DERNIERE MISE A JOUR : mercredi 25 mai 2016 - 07h:08

Un matin de douleur et de deuil

samedi 16 avril 2011 - 21h:57

Sameeha Elwan

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


A l’aube de ce 15 avril pointe une journée familière ; un autre vendredi funèbre. Nous étions tous très angoissés et anxieux à la suite de l’enlèvement du militant italien « Vittorio ».

JPEG - 21.3 ko
Vittorio Arrigoni, entouré d’amis palestiniens, devant les ruines d’un immeuble bombardé par l’armée sioniste durant l’agression contre Gaza en décembre 2008-janvier 2009

Nous référant aux confirmations de quelques bons amis sur l’existence de signes prometteurs pour qu’il soit relâché dans la matinée, nous avions passé toute la nuit à attendre et à espérer que les premières lueurs du jour nous apportent les bonnes nouvelles de sa libération. Mais l’espoir céda sa place au désarroi, et ce matin attendu apporta avec lui affliction et deuil.

A vrai dire, vers 2h00, une première nouvelle, non confirmée, faisant état de son décès, nous est parvenue. Restés sans voix, perplexes et confus, nous avions su garder espoir en pensant qu’il s’agit d’une fausse alerte et que les médias allaient sûrement déclarer qu’il était encore en vie. Malheureusement, deux heures plus tard, la nouvelle venait d’être confirmée : Vittorio n’est plus.

Les Gazaouis ont tenu à organiser des funérailles en l’honneur du Vétéran Vittorio. Sur place, plusieurs personnes m’avaient demandé si je le connaissais personnellement. En fait, à l’instar de beaucoup de Palestiniens présents aujourd’hui, je n’avais pas rencontré Vittorio en personne. La première fois que je l’ai vu était à travers le documentaire « To shoot an Elephant », à l’occasion du premier anniversaire de la Nakba. Le documentaire ne m’avait pas laissé indifférente, j’étais emplie d’humilité et de respect en voyant le rôle joué par le Mouvement de Solidarité Internationale durant cette guerre.

Vittorio faisait partie, en effet, de cette poignée d’internationaux qui ont refusé de quitter la Bande de Gaza durant l’offensive israélienne de 2008-2009, en choisissant de rester dans un univers marqué par des bombardements constants afin d’apporter aide et secours aux Palestiniens blessés et de divulguer et diffuser la réalité de ce qui se passait dans la Bande.

Aujourd’hui encore, en marchant parmi ces tristes visages, meurtris et submergés par les larmes, réunis pour pleurer la perte d’un frère, d’un frère Palestinien, j’ai témoigné à travers davantage d’histoires racontées du courage et de l’héroïsme de cet homme. Des histoires sur des fermiers, des pêcheurs, des frontières, des soldats israéliens. En réalité, il ne m’était pas difficile d’évaluer le courage de Vittorio : il suffisait de regarder tout autour pour contempler et pour réaliser la souffrance et la colère dessinées sur les visages de ces centaines de personnes, criant très haut et très fort pour que justice soit rendue contre ces criminels barbares.

Peu importe qui se tient derrière ce crime contre l’humanité, à la fois brutal et odieux, il n’est pas pour le moins Palestinien. En fait, je ne suis pas la seule à le penser, et je ne peux que me réjouir en constatant que les autres internationaux le pensent, eux aussi. Ainsi, ceux avec qui j’ai eu la chance de discuter ont non seulement reconnus qu’ils étaient plus convaincus et engagés pour la cause, mais qu’ils juraient également de ne jamais abandonner la Palestine.

En ce qui me concerne, Vittorio est représenté par chaque international que j’ai rencontré et qui a été inspiré par lui. Il est la voix de la solidarité qui ne s’amenuisera et ne s’effacera jamais tant qu’il y a une juste cause nommée Palestine. Il est la voix de l’humanité dont la lueur doit rester à jamais allumée et vivante en nous. Il est la voix de la liberté qui ne sera jamais étouffée.

16 avril 2011 - Vous pouvez consulter cet article à :
http://sameeha88.wordpress.com/2011...
Traduction de l’anglais : Niha


Le mouvement Hamas dénonce dans le termes les plus durs le meurtre de Vittorio Arrigoni

Le Mouvement de la résistance islamique (Hamas) a dénoncé dans les termes les plus vigoureux l’enlèvement et l’assassinat de l’italien militant pour la paix Vittori Arrigoni, soulignant que ce qui s’est passé était grave et honteux et que « ce que ce groupe a commis ne reflète pas la culture ou les coutumes du peuple palestinien qui est ouvert[à l’amitié] avec tous les [peuples] »

Porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum a déclaré dans un communiqué publié vendredi matin que l’objectif du groupe responsable est de ramener le chaos dans la bande de Gaza, de gâcher l’atmosphère de sécurité interne qui prévaut dans la bande de Gaza, et de nuire à la solidarité populaire avec le peuple palestinien, en particulier la solidarité internationale avec la bande de Gaza assiégée.

Barhoum a ajouté que les objectifs de ce groupe hors la loi sont en harmonie avec les objectifs des ennemis du peuple palestinien et de la cause palestinienne.

Barhoum a salué les efforts de Arrigoni pour venir en aide au peuple palestinien par son activité de solidarité dans la bande de Gaza, et il a appelé le ministère de l’Intérieur à ne ménager aucun effort pour poursuivre les auteurs du crime, les traduire en justice et trouver qui est derrière eux.

Fawzi Barhoum a en outre souligné que le peuple palestinien rejettait le groupe soupçonné du crime et rejetait son idéologie.

Arrigoni était membre de l’International Solidarity Movement (ISM) et vivait dans la bande de Gaza depuis ces trois dernières années.

Il est le troisième militant d’ISM troisième à être assassiné dans la bande de Gaza. En 2003, Rachel Corrie, une militante venue des États-Unis a été écrasée par un bulldozer de l’occupation militaire israélienne. En 2004, Tom Hundall, un militant britannique a été abattu par un soldat de l’occupation israélienne.

16 avril 2011 - Al Qassam Webiste - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.qassam.ps/news-4423-Hama...
Traduction : Info-Palestine.net


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.