupé (TPO). Veolia avait diffusé aux U.S.A l’information qu’elle ne gérait aucun service de bus dans la Cisjordanie autre que les lignes bus lines 109 and 110. Cependant, Who Profits ? a découvert que Veolia gérait deux autres lignes de bus vers les colonies illégales dans les TPO. La ligne 7 dessert les trajets de Modi’in vers les colonies de Hashmonaim et K’far Ha Oranim. Veolia opère aussi le bus 19 qui relie le Modi’ in et la colonie Mevo Horon.

Une recherché récente par « Who Profits ? » révèle que Veolia gère aussi trois lignes de bus entre Bnei-Brak et Jérusalem qui traversent les TPO et disposent d’arrêts destinés aux colons. Fin novembre 2011,Veolia a obtenu un contrat pour opérer des lignes de bus au service de la communauté ultra-orthodoxe Haredim. Who Profits ? révèle ces faits dans un a document envoyé par mail le 25 décembre. ( Les arrêts de bus dans les TPO sont présentés dans la page web dans une liste qui comporte un lien pour chaque ligne de bus.)

La Bus line 422 passe à travers les TPO dans les jonctions de Mahar Ofer, Givat Zeev, Sderot-Golda Meir, Shefa Haim et Ohel Yehoshua à Jérusalem.

La Line 425 traverse les TPO dans les jonctions de Mahane Ofer, Givat Zeev, Sderot-Golda Meir et Sderot-Vaitzman à Jérusalem.
La Line 427 traverse les TPO dans la jonction de correspondance de Harel et dans l’arrêt de Sderot Vaitzman à Jérusalem.

Veolia présente dans son site en hébreu les lignes de bus qu’elle opère : 422, 425 et 427. En opérant ces lignes de bus, Veolia s’implique directement dans le maintien des colonies illégales dans les territoires palestiniens occupés.

Le Rail Léger de Jérusalem

Le projet du Jerusalem Light Rail a été conçu par les autorités israéliennes en vue de servir les besoins des colons dans les territoires palestiniens occupés. Ce rail léger permet un déplacement rapide vers Jérusalem-Ouest. Pourtant, les colonies dans les OPT ainsi que l’annexion de Jérusalem-Est sont illégaux au regard du Droit international. L’article 49 de la Quatrième Convention de Genève précise : « la puissance occupante ne pourra procéder à la déportation ou au transfert d’une partie de sa propre population civile dans le territoire occupé par elle. »

Cependant, le rail léger a été utilisé comme point de vente dans une publicité ( voir advertisement) pour un projet immobilier à Beit Hanina promu par le Fonds pour les Terres d’Israël. « Le projet est situé sur l’autoroute 60, tout près du rail léger et à 17 minutes à peine du centre-ville » dit l’affiche publicitaire. Cette affiche souligne l’importance du rail léger dans la colonisation de la Cisjordanie.

Le Fonds pour les Terres d’Israël (Israel Land Fund) vend des terres occupées afin que « tout Juif, quelle que soit le lieu où il réside, ait la possibilité d’obtenir une portion de la terre. Maison par maison, lot par lot, le Fonds pour les Terres d’Israël travaille afin de garantir que la terre d’Israël reste propriété du peuple juif pour toujours ». (Italiques de l’auteur)
La campagne mondiale “Derail Veolia et Alstom” appelle au boycott et au désinvestissement de Veolia pour sa complicité avec Israël dans ses violations du Droit International.

Veolia est engagé dans des contrats avec les autorités israéliennes qui l’impliquent dans le projet du Rail Léger, dans le déversement de déchets dans la Tovlan landfill dans la vallée du Jourdain , dans l’exploitation des lignes de bus israéliens dans la Cisjordanie et dans le traitement des eaux usées en faveur de la colonie Modi’in Illit.

La campagne « Déraillez Veolia et Alstom » va maintenir la pression sur ces deux compagnies jusqu’à ce qu’il ne leur soit plus possible de profiter de l’occupation et de la colonisation israélienne de la Palestine.

* Adri Nieuwhof est avocate, conseiller et défenseur des droits de l’homme, travaillant en Suisse.

De la même auteure :

- Le service israélien des prisons transfère Ameer Makhoul vers la prison de Megiddo - 20 octobre 2011
- Netanyahu durcit les conditions de vie des prisonniers politiques palestiniens - 15 août 2011
- La fin de l’impunité pour Israël ? Une interview de John Dugard - 15 octobre 2010
- Véolia essaie de blanchir le projet illégal de tramway à Jérusalem - 30 août 2010
- IKEA meuble l’occupation - 9 juillet 2010
- Ahava traduite en justice suite à la campagne de boycott menée contre elle - 21 juin 2010
- « Nous défendons notre culture » : une interview de Samir Joubran - 31 mars 2010
- Grâce aux pressions de la campagne de boycott, les institutions financières scandinaves se retirent d’Elbit - 20 février 2010
- Criminels de guerre israéliens : le filet se resserre... - 25 décembre 2009

Articles liés :

- Le Conseil syndical des transports londoniens rejoint la Campagne pour le déraillement de Veolia et Alstom - 7 décembre 2011
- Veolia toujours impliquée dans les violations israéliennes du droit international - 24 novembre 2011
- Pour cause de collaboration avec l’occupation, Alstom perd un contrat de 10 milliards $ en Arabie Saoudite - 27 octobre 2011
- Les étudiants de Cambridge ont voté pour briser un contrat avec Véolia - 25 octobre 2011
- Veolia paie la facture de ses violations des droits des Palestiniens - 29 août 2011
- Véolia, une cible majeure de la campagne de Boycott, est en crise financière - 10 août 2011
- Victoire BDS : Veolia contraint de revendre ses parts du tramway de Jérusalem - 25 octobre 2010
- Véolia essaie de blanchir le projet illégal de tramway à Jérusalem - 30 août 2010
- Le Conseil municipal de Swansea interdit de futurs contrats avec Veolia - 16 juillet 2010
- Plaidoyer pour le boycott d’Alstom et Veolia dans le Golfe - 20 novembre 2009
- Veolia toujours mêlée à l’occupation israélienne - 22 septembre 2009
- VICTOIRE ! Veolia abandonne le projet de tramway à Jérusalem sous les pressions politiques - 9 juin 2009
- Faire dérailler Véolia et Alstom - 13 mai 2009

2 février 2012 - The Electronic Intifada - Vous pouvez consulter cet article à :
http://electronicintifada.net/blogs...
Traduction : Info-Palestine.net - Najib Alaoui


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.